David Madore's WebLog: Qui est l'héritier actuel d'Adam (une question stupide) ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2185 [older|newer] / Entrée #2185 [précédente|suivante]:

(lundi)

Qui est l'héritier actuel d'Adam (une question stupide) ?

Encore une question un peu idiote au croisement des mathématiques, de la biologie (anthropologie ?) et de la généalogie.

On appelle Adam du chromosome Y (ou plus récent ancêtre patrilinéaire commun) le plus récent ancêtre de tous les hommes vivant actuellement par descendance purement patrilinéaire (=agnatique). Autrement dit, si on oublie totalement les femmes (désolé pour elles), de sorte que chaque homme a un et un seul géniteur, lui-même ayant un seul géniteur et ainsi de suite pour former la lignée patrilinéaire, Adam est le plus récent qui apparaît dans la lignée patrilinéaire de tous les hommes vivants. Il est donc celui dont le chromosomes Y de tous les hommes est directement hérité. On estime qu'il a vécu il y a entre 100000 et 200000 ans. Mais pour ce que je vais dire, peu importe qu'on considère le plus récent ancêtre patrilinéaire commun : n'importe lequel de ses ancêtres patrilinéaires, i.e., n'importe quel homme ayant vécu il y a suffisamment longtemps et ayant eu des descendants purement patrilinéaires (tous les hommes) à l'heure actuelle convient.

Supposons maintenant qu'on décide qu'Adam était un roi et que sa couronne s'hérite (comme la couronne de France, d'Espagne, etc.) selon les règles de la séniorité agnatique = « loi salique » = descendance patrilinéaire en ordre de profondeur (j'ai déjà évoqué ça). On peut donc[#] ranger tous ses descendants patrilinéaires et donc, par hypothèse, tous les hommes actuellement vivants (ainsi que tous leurs ascendants patrilinéaires jusqu'à Adam), dans l'ordre de succession pour cette couronne.

Donc il y a, quelque part sur terre, quelqu'un qui est le premier héritier d'Adam (et par ailleurs, tous les autres hommes peuvent être rangés de 1 à ~3.5 milliards par ordre de prétention à ce titre).

Je suis sûr que ça pourrait faire un bon (=très mauvais) roman à la Dan Brown, ça, où les héros devraient découvrir qui est l'actuel héritier d'Adam parce qu'il aurait seul le super pouvoir de sauver l'humanité de quelque chose.

Mais plus sérieusement, peut-on dire des choses à son sujet ? Peut-on essayer, sinon de l'identifier, au moins de trouver des candidats plus plausibles que d'autres ?

Évidemment, n'importe quel homme dont le père est vivant ne peut pas être le premier héritier d'Adam (puisque son père le précède dans l'ordre de séniorité agnatique). De même, celui qui a un frère aîné vivant, ou dont le frère aîné a des fils vivants, ou qui a un oncle paternel aîné vivant, ou dont un oncle paternel aîné aurait des fils vivants, ou des fils de fils, tous ceux-là ne peuvent pas être le premier héritier d'Adam. Le premier héritier d'une famille royale utilisant l'ordre de séniorité agnatique est au moins un candidat sérieux (plus sérieux que la moyenne) pour être l'héritier d'Adam, puisqu'il n'est pas trivialement déclassé sur quelques générations ; par exemple, ce monsieur (que des guignols considèrent comme prétendant à la « couronne de France ») est, si j'ai bien suivi et compté, descendant aîné d'Hugues Capet en ligne purement patrilinéaire par 31 générations, ce qui lui donne probablement plus de chances qu'un quidam lambda d'être le premier héritier d'Adam — mais encore faudrait-il vérifier qu'il n'y avait pas de bâtards plus aînés qui auraient été écartés dans l'ordre de succession et qui auraient pu avoir des descendants, et évidemment Hugues Capet lui-même est quelques milliers de générations après Adam donc il y a finalement peu de chances qu'il en soit le premier héritier (même parmi ceux qui ont un héritier patrilinéaire vivant).

Il ne faut évidemment pas non plus s'imaginer que le premier héritier d'Adam serait fils aîné d'un fils aîné d'un fils aîné d'un fils aîné sur plus de mille siècles : il y a forcément plein de branches plus aînées qui sont apparues et qui sont mortes.

On peut diviser les hommes en haplogroupes pour le chromosome Y en retraçant certaines mutations sur le chromosome Y, à partir desquelles on peut même reconstituer un arbre généalogique approximatif. Mais évidemment, quand une mutation apparaît, sous forme d'une séparation de l'arbre, rien ne permet de savoir si la mutation concernait plutôt une branche aînée ou cadette (et si c'est le deuxième fils de Monsieur Ugh qui a eu une mutation définissant un nouvel haplogroupe, les descendants du premier et du troisième fils sont classés dans le même haplogroupe alors que les uns sont plus haut placés et les autres moins haut placés dans l'ordre de succession d'Adam).

Voici donc une question de probabilités bayesiennes sur laquelle j'avoue ne pas avoir les idées très claires : peut-on estimer s'il y a une chance plus élevée que tel ou tel haplogroupe Y, ou telle ou telle région géographique, ait plus de chances de contenir le premier héritier d'Adam à l'heure actuelle ?

J'ai tendance à me laisser convaincre par l'argument selon lequel il serait presque sûrement Africain, parce qu'un groupe qui serait parti en migration n'a pas plus de chances d'être le groupe aîné qu'un groupe qui serait resté sur place, mais ce groupe donne beaucoup plus de descendants, qui sont donc classés de façon proche dans l'ordre de succession. Par exemple, quand je regarde l'arbre généalogique sur Wikipédia, j'ai tendance à imaginer qu'à chaque bifurcation le premier descendant d'Adam a une chance sur deux d'être de chaque côté de la bifurcation, ce qui lui donne beaucoup plus de chances d'être dans le haplogroupe A0 que dans le R (auquel il est probable que j'appartienne). Mais ce genre de raisonnement est très glissant, et je ne suis pas suffisamment confiant en ma maîtrise des probas pour être sûr que je ne dis pas de bêtises. (Un contre-argument pourrait être : la branche aînée, puisqu'elle passe uniquement par les aînés, est probablement séparée d'Adam par plus de générations que la branche cadette, et si on suppose que les mutations sont essentiellement liées au nombre de méioses — j'espère que ce n'est pas trop absurde biologiquement — alors la branche aînée a des chances d'être plutôt celle qui a le plus de mutations.)

Toujours est-il que je trouve l'idée fascinante qu'il y a quelqu'un parmi nous qui est le premier dans l'ordre de séniorité agnatique et que nous n'avons guère de moyen de savoir qui il peut être.

Bien sûr, on peut définir exactement la même notion pour la descendance matrilinéaire stricte (en remontant à l'Ève mitochondriale) : l'intérêt de la ligne patrilinéaire est que, comme elle a été mieux enregistrée par certaines sociétés (via les noms de famille, via les descendances royales) on s'en fait une meilleure idée. Et puis, comme mon père est fils aîné alors que ma mère n'est pas fille aînée, et comme je suis moi-même un garçon, je préfère la descendance patrilinéaire, nà. ☺

[#] Possibilité toute théorique, bien entendu. Par ailleurs, il faudra faire une convention qui n'est pas standard pour une succession royale : les « bâtards » sont évidemment héritiers de la couronne d'Adam puisque la notion de mariage n'a pas de sens bien défini et qu'on parle de généalogie mathématique/biologique. De plus, il faudra faire une convention pour régler les cas de gémellité (pour les « faux » jumeaux l'ordre de fécondation semblerait plus naturel, mais il n'est pas vraiment défini pour les « vrais » jumeaux, donc mettons l'ordre de naissance).

↑Entry #2185 [older|newer] / ↑Entrée #2185 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées