David Madore's WebLog: Nouveau GPS

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2112 [older|newer] / Entrée #2112 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Nouveau GPS

J'ai de nouveau attrapé une saleté de rhume (immédiatement après être rentré de la montagne) ; c'est certainement ma maman qui me l'a passé. Mon Poussinet l'a eu lui aussi, mais ça ne semble pas lui avoir fait beaucoup d'effet, alors que moi je suis complètement KO. Pour passer le temps, je vais vous parler de mon nouveau récepteur GPS.

Je m'étais acheté un GPS il y a cinq ans et demi, un Garmin eTrex Venture CX, pour aller à la montagne, et ce GPS n'avait pas tenu très longtemps puisque j'en avais cassé l'écran il y a deux ans — pas au point de le rendre inutilisable, mais suffisamment pour que je cesse de m'en servir et que je le donne à mon Poussinet. J'ai décidé de faire comme mon papa (qui est complètement gadgetophile et s'achète notamment des GPS comme si c'étaient des petits pains) et d'en prendre un nouveau : cette fois c'est un Garmin eTrex 20 (ne cherchez pas la logique dans les noms).

Il y a eu des progrès certains en cinq-six ans : pour commencer, le nouveau récepteur m'a coûté moins cher (environ 200€ contre environ 300€ en 2007) ; ensuite, il est plus petit et plus léger, et aussi plus réactif dans son interface. Le système GPS a l'air d'avoir lui-même progressé : alors qu'auparavant il fallait laisser la bestiole allumée pendant une minute ou plus pour avoir un premier positionnement (le temps d'acquérir l'éphéméride des satellites visibles), mon nouveau récepteur l'obtient en seulement une dizaine de secondes — je ne sais pas comment ils ont amélioré ça ; par ailleurs, mon récepteur capte aussi le système russe ГЛОНАСС (j'attends avec impatience le moment où l'Europe sera moins ridicule et qu'on trouvera des récepteurs qui gèrent aussi Galileo).

Il y a quand même quelques petites choses qui m'ont énervé. Par exemple, ça semble quasiment impossible d'obtenir l'affichage de l'heure à la seconde près (la seule façon que j'aie trouvé demande de reconfigurer l'affichage du mode « boussole » et c'est lourdingue) : c'est vraiment absurde quand on pense que le concept même du GPS exige qu'il connaisse l'heure à quelques nanosecondes près, qu'il ne daigne pas afficher les secondes ! Et j'aimerais bien pouvoir m'en servir pour mettre ma montre à l'heure. Aussi, il ne semble plus possible de rentrer des caractères accentués dans les noms des points enregistrés (c'est peut-être parce que j'ai choisi de mettre l'interface en anglais, mais ce n'est pas une raison valable). Je ne trouve plus le mode « couper la réception GPS » qui était utile si on voulait juste regarder quelque chose sur la carte à l'intérieur sans que l'appareil se plaigne qu'il ne sait pas où il est. Et globalement je trouve l'interface un peu moins évidente que dans le précédent, mais c'est peut-être juste une question d'habitude (et ça reste assez mineur).

L'interface avec l'ordinateur a changé : auparavant l'exportation des points et traces enregistrés se faisait de façon assez fastidieuse, maintenant le GPS apparaît comme un périphérique USB de type mass storage contenant des fichiers au format GPX qu'il suffit de copier, c'est beaucoup plus agréable (et de toute façon, l'ancien mode a l'air toujours disponible, si on veut). Les traces elles-mêmes sont enregistrées de façon plus précises (ou plutôt, au moment de les sauvegarder, le précédent GPS les comprimait de façon à retirer plein d'informations utiles : l'actuel ne le fait pas).

Ce qui est con, en revanche, c'est qu'une fois une trace enregistrée, on peut facilement revoir plein de choses à son sujet (son apparence sur la carte, sa distance totale, l'aire entourée, les altitudes maximale et minimale, et même le profil d'altitude) mais une chose que l'appareil est très réticent à donner, c'est la moindre information sur le temps : la seule façon que j'aie trouvé de connaître l'heure enregistrée pour le début et la fin de la trace, c'est de parcourir le profil d'altitude (!) puisqu'il indique effectivement le temps et l'altitude ; et pour ce qui est de savoir le temps qu'on a mis pour aller du point A au point B à l'intérieur de la trace, c'est essentiellement impossible, ce qui est quand même profondément idiot vu que l'information est bien enregistrée.

Enfin, il y a les cartes. Les récepteurs Garmin utilisent un format de carte propriétaire complètement pourri, le format gmapsupp.img : celui-ci ne fait pas exception — mais ce qui a changé c'est que le format semble avoir été beaucoup mieux reverse-engineeré qu'il y a cinq ans, peut-être avec la bienveillance de Garmin, qui semble en tout cas avoir explicitement prévu la possibilité d'utiliser plusieurs cartes de différentes sources, et en tout cas il est maintenant raisonnablement facile de convertir des données OpenStreetMap à ce format et donc d'afficher ces données sur le récepteur. (Les instructions sont ici et .) Le résultat n'est pas parfait (par exemple, quand j'étais à Métabief, je voyais régulièrement un bug bizarre faisant que des traits quelconques sur la carte étaient étiquetés Mouthe ou Pontarlier : certes, on n'était pas très très loin, mais ils n'étaient clairement pas au bon endroit ; je ne sais pas si la faute est due aux données OpenStreetMap qui auraient mis l'étiquette sur le mauvais type d'objet ou bien au logiciel de conversion, ou encore au récepteur lui-même). Mais c'est toujours mieux que ce que j'avais sur le récepteur précédent (des données IGN apparues sur mon disque dur suite à une cascade de rayons cosmiques et exportées vers le récepteur par un programme complètement pourri tournant sur un Windows XP dans une machine virtuelle).

↑Entry #2112 [older|newer] / ↑Entrée #2112 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées