David Madore's WebLog: 2020-05

Vous êtes sur le blog de David Madore, qui, comme le reste de ce site web, parle de tout et de n'importe quoi (surtout de n'importe quoi, en fait), des maths à la moto et ma vie quotidienne, en passant par les langues, la politique, la philo de comptoir, la géographie, et beaucoup de râleries sur le fait que les ordinateurs ne marchent pas, ainsi que d'occasionnels rappels du fait que je préfère les garçons, et des petites fictions volontairement fragmentaires que je publie sous le nom collectif de fragments littéraires gratuits. • Ce blog eut été bilingue à ses débuts (certaines entrées étaient en anglais, d'autres en français, et quelques unes traduites dans les deux langues) ; il est maintenant presque exclusivement en français, mais je ne m'interdis pas d'écrire en anglais à l'occasion. • Pour naviguer, sachez que les entrées sont listées par ordre chronologique inverse (i.e., la plus récente est en haut). Cette page-ci rassemble les entrées publiées en mai 2020 : il y a aussi un tableau par mois à la fin de cette page, et un index de toutes les entrées. Certaines de mes entrées sont rangées dans une ou plusieurs « catégories » (indiqués à la fin de l'entrée elle-même), mais ce système de rangement n'est pas très cohérent. Le permalien de chaque entrée est dans la date, et il est aussi rappelé avant et après le texte de l'entrée elle-même.

You are on David Madore's blog which, like the rest of this web site, is about everything and anything (mostly anything, really), from math to motorcycling and my daily life, but also languages, politics, amateur(ish) philosophy, geography, lots of ranting about the fact that computers don't work, occasional reminders of the fact that I prefer men, and some voluntarily fragmentary fictions that I publish under the collective name of gratuitous literary fragments. • This blog used to be bilingual at its beginning (some entries were in English, others in French, and a few translated in both languages); it is now almost exclusively in French, but I'm not ruling out writing English blog entries in the future. • To navigate, note that the entries are listed in reverse chronological order (i.e., the most recent is on top). This page lists the entries published in May 2020: there is also a table of months at the end of this page, and an index of all entries. Some entries are classified into one or more “categories” (indicated at the end of the entry itself), but this organization isn't very coherent. The permalink of each entry is in its date, and it is also reproduced before and after the text of the entry itself.

[Index of all entries / Index de toutes les entréesLatest entries / Dernières entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents]

Entries published in May 2020 / Entrées publiées en mai 2020:

↓Entry #2654 [older| permalink|newer] / ↓Entrée #2654 [précédente| permalien|suivante] ↓

(samedi)

Quelques considérations de graphes aléatoires pour l'épidémiologie

Même si mon moral est moins mauvais, je continue à avoir beaucoup de mal à faire autre chose que de l'épidémiologie. Du coup, je vais en parler encore une fois, pour présenter une approche différente du calcul du taux d'attaque, qui permet cette fois-ci d'illustrer (par des considérations théoriques plutôt que des simulations numériques) certains effets d'hétérogénéité. (Il s'agit d'une traduction+développement de ce que j'ai écrit dans ce fil Twitter [lien direct Twitter] ainsi que celui-ci [lien direct Twitter], et secondairement, de ce fil [lien direct Twitter] plus ancien.) Mais je commence par quelques remarques d'ordre méta sur ces effets d'hétérogénéité et les épidémiologistes de fauteuil (si ça ne vous intéresse pas, sautez après).

On (un des auteurs !) a enfin fini par me pointer du doigt un livre (et donc une référence citable !) où étaient traitées les probématiques épidémiologiques qui me préoccupaient : il s'agit de Mathematics of Epidemics on Networks (From Exact to Approximate Models) d'István Z. Kiss, Joel C. Miller et Péter L. Simon (Springer 2017). Non seulement il traite exactement tout ce que je voulais voir traité, mais la présentation est vraiment très agréable pour le mathématicien que je suis : les énoncés sont précis, les approximations sont expliquées avec soin, les notations ne sont pas trop pénibles, bref, je le recommande très vivement. (Quel dommage que toutes les bibliothèques soient fermées… Si seulement il y avait un site web — qui pourrait par exemple porter le nom en anglais d'une bibliothèque et du premier livre de la Bible — où on pourrait trouver les PDF de ce genre de choses. Ah non, zut, ce serait illégal, parce qu'on a des lois à la con qui empêchent la diffusion des connaissances. Mais pardon, je digresse.)

Il y aurait peut-être à analyser la raison pour laquelle j'ai réussi à passer à côté de cet excellent ouvrage jusqu'à tout récemment. (Il est possible qu'on me l'ait déjà suggéré et que je sois quand même passé à côté de la suggestion, parce que le mot networks ne m'inspirait pas : en fait, il s'agit de graphes, il y a apparemment des gens qui, parce qu'ils ont une approche un peu différente, parlent de réseaux pour parler de graphes, et notamment de graphes aléatoires, ce qui est leur droit mais ça ne facilite pas la communication. J'aimerais quand même bien comprendre, par exemple, pourquoi si on recherche Galton-Watson "attack rate" dans Google, les deux premières réponses sont de moi, alors que ça a quand même l'air d'être des termes très naturels à rechercher dans le contexte de la propagation des épidémies, et d'ailleurs le livre que je viens de mentionner devrait être dans les résultats, et beaucoup plus haut qu'un tweet à moi.) Mais je ne vais pas m'étendre là-dessus, en tout cas pas maintenant.

Bref, toujours est-il que j'ai été soulagé de voir que tout un tas de phénomènes que je voulais voir étudiés, et que j'avais au moins en partie redécouverts, comme ce que je vais décrire ci-dessous, étaient effectivement étudiés quelque part, et que j'aurai des références citables à montrer. J'ai l'habitude de redécouvrir des résultats connus, je dirais même que ça fait partie du fonctionnement normal de la science, et quand je l'apprends je suis plutôt content que mon intuition ne soit pas complètement à côté de la plaque.

En revanche, je demeure perplexe quant au fait que ces phénomènes soient bien connus ou non des épidémiologistes. Il y a deux prépublications qui sont sorties récemment, une sur l'arXiv (par des matheux) et une autre sur medRxiv (par des épidémiologistes plus médecins, ça se voit au fait qu'ils déposent sur medRxiv et n'utilisent pas TeX ☺️), qui font tous les deux la même observation, évidemment formulée et argumentée de façon plus précise, que j'écrivais dans cette entrée de blog ou de façon concise dans ce tweet (en mars) : l'épidémie va atteindre, et donc immuniser, les personnes les plus connectées en premier, ce qui fait que l'hétérogénéité des contacts contribue à réduire le seuil d'immunité à partir duquel elle se met à régresser (le premier de ces documents calcule 43%, ce qu'il ne faut pas, à mon avis, prendre comme une prédiction mais comme un ordre de grandeur grossier de l'effet qu'on peut attendre). D'un côté, il semble que ce type d'effet ait été étudié depuis 1980 (au plus tard). Mais de l'autre, un épidémiologiste renommé (Marc Lipsitch) semble considérer que c'est intéressant et vaguement nouveau, et il y en a qui n'ont pas reçu le message (et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres où j'ai vu affirmer, y compris de la part de personnes qui sont des épidémiologistes ou qui ont une formation proche, que puisque R₀~3 on doit atteindre ~70% d'immunisés pour que l'épidémie régresse). Donc il y a, au minimum, un problème de communication. Ce n'est pas très grave, maintenant j'ai au moins quelque chose d'un peu plus crédible (un PDF !) à citer pour contester cette idée (et le fait que Marc Lipsitch prenne ça au sérieux est bien puisque c'est lui qui est à l'origine, d'avoir popularisé le chiffre de 70% comme taux d'attaque, même s'il l'a immédiatement nuancé). Mais ça reste un peu pénible d'avoir l'impression d'être le crackpot qui vient contredire les experts qui ont dit que c'était 70%. (Un peu quand comme l'OMS a fait une communication un peu hâtive en affirmant qu'il n'y avait aucun signe que l'infection par le Covid-19 confère une quelconque forme d'immunité, alors que quand même, si, il y a des raisons de le penser : ce n'est vraiment pas une position confortable que de tenir le discours je ne suis pas du tout médecin, mais je vais quand même remettre l'OMS à sa place sur une question de médecine. Bon, je digresse encore.)

PS : D'ailleurs, on me souffle que j'ai peut-être contribué à diffuser ces idées. Tant mieux si c'est le cas.

[Taux d'attaque d'une épidémie avec R₀=2.5 en fonction de l'écart-type du nombre de contacts]J'en viens à ce dont je voulais vraiment parler : un modèle basé sur la percolation dans des graphes aléatoires et permettant de modéliser (de façon simpliste !) la manière dont la variance du nombre de contacts infectieux modifie le taux d'attaque d'une épidémie à nombre de reproduction R₀ donné. C'est ce que représentent les courbes ci-contre, en l'occurrence pour R₀=2.5 (contacts infectieux par individu en moyenne), avec l'écart-type σ du nombre de contacts infectieux en abscisse, et en ordonnée le taux d'attaque prédit (en bleu par un modèle basé sur un graphe orienté, en rouge par un modèle symétrique) : je veux expliquer un peu comment lire ces courbes et comment elles ont été calculées.

↑Entry #2654 [older| permalink|newer] / ↑Entrée #2654 [précédente| permalien|suivante] ↑

↓Entry #2653 [older| permalink|newer] / ↓Entrée #2653 [précédente| permalien|suivante] ↓

(samedi)

Mise à jour : merci à tous !

J'ai mis en ligne il y a quelques jours un texte faisant part de mon mal-être actuel, et j'ai reçu (par mail, par téléphone, par les commentaires de ce blog, et par d'autres canaux) de nombreux témoignages de soutien, du simple n'hésite pas à m'appeler si tu veux parler (qui fait du bien même, et peut-être surtout, s'il vient de quelqu'un à qui on ne pensait pas du tout) à des réponses détaillées et point par point à ce que j'écrivais. Des conseils, aussi, heureusement formulés avec le tact approprié, et d'autres témoignages en retour, certains venant de personnes qui vivent relativement bien cette crise, et d'autres qui se retrouvaient au moins en partie dans ce que j'écrivais. Et très peu d'attaques (l'Internet n'étant pas connu pour sa délicatesse en général, je craignais d'en avoir plus, mais mon lectorat est globalement formidable), et même ces attaques avaient au moins quelque mérite ou résultaient d'un malentendu légitime (quelqu'un s'étonnant, par exemple, que je réussisse à écrire un texte aussi long alors que je disais ne plus rien arriver à faire, ne mesure certainement pas combien une certaine forme de tristesse peut à la fois paralyser et aider à parler de soi-même).

Je pense que celles et ceux qui m'ont écrit n'attendaient pas un retour de ma part, mais il me semble qu'au moins une réponse collective s'impose.

Donc, d'abord, merci à tous ceux qui m'ont adressé un mot : certaines de ces réponses m'ont été vraiment utiles par leur contenu, et collectivement elles m'ont été réconfortantes par leur existence. Merci, plus généralement, à ceux qui m'ont simplement lu avec bienveillance, même s'ils n'ont pas choisi de m'écrire (la dernière chose que je voudrais faire c'est culpabiliser qui que ce soit ! je n'écrivais pas pour aller à la pêche à la sympathie, et je suis très très loin d'être le plus à plaindre dans une crise qui détruit tant de vies et anéantit tant d'espoirs sur la planète entière).

Au moment où j'écris ceci, il me semble que je vais mieux. Il y a sans doute plusieurs raisons à ça : le simple passage du temps (même si la liberté n'est pas pour le 11 mai et la fin de la crise certainement pas, on peut au moins se dire que chaque jour qui passe nous en rapproche d'un jour) ; certains efforts que j'ai faits, notamment sur des conseils que j'ai reçus, comme le fait tout bête de me débrouiller pour faire plus d'activité physique, ou des séances d'exposition au soleil ; une téléconsultation avec un médecin ; la tendresse de mon poussinet ; le fait d'avoir écrit l'entrée qui précède et ainsi cherché à y voir plus clair dans mes pensées ; et, donc, les réponses touchantes que j'ai reçues. Je ne sais pas si cette embellie sera durable (dans une crise qui va si vite, tout peut évoluer rapidement, vers le pire mais aussi vers le mieux), mais c'est en tout cas déjà quelque chose : le marteau-piqueur est nettement atténué.

↑Entry #2653 [older| permalink|newer] / ↑Entrée #2653 [précédente| permalien|suivante] ↑

Continue to older entries. / Continuer à lire les entrées plus anciennes.


Entries by month / Entrées par mois:

2021 Jan 2021 Feb 2021 Mar 2021 Apr 2021 May 2021 Jun 2021
2020 Jan 2020 Feb 2020 Mar 2020 Apr 2020 May 2020 Jun 2020 Jul 2020 Aug 2020 Sep 2020 Oct 2020 Nov 2020 Dec 2020
2019 Jan 2019 Feb 2019 Mar 2019 Apr 2019 May 2019 Jun 2019 Jul 2019 Aug 2019 Sep 2019 Oct 2019 Nov 2019 Dec 2019
2018 Jan 2018 Feb 2018 Mar 2018 Apr 2018 May 2018 Jun 2018 Jul 2018 Aug 2018 Sep 2018 Oct 2018 Nov 2018 Dec 2018
2017 Jan 2017 Feb 2017 Mar 2017 Apr 2017 May 2017 Jun 2017 Jul 2017 Aug 2017 Sep 2017 Oct 2017 Nov 2017 Dec 2017
2016 Jan 2016 Feb 2016 Mar 2016 Apr 2016 May 2016 Jun 2016 Jul 2016 Aug 2016 Sep 2016 Oct 2016 Nov 2016 Dec 2016
2015 Jan 2015 Feb 2015 Mar 2015 Apr 2015 May 2015 Jun 2015 Jul 2015 Aug 2015 Sep 2015 Oct 2015 Nov 2015 Dec 2015
2014 Jan 2014 Feb 2014 Mar 2014 Apr 2014 May 2014 Jun 2014 Jul 2014 Aug 2014 Sep 2014 Oct 2014 Nov 2014 Dec 2014
2013 Jan 2013 Feb 2013 Mar 2013 Apr 2013 May 2013 Jun 2013 Jul 2013 Aug 2013 Sep 2013 Oct 2013 Nov 2013 Dec 2013
2012 Jan 2012 Feb 2012 Mar 2012 Apr 2012 May 2012 Jun 2012 Jul 2012 Aug 2012 Sep 2012 Oct 2012 Nov 2012 Dec 2012
2011 Jan 2011 Feb 2011 Mar 2011 Apr 2011 May 2011 Jun 2011 Jul 2011 Aug 2011 Sep 2011 Oct 2011 Nov 2011 Dec 2011
2010 Jan 2010 Feb 2010 Mar 2010 Apr 2010 May 2010 Jun 2010 Jul 2010 Aug 2010 Sep 2010 Oct 2010 Nov 2010 Dec 2010
2009 Jan 2009 Feb 2009 Mar 2009 Apr 2009 May 2009 Jun 2009 Jul 2009 Aug 2009 Sep 2009 Oct 2009 Nov 2009 Dec 2009
2008 Jan 2008 Feb 2008 Mar 2008 Apr 2008 May 2008 Jun 2008 Jul 2008 Aug 2008 Sep 2008 Oct 2008 Nov 2008 Dec 2008
2007 Jan 2007 Feb 2007 Mar 2007 Apr 2007 May 2007 Jun 2007 Jul 2007 Aug 2007 Sep 2007 Oct 2007 Nov 2007 Dec 2007
2006 Jan 2006 Feb 2006 Mar 2006 Apr 2006 May 2006 Jun 2006 Jul 2006 Aug 2006 Sep 2006 Oct 2006 Nov 2006 Dec 2006
2005 Jan 2005 Feb 2005 Mar 2005 Apr 2005 May 2005 Jun 2005 Jul 2005 Aug 2005 Sep 2005 Oct 2005 Nov 2005 Dec 2005
2004 Jan 2004 Feb 2004 Mar 2004 Apr 2004 May 2004 Jun 2004 Jul 2004 Aug 2004 Sep 2004 Oct 2004 Nov 2004 Dec 2004
2003 May 2003 Jun 2003 Jul 2003 Aug 2003 Sep 2003 Oct 2003 Nov 2003 Dec 2003

[Index of all entries / Index de toutes les entréesLatest entries / Dernières entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents]