David Madore's WebLog: Souvenirs de la station de Métabief

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2111 [older|newer] / Entrée #2111 [précédente|suivante]:

(samedi)

Souvenirs de la station de Métabief

J'avais déjà un peu raconté mes impressions à remonter sur des skis après avoir complètement arrêté pendant 18 ans. Le fait d'avoir arrêté pendant quatre ans de plus (si on ne compte pas une heure de snowboard en débutant) ne change pas grand-chose : il est toujours vrai que je n'ai pas trop perdu en technique et que j'ai, par contre, perdu en motivation et en confiance. Ce qui change, par contre, c'est que je suis retourné à Métabief[#], la station de mon enfance où ma famille a un appartement : j'y étais bien allé il y a deux ans, mais la neige n'était pas là donc je n'avais pas skié. Cette année, au contraire, l'enneigement est excellent. Bref, aujourd'hui, j'ai skié à Métabief pour la première fois depuis 22 ans. (J'ajouterai peut-être quelques traces GPS si j'en ai la patience — je me suis acheté un nouveau GPS, un Garmin eTrex 20, dont il faudra que je reparle — mais ce n'est pas le moment. Ajout () voici un fichier KML qu'on peut ouvrir dans Google Maps ou Google Earth. Concernant le GPS, voir l'entrée suivante.)

Me voilà donc, entre les moments passés à pester que j'ai froid au bout des doigts et que mon poussinet m'embête à vouloir faire prendre au vieux papy que je suis uniquement des pistes rouges ou noires, à essayer de me souvenir de comment les choses étaient autrefois.

Et c'est une sensation très curieuse que de ne quasiment rien reconnaître, et de se demander la part de ce que j'ai simplement oublié et de ce qui a vraiment pu changer (parce que, indiscutablement, des choses ont changé dans la configuration des pistes et des remontées mécaniques — ou même dans la topographie puisque des travaux ont été faits pour remodeler certains endroits).

J'étais fermement persuadé, par exemple, que vers 1990 les principales pistes pour descendre du point culminant (le Morond, 1420m, on ne rigole pas) jusqu'à la base de la station étaient une verte, une bleue et une rouge ; or maintenant il y a une verte, une rouge et une noire — alors que dans mon souvenir il n'y avait qu'un minuscule petit bout de noire, par ailleurs toujours fermé. Est-ce que mon souvenir est faux, est-ce que les couleurs ont simplement été modifiées (la bleue devenant rouge et la rouge noire), ou est-ce que les modifications sont plus subtiles ? Où trouver des informations à ce sujet ?

Il y avait plein de vieux plans des pistes dans notre appartement (que ma grand-mère a acheté à peu près à l'époque de l'ouverture de la station), mais une de mes cousines semble avoir fait le ménage et tout a disparu. Où trouver ça maintenant ? Il y a bien un certain nombre de renseignements sur l'histoire de la station dans ce thread (dont un message qui évoque au passage une piste bicolore, ce serait peut-être un bout d'explication de mon souvenir), mais, outre que la consultation m'en est excessivement difficile avec la connexion Internet que j'ai en ce moment, j'ai l'impression qu'il se concentre plus sur les remontées mécaniques que sur le plan des pistes (et que les seuls plans scanés sont soit illisibles soit trop récents).

J'éprouve toujours une sensation de frustration impuissante quand de l'information disparaît, crainte qui me motive à consigner de façon un peu maniaque tout ce que je peux enregistrer. Par exemple, dans mon journal, pour l'après-midi de ski d'aujourd'hui :

Skié à partir de 13h40. Avons fait une première montée par le télésiège du Morond et descendus (un peu par erreur) par la piste rouge (« Berche »), puis remontés en haut à 14h20. Descendus cette fois vers Piquemiette (par les pistes « Troupézy » et « Raccourci » puis, à 14h30, une moitié du télésiège des Chamois). Je suis tombé sur la piste noire de Piquemiette (la « Compétition ») à 14h45, et je me suis plaint de m'être mouillé. Sommes revenus (par le téléski du Signal à 14h55, la piste « Source », et les télésièges des Chamois et du Troupézy) sur le Morond (15h40).

Descendus (par la « Belette » et la « Fraisier ») sur Longevilles à 15h45 où il y avait foule au téléski pour remonter (parce que seul un sur deux fonctionnait) : on a patienté jusqu'à 16h pour le prendre. Revenus au Morond par la piste « Chevreuil » et le télésiège du Paradis (16h30). Puis redescendus tranquillement (à partir de 16h40).

Redescendus sur Métabief à 16h55.

En comparant avec les traces GPS, et en enregistrant le plan des pistes actuel, je serai certain qu'on ne pourra pas m'arnaquer à l'avenir !

[#] C'est d'ailleurs vraiment pénible d'écrire une entrée dans mon blog à travers un téléphone en tethering, faute d'aucun autre accès à Internet.

↑Entry #2111 [older|newer] / ↑Entrée #2111 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées