David Madore's WebLog: Dawkins et Dennett à TED

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1531 [older|newer] / Entrée #1531 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Dawkins et Dennett à TED

C'est la période de TED (ceux qui, comme moi, lisent régulièrement BoingBoing ne peuvent pas l'avoir manqué), cette conférence d'un genre intéressant — et dont j'ai déjà parlé — où des personnes souvent renommées viennent échanger des idées (définies de façon très large). J'en ai profité pour regarder quelques unes des anciennes conférence :

Celle-ci, par Richard Dawkins[#], qui n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat, m'a semblé à la fois provocatrice et très juste : il y observe que la terreur incompréhensible et irrationnelle que les Américains ont de l'athéisme — et qui se déguise parfois sous la forme du débat évolutionnisme/créationnisme, mais, finalement, ce n'est pas vraiment le sujet — fait, puisque la majeure partie de l'intelligentsia du pays est, de fait, athée, que beaucoup d'entre eux devront mentir sur leurs croyances. Ou, pour dire les choses autrement, il y a une barrière importante — à tout le moins une corrélation défavorable — à ce qu'arrive au pouvoir aux États-Unis un homme politique à la fois intelligent et honnête. C'est déprimant. Il paraît qu'il y a actuellement un seul membre du Congrès (peut-être de toute l'histoire du pays) qui admet publiquement être athée. Quand on voit qu'environ 10% ou 15% de la population des États-Unis est athée ou au moins agnostique — c'est peu mais ce n'est pas si peu —, la sous-représentation est hallucinante (Dawkins fait remarquer qu'elle est encore plus saisissante quand on compare à l'influence des Juifs religieux, qui sont numériquement moins nombreux). C'est aussi étonnant quand on pense que nombreux des Pères fondateurs, à commencer par Thomas Jefferson étaient au moins des libre-penseurs (probablement plus proches du déisme de Voltaire que de l'athéisme de Diderot, mais certainement plus sympathiques aux deux qu'aux puritains de l'époque ou de maintenant).

(Je ne jetterai pas la pierre aux Américains, cependant : qu'on ait réussi à leur faire croire que l'appartenance à une religion était une vertu du côté du patriotisme n'est pas stupéfiant — les peuples sont crédules et enclins à se définir comme ils peuvent du côté du Bien. Les Français ont montré récemment, et à de nombreuses reprises autrefois, qu'ils étaient bien prompts à croire le monde rempli de méchants pédophiles prêts à violer leurs enfants, sans réfléchir au fait que l'immense majorité des agressions pédophiles est faite par des parents de la victime donc que s'il faut protéger leurs enfants c'est avant tout contre eux-mêmes. C'est là une vision pas moins stupide, et pas moins gorgée du bon sentiment d'être les gentils face aux méchants qu'on s'est inventés pour l'occasion.)

Également très intéressante, et apportant une lumière sur les religions, il y a cette conférence de Daniel Dennett sur les mèmes dangereux. Dennett est un philosophe que j'admire énormément — le genre qui nous rappelle que, oui, la philosophie peut être une discipline importante et utile, qui nous apprend vraiment à revisiter les choses que nous savons pour les voir autrement.

[#] Malheureusement, il y a l'air d'avoir un truc buggué sur cette page, sans doute un script JavaScript qui tourne en boucle ; avec mon Firefox ça bloque complètement le navigateur et il faut que j'attende qu'il me demande l'autorisation d'arrêter le script en question — ensuite la page est utilisable. Sinon, peut-être qu'arrêter JavaScript ferait l'effet.

↑Entry #1531 [older|newer] / ↑Entrée #1531 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées