David Madore's WebLog: Qui est on dans on a gagné ? (plus une digression sur les astronautes)

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

↓Entry #2538 [older| permalink|newer] / ↓Entrée #2538 [précédente| permalien|suivante] ↓

(lundi)

Qui est on dans on a gagné ? (plus une digression sur les astronautes)

Pour des raisons évidentes, aujourd'hui, j'ai entendu un certain nombre de gens dire des choses dans le genre de on a gagné. Ça m'a amené à repenser à quelque chose que j'avais déjà raconté dans une entrée passée, et que j'ai envie de développer un peu. J'y écrivais :

Par exemple, je pourrais prendre des groupes d'une dizaine ou d'une douzaine de millionnaires (mettons onze, ça fait un bon nombre, ça, onze), dire aux gens voilà, ces gens représentent votre pays ou votre ville, et les faire courir après un objet sphérique auquel ils chercheraient à imprimer une trajectoire particulière, pour un résultat essentiellement aléatoire qu'on perdrait son temps à essayer d'interpréter. […]

Sérieusement, je suis fasciné par la manière dont les gens arrivent à se sentir émotionnellement impliqués par les résultats d'une compétition sportive dans laquelle ils ne sont pas personnellement inscrits, comment ils arrivent à avoir la sensation d'avoir gagné quand « leur » équipe gagne, et d'en être véritablement heureux. C'est quelque chose d'à la fois merveilleux, terrifiant, et absolument inexplicable (enfin, c'est peut-être explicable scientifiquement par des mécanismes de psychologie évolutive, mais je veux dire que c'est incompréhensible lorsqu'on ne ressent pas soi-même le phénomène — même si on le ressent pour quelque chose d'extrêmement proche).

J'avais un copain qui me racontait qu'en 1998, quand la France avait gagné la coupe du monde de football association et que des gens fous de joie criaient dans les rues on a gagné ! on a gagné !, il s'était amusé à faire l'ingénu : ah, vous avez gagné quelque chose ? félicitations !, qu'est-ce que c'est ? du football ? ah, vous jouez au football ? et vous avez gagné contre qui ? (etc.) — les réactions étaient apparemment intéressantes.

Pour que les choses soient claires, je ne veux pas faire mon Sheldon Cooper sur le mode ha, ha, regardez ces créatures simples qui s'émerveillent des lois de la mécanique classique appliquées au mouvement d'une sphère et aux tactiques qui en résultent. Le fait que les résultats soient essentiellement aléatoires, je l'ai déjà signalé. À la limite, je suis plutôt jaloux qu'on arrive à éprouver ainsi du bonheur par procuration. Mais surtout, je n'ai aucun doute que ce phénomène général s'applique aussi à moi, simplement pas dans les circonstances précises d'un match sportif entre villes ou pays […].

J'insiste : mon but n'est pas de me plaindre ou de me moquer des fans de foot, ni de faire mon geek grincheux qui n'aime pas le foot[#]. En fait, mon but n'est pas du tout de parler de foot. Il est de m'interroger sur le nous dans nous avons gagné (enfin, le on dans on a gagné, mais je ne veux pas non plus m'étendre sur la disparition du pronom de la première personne du pluriel en français parlé). Je suppose que les linguistes ont un terme pour ça, un pronom de la première personne du pluriel qui englobe plus que les personnes qui ont strictement participé à l'action mais d'autres personnes qui estiment s'y rattacher : je n'ai pas envie de chercher le bon terme, et mon intention n'est pas de parler de linguistique. Appelons-ça un nous d'adhésion (et symétriquement, on peut avoir le vous d'adhésion quand on s'adresse à quelqu'un qui n'a pas personnellement participé à quelque chose). Donc nous avons gagné, à part prononcé par l'un des gus qui étaient sur le terrain et éventuellement leur entraîneur, c'est un nous d'adhésion.

Je repense à cette histoire que quelqu'un m'avait racontée d'un classiciste qui avait sans faire attention, affirmé que nous avions remporté la bataille de Marathon. Qui peut légitimement dire nous avons gagné à Marathon ? Les Athéniens actuels ? Les Grecs ? Les Européens ? Personne, parce que tous ceux qui ont vraiment combattu dans cette bataille sont morts depuis environ 2500 ans ? Tous ceux qui se considèrent comme héritiers de la culture classique ?

Ou encore, qui peut légitimement dire nous avons marché sur la Lune ? Les quatre personnes encore vivantes qui ont effectivement posé le pied sur la Lune ? (Par Artémis !, je ne pensais pas qu'il en restait aussi peu.) Les astronautes[#2] en général ? Les employés de la NASA ? Tous les Américains ? Toute l'Humanité ? (Ce serait légitimé par la phrase gravée sur la plaque qui a été posée par les astronautes d'Apollo 11 : we came in peace for all mankind. Ça ne me semble pas ridicule de dire nous avons posé le pied sur la Lune pour la première fois en 1969 même si, divulgâchis, je n'y étais pas personnellement.) En fait, je me souviens avoir entendu quelqu'un choisir une autre interprétation : dénonçons-le, il s'agissait de Brandon Carter qui un jour, au cours d'un dîner, s'est tourné vers ses filles et moi et a dit c'est nous qui avons marché sur la Lune, pas vous, et ce qu'il voulait dire, c'était notre génération (ceux qui sont nés vers les années '30).

Dans tous les cas, la réponse à qui peut dire nous ? est celui qui voudra bien s'identifier à ce groupe, parce qu'il n'y a pas de police pour vérifier votre carte d'appartenance au club des vainqueurs de Marathon ou de ceux qui ont marché sur la Lune. (La porte ouverte me remercie pour le grand coup de hache bénie que nous lui avons donné.) Mais ce qui m'intéresse, c'est ce qu'on fait spontanément, sans y réfléchir, et c'est pour ça que m'intéresse l'histoire de ce classiciste pour qui nous avons gagné la bataille de Marathon : ce n'était pas une volonté délibérée de s'afficher comme ceci ou cela, c'était presque un lapsus. Le supporter des Bleus dit on a gagné, mais moi, quand j'ai appris qu'ils avaient gagné, j'ai dit, justement, ils ont gagné — ce n'était pas médité, c'est juste ce qui m'est naturellement venu comme phrase.

Il serait donc intéressant de trouver moyen de poser à des gens (disons des Français, pour cet exemple) des questions comme qui a gagné la seconde guerre mondiale ? pour voir s'ils répondent les Alliés ou nous ou les Russes, les Américains, les Britanniques et nous ou d'autres choses de ce genre. Puis varier les groupes ou les dates. Est-ce que les supporters de foot actuels disent on avait déjà gagné en 1998 ? Y compris s'ils n'étaient pas nés à ce moment-là ? (Oui, oui, je me sens vieux, tout ça tout ça.)

Je n'ai rien d'intelligent à dire sur la question, à part qu'il est intéressant de se la poser. Le problème est que, maintenant que j'en ai pris conscience, je ne dirai plus nous spontanément, donc je n'aurai pas la réponse me concernant. Mais j'essaierai de faire plus attention à ce point quand les gens parlent.

Ajout () : On me signale ce sketch de Mitchell&Webb qui, en plus d'être hilarant, est effectivement hautement pertinent pour la question.

[#] En tout cas, les petits dérangements causés par le Mondial, s'il y en a ce nombre tous les quatre ans, et moins quand la France se fait éliminer rapidement, ce n'est pas la mer à boire. A contrario, il y a des garçons choupinous dans l'équipe, je n'ai rien contre voir des photos de Griezmann apparaître sur les murs du métro, moi.

[#2] Ah, ça me rappelle que je m'étais promis de ranter quelque part contre cette idée profondément conne selon laquelle il faudrait dire cosmonaute pour les Russes, astronaute pour les Américains, spationaute pour les Français (Européens ?), et ne parlons pas des cas où ça devient vraiment ridicule : taïkonaute (terme inventé par des zinzins pour plaire aux médias occidentaux) voire vyomanaute. Je ne sais pas si ça vaut vraiment la peine de faire ce rant ou de fracasser une seconde porte ouverte en pointant du doigt le fait qu'il n'y a aucun autre métier où on trouve nécessaire de pratiquer une distinction de ce genre. En revanche, comme supplément-bonus à cette entrée, je peux en profiter pour signaler ce que j'avais appris en cherchant à savoir comment cette distinction était apparue :

Le terme astronaute semble être vieux, utilisé dans la fiction, et au début pour désigner le vaisseau et pas ses passagers. La première occurrence répertoriée par le OED et signalée sur Wikipédia est le roman de science-fiction de 1880, Across the Zodiac de Percy Greg, où astronaut est utilisé de la sorte. La première occurrence répertoriée par le OED pour désigner le passager date de 1929, dans le Journal of the British Astronomical Association (et encore, je me demande comment ils arrivent à conclure que ça désigne la personne, puisque c'est The first obstacle encountered by the would-be Astronaut, viz. terrestrial gravitation — ça pourrait aussi faire référence au vaisseau, mais peut-être que le contexte est plus clair).

Le terme cosmonaute, lui, semble avoir une origine beaucoup plus précise, si j'en crois la Wikipédia en russe (vaguement soutenue par l'OED, mais contredite par la Wikipédia en anglais laquelle attribue le terme à Mihail Klavdievič Tihonravov [Михаил Клавдиевич Тихонравов]) : elle vient de l'oeuvre scientifique d'un Juif polonais qui a étudié en France et travaillé pour l'URSS, Ary Abramovič Sternfeld [Ари Абрамович Штернфельд], dans un texte de 1929–1933, Introduction à la cosmonautique (traduit en russe en 1937 comme Введение в космонавтику). Le rebondissement est donc que le terme cosmonaute semble en fait être apparu pour la première fois… en français. (Et du coup, en fait, beaucoup de dictionnaires se plantent en prétendant que le terme français vient du russe, c'est exactement le contraire !)

La Wikipédia en russe, toujours, ajoute que ces termes cosmonaute et cosmonautique ont longtemps paru exotiques, et que même l'auteur de fictions et de vulgarisations scientifiques Âkov Isidorovič Perel'man [Яков Исидорович Перельман] a reproché à Ary Sternfeld de compliquer les choses en utilisant des néologismes plutôt que les termes établis astronautique, astronaute, raketodrome (je ne sais pas quoi transcrire, ici, le terme russe [ракетодром] est essentiellement ce que j'ai écrit, raketa [ракета] veut dire fusée).

Quand Youri Gagarine [Ûrij Alekseevič Gagarin / Юрий Алексеевич Гагарин] s'est envolé, un conseil d'experts (dont Sergueï Korolev [Sergej Pavlovič Korolëv / Сергей Павлович Королёв] et Mstislav Vsevolodovič Keldyš [Мстислав Всеволодович Келдыш]) a décidé que le terme cosmonaute [kosmonavt / космонавт] était plus approprié, et à partir de la fin 1960, tous les documents officiels russes utilisaient le terme lëtčik-kosmonavt [лётчик-космонавт ; décidément, je ne sais vraiment pas comment décider de transcrire le russe], soit quelque chose comme aviateur-cosmonaute. La logique est expliquée par un paragraphe plus loin (dans la Wikipédia en russe) qui précise que le terme astronaute [astronavt / астронавт] s'est spécialisée en science-fiction pour désigner un cosmonaute du futur lointain, capable de vols interstellaires.

Et dans ce sens je suppose que c'est raisonnablement logique : on ne peut pas atteindre les étoiles donc astronaute est trop ambitieux, cosmonaute est plus modeste, j'imagine que c'est pour ça que Sternfeld l'a préféré et que les experts soviétiques l'ont choisi. L'allemand Raumfahrer (et pas Sternfahrer ou Sternenfahrer) est d'ailleurs essentiellement construit sur le même modèle.

L'anglais ayant tous les mots possibles imaginables, il a quand même inventé un mot pour quelqu'un capable d'atteindre les étoiles (l'astronavt russe, vous suivez ?), c'est starfarer. Scandale, ce mot n'apparaît pas dans mon édition de l'OED. Mais c'est utilisé dans le titre d'un jeu, starfarers of Catan, qui traduit l'allemand Sternenfahrer von Catan.

Bref, si on tient absolument à ne pas considérer les termes astronaute et cosmonaute comme interchangeables, plutôt que de les choisir en fonction de la nationalité de la personne, le plus raisonnable est d'utiliser astronaute pour quelqu'un capable de traverser les distances interstellaires (uniquement dans la SF, donc), et cosmonaute (ou peut-être planétonaute) pour celui qui reste dans notre système solaire.

↑Entry #2538 [older| permalink|newer] / ↑Entrée #2538 [précédente| permalien|suivante] ↑

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées