David Madore's WebLog: 2012-07

This WebLog is bilingual, some entries are in English and others are in French. A few of them have a version in either language. Other than that, the French entries are not translations of the English ones or vice versa. Of course, if you understand only English, the English entries ought to be quite understandable without reading the French ones.

Ce WebLog est bilingue, certaines entrées sont en anglais et d'autres sont en français. Quelques-unes ont une version dans chaque langue. À part ça, les entrées en français ne sont pas des traductions de celles en anglais ou vice versa. Bien sûr, si vous ne comprenez que le français, les entrées en français devraient être assez compréhensibles sans lire celles en anglais.

Note that the first entry comes last! / Notez que la première entrée vient en dernier !

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entries published in July 2012 / Entrées publiées en juillet 2012:

(mardi)

De la récurrence des rhumes

J'ai attrapé un nouveau rhume, même pas trois semaines après la fin du précédent. Outre que je suis bien énervé, parce que je risque d'être trop crevé pour faire certaines choses que j'avais prévues ces jours-ci (ou pour bien en profiter, par exemple si je fête mon anniversaire dans un bon restaurant), je m'étonne qu'une telle récurrence soit possible à aussi court intervalle.

Si j'en crois l'article Wikipédia sur le rhume (Adults typically have two to five infections annually, affirmation appuyée par deux citations dans des revues médicales), le nombre de rhumes que j'attrape n'est pas — contrairement à ce que je me suis souvent imaginé — anormalement élevé. Ils ont tendance, en revanche, à être plus gênants que ce que je constate dans mon entourage, sans doute parce que j'ai les sinus sensibles et les fosses nasales facilement bouchées, et parce que je fatigue facilement.

L'article en question mentionne aussi l'existence d'un grand nombre de sortes de virus regroupées sous le terme générique de rhume, et chacune de ces sortes de virus il y a une grande variabilité génétique. Ce que je ne sais pas, c'est dans quelle mesure cette variabilité est spatiale et/ou temporelle (quelle est la variabilité des souches de virus circulant dans le monde à un moment donnée, resp. en France sur un intervalle de 5 ans, etc.), ou d'ailleurs dans un organisme infecté donné, et dans quelle mesure l'immunité contre une souche d'un virus particulier est spécifique. J'imagine qu'une fois guéri d'un rhume particulier on ne peut pas être recontaminé immédiatement par exactement la même souche, mais combien de temps dure l'immunité contre cette souche précise si elle était conservée à l'identique, combien de temps dure-t-elle contre les descendants de cette souche à vitesse de mutation typique, et pour quelle proportion des souches circulant dans le pays à un instant donné offre-t-elle une protection non-négligeable ? (D'ailleurs, l'immunité peut-elle être partielle ? Ou est-ce que si on développe le moindre symptôme c'est qu'elle a complètement échoué ?) Il faudrait que je mette la main sur un virologue pour l'embêter avec mes questions idiotes.

(vendredi)

Des vacances en Bretagne à une surface de révolution

[Moi sur la plage de Morgat]Puisque certains de mes lecteurs s'inquiètent de savoir si je ne suis pas mort, et puisque mes uchronies théologiques sur la vie de Newton n'ont pas beaucoup de succès, il faut bien que je donne quelques nouvelles de mes vacances passées avec mes parents et mon poussinet sur la presqu'île de Crozon dans le Finistère au milieu des genêts et des bruyères de Bretagne[#], à admirer la beauté des paysages[La mer vue depuis le sentier côtier] et des jolis garçons en tenue de surfeur[#2]. Bref : je ne suis pas mort, c'était ça l'information intéressante. Nous avons même eu sans doute la semaine de beau temps de l'année (pour la Bretagne, sinon pour toute la moitié nord de la France) et loué une maison très design (et tellement neuve qu'elle ne figure pas sur la photo aérienne de Google liée ci-dessus). Sinon, j'ai mangé des quantités de Kouign-Amann qu'il va me falloir beaucoup de séances de muscu pour éliminer, deviné le phare d'Ar-Men[#3] au loin avec beaucoup d'imagination, acheté un tee-shirt Quiksilver rouge (et non pas noir comme 99% des vêtements que je porte), beaucoup fait joujou avec le piano électronique de la maison, et été piqué par des moustiques (dans le désordre).

J'espérais profiter des temps morts, pendant que le poussinet et ma maman font des parties de Scrabble®[#4], pour écrire des fragments littéraires gratuits qui hantent mes rêves en me suppliant de les coucher sur papier (enfin, sur HTML) et pour finir cette entrée de blog sur les octonions que j'ai stupidement promise il y a des mois et qui est en train de se transformer en roman (je la publierai sans doute en feuilleton, mais pour la cohérence de l'ensemble je préfère l'avoir finie avant de commencer à la poster). S'agissant des premiers, je n'ai jamais réussi à trouver la concentration nécessaire (j'ai bien commencé à écrire quelque chose un jour, mais c'était tellement mauvais que j'ai tout effacé). S'agissant de la seconde, elle n'avance pas aussi vite que je voudrais, mais il faut dire que je suis handicapé par un Eee PC qui est devenu tellement lent qu'ouvrir la moindre page Web prend environ une minute[#5].

De fil en aiguille[#6], je suis tombé sur un livre (apparu mystérieusement sur mon disque dur, peut-être par l'effet des rayons cosmiques, sans doute un signe de plus que cette carte SD est mourante) d'Arthur Besse[#7] sur les variétés riemanniennes où toutes les géodésiques sont périodiques de même période. (Le rapport avec les octonions apparaîtra peut-être en temps voulu, sinon, lisez l'introduction du livre en question pour connaître les détails.) Dans la préface, il évoque une sorte de toupie réalisée par un ami ébéniste telle que si vous prenez ce collier de laine et si vous le maintenez fermement avec un doigt placé n'importe où sur la toupie, eh bien ! la toupie passera toujours juste en son intérieur, sans laisser le moindre espace, autrement dit une surface de révolution (loin d'être une boule précise-t-il) dont toutes les géodésiques bouclent après la même période. Le livre explique comment calculer la forme d'une telle toupie (d'après Tannery, Zoll, Funk). Je ne sais pas si l'anecdote de l'ébéniste est vraie, mais un tel objet mériterait sans doute d'être réalisé. Où pourrais-je trouver un artisan à qui je donnerais la forme précise d'une courbe et qui saurait réaliser, en bois ou dans quelque autre matériau, la surface de révolution correspodante ?

Zut, je suis passé du coq à l'âne.

[#] Hum, je suis perplexe : ce n'est pas censé être des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche ? Pourquoi les bruyères d'Ardèche s'il y en a aussi en Bretagne ? C'est confusant.

[#2] Non, cette remarque ne se réfère pas à la photo en haut à gauche : voyez plutôt par là pour une illustration possible, ou là pour le texte qui va avec.

[#3] Je trouve fascinants ce genre d'endroits faits de main d'homme mais où quasiment plus personne ne met les pieds. Ma combinaison de vertige et de peur de l'isolement m'interdirait complètement de le visiter même si j'en avais les moyens matériels, mais j'aimerais bien en voir des photos ou une vidéo de l'intérieur.

[#4] C'est-à-dire surtout que ma mère soupire qu'elle perd tout le temps (ce qui est faux), que son gendre est beaucoup trop fort et qu'elle a des tirages épouvantables. Et mon poussinet essaie de la convaincre que non, et d'ailleurs ma mère finit souvent par gagner et s'en étonne. Personnellement je trouve ce jeu complètement sans intérêt parce que le vocabulaire français y sert simplement de liste de mots autorisés, sans aucune structure ni aucun lien avec le sens des mots (les mots croisés, en revanche, me semblent beaucoup plus intéressants comme divertissement).

[#5] Et non, je ne comprends pas non plus pourquoi un ordinateur deviendrait de plus en plus lent avec le temps : ce n'est pas la faute du navigateur puisque tous les programmes sont comme ça. Je soupçonne vaguement que c'est la faute de la carte SD qui lui sert de disque dur et qui va sans doute bientôt mourir : toute écriture disque gèle la machine pendant un temps invraisemblable.

[#6] Le chas de l'aiguille étant, si vous voulez tout savoir, la question : Pourquoi n'existe-t-il pas de fibration de type Hopf de la sphère de dimension 23 par des sphères de dimension 7 identifiant l'espace de celles-ci au plan projectif octonionique ? Question à laquelle je n'ai pas reçu de réponse vraiment satisfaisante, d'ailleurs.

[#7] J'ignorais d'ailleurs jusqu'à aujourd'hui qu'il s'agît d'un pseudonyme collectif.

(Wednesday)

Gratuitous Literary Fragment #143 (fragments of Reality)

I skimmed over Ehu's draft brief, whose synopsis read as follows:

Isaac Newton (4 January 1643 – 23 March 1731), English theologian and archbishop of Canterbury (1691–1705).

Born on Christmas day 1642 (according to the Julian calendar then in use in England) at Woolsthorpe Manor in Lincolnshire. Admitted as a scholar to Trinity College, Cambridge, in 1661, where he took the degree of Bachelor of Divinity in 1665, shortly before the College was temporarily dismissed because of the Great Plague. He wrote his dissertation on the dual nature of Christ in his home in Woolsthorpe before returning to Cambridge, and was created Doctor of Divinity in 1668 and made a fellow of Trinity College. In 1673 he was appointed Lady Margaret's Professor of Divinity and ordained an Anglican priest. Elected fellow of the Royal Society in 1675. His rebuttals of Catholic beliefs on transubstantiation and his later Discourse against Papists (1678) gained him some support in the Cavalier Parliament and in some circles at court. He was appointed bishop of Lincoln in 1680. He fell sharply out of favour, however, with James II's accession. In 1688, he was one of the eight bishops, headed by then archbishop of Canterbury William Sancroft, who having signed a petition opposing the king's Declaration of Indulgence were committed to the Tower, tried for seditious libel but found not guilty. Following the Glorious Revolution, when Sancroft refused to take the oath to the new king and queen and had to resign, Newton was named as his successor on 11 April 1691.

Newton's tenure as primate of All England was marked by attempts to reintegrate the Presbyterians into the Established Church. While he initially advised the king to seek reconciliation with the Nonconformists, Newton's attitude towards religious dissent gradually shifted as he became less tolerant. His various sermons and dissertations, such as the Investigations on the nature of the Holy Trinity, On the nature of the Sacraments and Sermon on Grace were widely well received. In 1695, while William III left England to pursue his campaigns against France in the Low Countries, Newton was one of the seven Lord Justices appointed to administer the kingdom in the king's absence.

Newton is well known for his long and bitter theological disputes with Leibniz concerning the origin of Evil, and for a more polite debate with John Locke on the subject of religious tolerance. He also had a keen interest in science: he corresponded with Christiaan Huyghens until the latter's death, and spoke highly of Robert Hooke concerning Hooke's discovery of the inverse square law of gravitation. He also formed a lasting friendship with the first Astronomer Royal, John Flamsteed. However, he firmly condemned mechanism and the interpretation of Huyghen and Hooke's laws of motion as implying that the universe be a mere machine. In 1691, he opposed Edmond Halley's candidacy as Savilian Professor of Astronomy at Oxford because of Halley's admitted atheist tendencies, and supported David Gregory instead.

In 1702, Newton crowned William's successor, Queen Anne, and his initial entente with the new sovereign was rapidly marred by disputes over the Occasional Conformity Bill and by disagreements with Anne's advisor Sarah Churchill. At the same time, Newton's theological views drifted away from Anglican orthodoxy, as he began to question the full divinity of Christ. Realising that he could not hold onto his post without scandal, and weakened by his conflict with Whig politicians Halifax and Somers, he was persuaded by Archbishop of York John Sharp to resign on 3 March 1705. Shortly afterwards, he was made a peer as baron Newton, so he could remain sitting in the House of Lords, where he was not particularly active however.

Newton spent most of his later years in London and later Winchester, writing religious tracts or commentaries on the Bible, sometimes of eschatological nature, many of which, such as the Observations upon the Prophecies of Daniel and the Apocalypse of St. John, were published only posthumously. He suffered from attacks of gout and occasional kidney stones, but eventually died of pneumonia on 23 March 1731. He is buried in Lincoln Cathedral.

Interesting, I assured. I can say with confidence that we will consider your analysis very carefully and take into account your most interesting suggestions. However, I continued cautiously, the Council has already determined that we should work mostly along the lines of Ara's previous draft.

I expected Ehu's reaction to be one of fury, but it was considerably milder.

I will, naturally, submit to the final decision. But allow me to say that, to me, your Newton seems only like a boy playing on the seashore, and diverting himself in now and then finding a smoother pebble or a prettier shell than ordinary, whilst the great ocean of truth lay all undiscovered before him.

Continue to older entries. / Continuer à lire les entrées plus anciennes.


Entries by month / Entrées par mois:

2017 Jan 2017 Feb 2017 Mar 2017 Apr 2017 May 2017 Jun 2017 Jul 2017 Aug 2017 Sep 2017
2016 Jan 2016 Feb 2016 Mar 2016 Apr 2016 May 2016 Jun 2016 Jul 2016 Aug 2016 Sep 2016 Oct 2016 Nov 2016 Dec 2016
2015 Jan 2015 Feb 2015 Mar 2015 Apr 2015 May 2015 Jun 2015 Jul 2015 Aug 2015 Sep 2015 Oct 2015 Nov 2015 Dec 2015
2014 Jan 2014 Feb 2014 Mar 2014 Apr 2014 May 2014 Jun 2014 Jul 2014 Aug 2014 Sep 2014 Oct 2014 Nov 2014 Dec 2014
2013 Jan 2013 Feb 2013 Mar 2013 Apr 2013 May 2013 Jun 2013 Jul 2013 Aug 2013 Sep 2013 Oct 2013 Nov 2013 Dec 2013
2012 Jan 2012 Feb 2012 Mar 2012 Apr 2012 May 2012 Jun 2012 Jul 2012 Aug 2012 Sep 2012 Oct 2012 Nov 2012 Dec 2012
2011 Jan 2011 Feb 2011 Mar 2011 Apr 2011 May 2011 Jun 2011 Jul 2011 Aug 2011 Sep 2011 Oct 2011 Nov 2011 Dec 2011
2010 Jan 2010 Feb 2010 Mar 2010 Apr 2010 May 2010 Jun 2010 Jul 2010 Aug 2010 Sep 2010 Oct 2010 Nov 2010 Dec 2010
2009 Jan 2009 Feb 2009 Mar 2009 Apr 2009 May 2009 Jun 2009 Jul 2009 Aug 2009 Sep 2009 Oct 2009 Nov 2009 Dec 2009
2008 Jan 2008 Feb 2008 Mar 2008 Apr 2008 May 2008 Jun 2008 Jul 2008 Aug 2008 Sep 2008 Oct 2008 Nov 2008 Dec 2008
2007 Jan 2007 Feb 2007 Mar 2007 Apr 2007 May 2007 Jun 2007 Jul 2007 Aug 2007 Sep 2007 Oct 2007 Nov 2007 Dec 2007
2006 Jan 2006 Feb 2006 Mar 2006 Apr 2006 May 2006 Jun 2006 Jul 2006 Aug 2006 Sep 2006 Oct 2006 Nov 2006 Dec 2006
2005 Jan 2005 Feb 2005 Mar 2005 Apr 2005 May 2005 Jun 2005 Jul 2005 Aug 2005 Sep 2005 Oct 2005 Nov 2005 Dec 2005
2004 Jan 2004 Feb 2004 Mar 2004 Apr 2004 May 2004 Jun 2004 Jul 2004 Aug 2004 Sep 2004 Oct 2004 Nov 2004 Dec 2004
2003 May 2003 Jun 2003 Jul 2003 Aug 2003 Sep 2003 Oct 2003 Nov 2003 Dec 2003