David Madore's WebLog: Ce qui m'occupe

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2141 [older|newer] / Entrée #2141 [précédente|suivante]:

(samedi)

Ce qui m'occupe

J'ai toujours tenu au principe qu'il ne faut pas poster sur un blog pour dire que l'on ne poste pas, parce que les gens sont assez grands pour s'en rendre compte et qu'ils ne veulent pas forcément qu'on pollue leur flux RSS pour une absence de contenu, mais je vais y déroger un peu parce que ça fait tout de même quasiment un mois que je n'ai rien écrit (même si j'ai déjà fait plus long, c'est rare).

Je voudrais d'abord rassurer ceux qui auraient déjà commencé à écrire ma nécrologie : je ne suis pas mort.

J'ai été un peu pris par mon cours annuel de géométrie algébrique, mais il vient de se finir. Il y a surtout que je dors particulièrement mal en ce moment, je fais de très longues insomnies, qui me laissent le choix entre passer trop de temps au lit ou être trop fatigué pour faire quoi que ce soit de mes journées. Même si j'exagère un peu en disant ça, le phénomène m'inquiète assez, d'autant que dans dix jours je devrai me lever à 6h du matin pour prendre le train pour Leiden.

À ce propos, justement, je m'astreins à travailler quotidiennement mon néerlandais : ce n'est pas très long, mais le temps réellement libre dans une journée étant assez court quand on retire toutes sortes d'obligations, cette emprise n'est pas non plus négligeable. Bref, j'ai maintenant toutes sortes de petites phrases idiotes qui me tournent dans la tête (het zonnetje schijnt en er is geen wolkje te bekennen : le soleil brille et il n'y a pas un seul petit nuage). Comme prévu, la connaissance de l'allemand est d'une certaine aide mais peut aussi causer des confusions (notamment pour le choix des prépositions qui diffère assez notablement, ou à cause de différences de sens subtiles — par exemple le néerlandais vast ne coïncide ni avec l'allemand fast ni avec l'allemand fest ni avec l'anglais fast).

Mais comme ceci me rappelle en tout cas à quel point j'aime beaucoup la méthode Assimil et à quel point elle correspond bien à mon type de mémoire, je me suis acheté celle de l'allemand avancé (perfectionnement allemand), que j'entamerai en revenant des Pays-Bas (pour l'instant j'évite de la regarder pour ne pas ajouter à la confusion).

J'ai par ailleurs entamé la lecture du livre Wicked (The Life and Times of the Wicked Witch of the West) de Gregory Maguire. Le titre m'avait beaucoup amusé, c'est ce qui m'a décidé à l'acheter. Je ne peux pas encore en parler parce que je ne l'ai pas fini, mais disons que je m'attendais à une sorte de parodie ou de blague et en fait c'est sérieux, on peut même dire que c'est un livre engagé, et en tout cas très bien écrit (avec un vocabulaire assez recherché : il ne m'arrive pas souvent de devoir chercher des mots dans le dictionnaire, mais là il y en a beaucoup ; par exemple, je ne connaissais pas to flummox).

Ce qui me fait penser que ça fait bien longtemps que je n'ai pas écrit de fragment littéraire gratuit, et ça me manque. Encore un signe que je manque de temps.

J'avais commencé à écrire une entrée dans ce blog (vaguement promise ici) sur la physique des particules, avec l'idée d'en faire plusieurs s'adressant à des publics différents. La première devant être compréhensible par tout le monde parce que je pense qu'avoir quelque idée sur les particules dont le monde est formé fait partie de la culture générale la plus basique comme savoir qu'Albert Camus est un écrivain français ; les suivantes ayant pour but de montrer qu'un tout petit peu d'algèbre linéaire ou de théorie des groupes permet d'expliquer beaucoup de choses en physique quantique sans aller chercher des formalismes lourds (j'avais déjà fait quelque chose comme ça par le passé).

J'ai même fait un très moche petit tableau explicatif (réalisé avec Scribus), entre autres pour aider mon poussinet qui ne s'y retrouve jamais entre tous les noms en -on :

[Tableau des particules élémentaires]

Mais je suppose que ça va devenir comme ma fameuse entrée sur les octonions qui est prévue pour le jour où les calendes grecques tomberont à la Saint-Glinglin. Parce qu'en commençant à raconter des choses, je me suis rendu compte qu'il y avait plein de questions auxquelles je ne savais pas répondre (c'était bien le but, évidemment, et la raison d'expliquer quelque chose dont je ne suis pas spécialiste : l'intérêt d'enseigner, c'est de découvrir sa propre ignorance et de la combler). Et donc j'ai passé beaucoup du temps que je n'avais pas à me demander si un neutrino et un électron s'attirent ou se repoussent par interactions faibles, ou bien ce qui se passerait dans l'Univers si le champ de Higgs changeait un tout petit peu de direction, ou ce que c'est au juste qu'un sphaléron et s'il peut provoquer une désintégration du proton, ou si ça a un sens de se demander si deux quarks ont la même couleur ou pas, ou toutes sortes de choses du genre. (Et du coup, aussi, à faire des petits calculs sur les représentations de SU₃, les décompositions de leurs produits tensoriels et leurs valeurs de Casimir, ce qui, finalement, me ramène peut-être plus près des octonions que des particules élémentaires, mais passons.) Au bout du compte je n'ai pas vraiment avancé.

Mais bon, toujours est-il que je ne suis pas mort.

↑Entry #2141 [older|newer] / ↑Entrée #2141 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées