David Madore's WebLog: De la décence, et de mes étudiants

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0405 [older|newer] / Entrée #0405 [précédente|suivante]:

(samedi) · Mon 10000e jouriversaire

De la décence, et de mes étudiants

Nicolas m'a fait observer, après le repas, ce soir, que s'il trouvait qu'il y avait un domaine où mon 'blog lui semblait problématique, c'est vis-à-vis de mes étudiants.

La réflexion est assez théorique, parce que je suis quasiment certain que jusqu'à présent aucun d'entre eux n'a eu l'idée de chercher « David Madore » sur le Web. C'est un peu surprenant, parce que c'est typiquement la première chose que je fais, moi, quand j'entends parler de quelqu'un, que de chercher son nom dans Google. Mais ils ont beau être nés vers '85 (c'est-à-dire que le Web est apparu quand ils entraient à l'école primaire), ils n'ont pas encore la culture d'Internet, ces étudiants, c'est bizarre. Qu'ils ne passent pas tous tout leur temps devant un écran, c'est heureux, mais que pas l'un ait eu la curiosité de faire cette recherche, c'est surprenant ; et si l'un le faisait, je suis certain que la nouvelle que le chargé de TD de maths est pédé serait immédiatement connue de tous, et que j'aurais entendu quelques ricanements idiots à ce sujet (ou alors est-ce que je sous-estime leur civilité ? j'en doute assez). Les ricanements ne me gênent pas, d'ailleurs (j'y ai déjà eu droit, des années passées), ils m'amusent plutôt, en fait ; et, quand bien même, la possibilité qu'un seul étudiant puisse apprendre la nouvelle en se disant, tiens, je ne suis pas le seul homo dans cette fac vaut bien le risque de supporter tous les ricanements du monde. Mais passons, ce n'est pas le point.

La question que je m'efforce de me poser toujours, c'est, adopté-je toujours une attitude parfaitement correcte ? Ce que j'ai raconté sur la surveillance d'examens est-il décent, par exemple ? Il ne faut pas se voiler la face (ni porter le tchador) : sur une vingtaine de garçons de dix-huit-vingt ans, il y a forcément quelques belles figures ; mes collègues hétéros ne pensent pas autrement, mutatis mutandis. Disons même qu'il y en a un ou deux dans le groupe qui sont beaux à se cogner la tête contre les murs. Mais je n'ai pas l'habitude de me branler en regardant le trombinoscope (de toute façon la qualité des photos est trop mauvaise ☺) ; je n'ai pas l'intention de les violer ou de me livrer au moindre début de commencement de quoi que ce soit qui ressemblerait à de la drague avec chantage (d'ailleurs, je ne sais pas draguer). Et dans mon attitude envers eux je crois adopter un comportement impeccablement stoïque (autant que je puisse penser, intérieurement, rhâ, mais c'est pas possible d'être aussi beau gosse). Simplement, ici, je ne vois pas pourquoi je me priverais de faire quelques remarques comme je viens d'en faire (étant évidemment entendu que je ne donnerai pas de nom) : ceux qui lisent ceci sont a priori avertis, ils ont fait l'effort de venir jusqu'ici, etc. Suis-je néanmoins trop direct ? Je me pose la question.

↑Entry #0405 [older|newer] / ↑Entrée #0405 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées