David Madore's WebLog: Les entrées que je n'écris pas

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1325 [older|newer] / Entrée #1325 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Les entrées que je n'écris pas

OK, je plaide coupable, ça fait un moment que je n'ai rien écrit ici. Je pourrais expliquer que je suis un peu débordé, mais ce n'est pas spécialement plus vrai en ce moment que d'habitude : c'est plutôt que je passe un peu moins de temps devant des ordinateurs parce que je préfère aller dehors pour travailler en profitant du soleil radieux — or dehors (i.e., dans la cour d'honneur de l'ENS) il n'y a pas vraiment de wifi (et de toute façon je n'ai pas de portable). Peut-être que la semaine qui vient, je vais aller ailleurs, cependant, parce que l'École héberge un festival de science pour lycéens qui a trouvé malin d'installer des œuvres d'art assez hideuses[#] dans la cour en question, qui me donnent envie de fuir. Mais pas forcément devant un écran. Ah, et puis, sinon, je préfère passer mon temps libre avec mon copain qu'avec un ordinateur. Enfin, ces derniers jours, le temps que j'ai passé sur un clavier je l'ai surtout passé à faire des calculs (plus ou moins idiots d'ailleurs) et, avant ça, à m'engueuler avec mes logiciels.

Trêve de justifications foireuses, ce n'est pas mon propos : je voulais parler des entrées que je n'écris pas dans mon blog. Parce que quand il me vient une idée pour laquelle je pourrais écrire une entrée, mais que je n'en ai pas le loisir, je rajoute ça dans une liste que j'intitule vivier à mèmes en me disant que j'aurai le temps plus tard. En fait, souvent, plus tard veut dire jamais, par exemple parce que l'idée ne me semble plus si intéressante plus tard ; le pire, ce sont les fragments littéraires gratuits, là la liste des idées qui me restent à traiter est carrément impressionnante, et s'écoule très lentement (parce qu'il me faut énormément de temps pour écrire un fragment, et il est rare que j'aie et le temps et l'inspiration[#2]). Mais même pour les autres sortes d'entrées j'ai un petit stock d'idées à traiter : cela va des remarques idiotes (du style : il y un bonhomme que je croise régulièrement rue Claude Bernard et qui est le sosie de Bertrand Russell — enfin, du Bertrand Russell tel qu'il était par semple sur cette photo) à des réflexions sur moi-même (par exemple, j'aimerais écrire un portrait de moi comme mathématicien, c'est-à-dire de ma façon de percevoir les mathématiques et d'en faire) en passant par des idées que je trouve géniales (comment utiliser les aficionados de sites pornos comme vaste réservoir de coprocesseurs indiens) ou canulars (si vous êtes sages, un jour je vous parlerai du Club Contexte, qui n'est pas un canular mais je dis ça pour vous embrouiller).

Plus tard ! ☺

[#] Il s'agit de statues intitulées passe-muraille qui représentent des bonshommes en train de traverser des portes ou des arbres ou des tables (c'est-à-dire, en gros, qu'ils ont collé des membres de mannequins sur un arbre pour donner l'impression qu'il y a quelqu'un dedans). En fait, c'est surtout moche et anxiogène (ça donne l'impression que le type est en train de se faire transpercer par un arbre plutôt que le contraire). Il y a aussi des fils rouges, façon rayons laser, qui partent des yeux du buste de Voltaire dans la cour, je ne comprends pas ce qu'ils sont censés vouloir dire mais je trouve que c'est un peu un manque de respect envers ce grand homme. Accessoirement, je ne comprends pas vraiment le rapport entre ces machins et un festival de science pour lycéens.

[#2] Réminiscence d'une vieille blague de physicien à propos des problèmes sexuels de Heisenberg qui, à chaque fois qu'il avait le temps, n'avait pas l'énergie, et à chaque fois qu'il avait la position, n'avait pas l'impulsion.

↑Entry #1325 [older|newer] / ↑Entrée #1325 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées