David Madore's WebLog: Des vacances en Bretagne à une surface de révolution

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2057 [older|newer] / Entrée #2057 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Des vacances en Bretagne à une surface de révolution

[Moi sur la plage de Morgat]Puisque certains de mes lecteurs s'inquiètent de savoir si je ne suis pas mort, et puisque mes uchronies théologiques sur la vie de Newton n'ont pas beaucoup de succès, il faut bien que je donne quelques nouvelles de mes vacances passées avec mes parents et mon poussinet sur la presqu'île de Crozon dans le Finistère au milieu des genêts et des bruyères de Bretagne[#], à admirer la beauté des paysages[La mer vue depuis le sentier côtier] et des jolis garçons en tenue de surfeur[#2]. Bref : je ne suis pas mort, c'était ça l'information intéressante. Nous avons même eu sans doute la semaine de beau temps de l'année (pour la Bretagne, sinon pour toute la moitié nord de la France) et loué une maison très design (et tellement neuve qu'elle ne figure pas sur la photo aérienne de Google liée ci-dessus). Sinon, j'ai mangé des quantités de Kouign-Amann qu'il va me falloir beaucoup de séances de muscu pour éliminer, deviné le phare d'Ar-Men[#3] au loin avec beaucoup d'imagination, acheté un tee-shirt Quiksilver rouge (et non pas noir comme 99% des vêtements que je porte), beaucoup fait joujou avec le piano électronique de la maison, et été piqué par des moustiques (dans le désordre).

J'espérais profiter des temps morts, pendant que le poussinet et ma maman font des parties de Scrabble®[#4], pour écrire des fragments littéraires gratuits qui hantent mes rêves en me suppliant de les coucher sur papier (enfin, sur HTML) et pour finir cette entrée de blog sur les octonions que j'ai stupidement promise il y a des mois et qui est en train de se transformer en roman (je la publierai sans doute en feuilleton, mais pour la cohérence de l'ensemble je préfère l'avoir finie avant de commencer à la poster). S'agissant des premiers, je n'ai jamais réussi à trouver la concentration nécessaire (j'ai bien commencé à écrire quelque chose un jour, mais c'était tellement mauvais que j'ai tout effacé). S'agissant de la seconde, elle n'avance pas aussi vite que je voudrais, mais il faut dire que je suis handicapé par un Eee PC qui est devenu tellement lent qu'ouvrir la moindre page Web prend environ une minute[#5].

De fil en aiguille[#6], je suis tombé sur un livre (apparu mystérieusement sur mon disque dur, peut-être par l'effet des rayons cosmiques, sans doute un signe de plus que cette carte SD est mourante) d'Arthur Besse[#7] sur les variétés riemanniennes où toutes les géodésiques sont périodiques de même période. (Le rapport avec les octonions apparaîtra peut-être en temps voulu, sinon, lisez l'introduction du livre en question pour connaître les détails.) Dans la préface, il évoque une sorte de toupie réalisée par un ami ébéniste telle que si vous prenez ce collier de laine et si vous le maintenez fermement avec un doigt placé n'importe où sur la toupie, eh bien ! la toupie passera toujours juste en son intérieur, sans laisser le moindre espace, autrement dit une surface de révolution (loin d'être une boule précise-t-il) dont toutes les géodésiques bouclent après la même période. Le livre explique comment calculer la forme d'une telle toupie (d'après Tannery, Zoll, Funk). Je ne sais pas si l'anecdote de l'ébéniste est vraie, mais un tel objet mériterait sans doute d'être réalisé. Où pourrais-je trouver un artisan à qui je donnerais la forme précise d'une courbe et qui saurait réaliser, en bois ou dans quelque autre matériau, la surface de révolution correspodante ?

Zut, je suis passé du coq à l'âne.

[#] Hum, je suis perplexe : ce n'est pas censé être des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche ? Pourquoi les bruyères d'Ardèche s'il y en a aussi en Bretagne ? C'est confusant.

[#2] Non, cette remarque ne se réfère pas à la photo en haut à gauche : voyez plutôt par là pour une illustration possible, ou là pour le texte qui va avec.

[#3] Je trouve fascinants ce genre d'endroits faits de main d'homme mais où quasiment plus personne ne met les pieds. Ma combinaison de vertige et de peur de l'isolement m'interdirait complètement de le visiter même si j'en avais les moyens matériels, mais j'aimerais bien en voir des photos ou une vidéo de l'intérieur.

[#4] C'est-à-dire surtout que ma mère soupire qu'elle perd tout le temps (ce qui est faux), que son gendre est beaucoup trop fort et qu'elle a des tirages épouvantables. Et mon poussinet essaie de la convaincre que non, et d'ailleurs ma mère finit souvent par gagner et s'en étonne. Personnellement je trouve ce jeu complètement sans intérêt parce que le vocabulaire français y sert simplement de liste de mots autorisés, sans aucune structure ni aucun lien avec le sens des mots (les mots croisés, en revanche, me semblent beaucoup plus intéressants comme divertissement).

[#5] Et non, je ne comprends pas non plus pourquoi un ordinateur deviendrait de plus en plus lent avec le temps : ce n'est pas la faute du navigateur puisque tous les programmes sont comme ça. Je soupçonne vaguement que c'est la faute de la carte SD qui lui sert de disque dur et qui va sans doute bientôt mourir : toute écriture disque gèle la machine pendant un temps invraisemblable.

[#6] Le chas de l'aiguille étant, si vous voulez tout savoir, la question : Pourquoi n'existe-t-il pas de fibration de type Hopf de la sphère de dimension 23 par des sphères de dimension 7 identifiant l'espace de celles-ci au plan projectif octonionique ? Question à laquelle je n'ai pas reçu de réponse vraiment satisfaisante, d'ailleurs.

[#7] J'ignorais d'ailleurs jusqu'à aujourd'hui qu'il s'agît d'un pseudonyme collectif.

↑Entry #2057 [older|newer] / ↑Entrée #2057 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées