David Madore's WebLog: Le besoin d'écrire

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0993 [older|newer] / Entrée #0993 [précédente|suivante]:

(mardi)

Le besoin d'écrire

Besoin d'écrire : je ne parle pas cette fois du besoin de raconter (celui qui me pousse à pondre des « fragments ») mais bien du besoin de tracer des caractères sur du vrai papier, avec un vrai stylo. Je trouve qu'il y a quelque chose de particulièrement jouissif à faire un premier trait sur une feuille jusqu'alors blanche : à contempler un instant sa virginité, puis la déflorer d'un geste auguste. À prendre le temps de former de beaux caractères (ou, plutôt que beaux : réguliers). Et puis il y a les couleurs : j'aime avoir sous la main une batterie de stylos aux encres de toutes les couleurs possibles. Il y a dix ans c'étaient des stylos plume, maintenant je trouve que les stylos à encre gel sont plus agréables à manier (surtout pour les pointes très fines ; mais c'est aussi, justement, le grand choix d'épaisseurs différentes qui fait leur intérêt).

L'ennui, c'est que je n'ai plus guère l'occasion d'écrire à la main. Pour à peu près n'importe quelle fonction il est mille fois plus pratique pour moi de taper sur un clavier que d'utiliser du papier : déjà, je tape beaucoup plus vite que je n'écris, ensuite cela m'assure que le texte me sera accessible partout où je serai et ne sera pas perdu (je perds très rarement des fichiers, alors que perdre des papiers, euh…) ; cela me permet de corriger plus facilement, de copier-coller des morceaux, de rechercher dans ce que j'ai écrit, de vérifier l'orthographe (encore que j'ai tendance à ne pas le faire), etc. Je dispose ainsi d'au moins autant de couleurs différentes que dans mes stylos, et je peux faire plus d'effets spéciaux ; grâce à la merveille du Très Saint Standard, j'arrive à écrire dans bien plus d'écritures que je ne saurai jamais calligraphier. Au plaisir de voir une feuille joliment écrite je peux tenter de substituer celui d'avoir produit un fichier XHTML correct… et pourtant… ce n'est pas la même chose.

Je prends des notes quand j'assiste à un séminaire de maths, mais ce n'est pas vraiment agréable, il faut aller aussi vite que possible parce que l'orateur n'attend pas, et je ponds des petits gribouillis illisibles (que, de toute façon, je n'essaie jamais de relire). Il m'arrive aussi d'écrire au tableau noir, ce qui est déjà plus plaisant, mais c'est encore surtout quand je réfléchis pour moi-même à des questions mathématiques que j'ai encore le plus l'occasion de noircir du papier, et j'ai parfois l'impression que former joliment les symboles pour les objets qui interviennent, tracer de beaux diagrammes et calligraphier les hypothèses, comme une sorte de rituel propitiatoire, va aider à résoudre le problème. Néanmoins, l'usage de la couleur reste extrêmement limité, donc mon stock invraisemblable de stylos de teintes différentes ne sert à rien.

Et je ne parle même pas du fait qu'à force d'écrire de moins en moins, mon écriture devient de plus en plus bizarre.

↑Entry #0993 [older|newer] / ↑Entrée #0993 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées