David Madore's WebLog: Chrome m'inquiète

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2011 [older|newer] / Entrée #2011 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Chrome m'inquiète

Chrome, je veux parler du navigateur Web. Et il m'inquiète non pas parce qu'il a une apparence beaucoup moins sympathique que ma peluche Mozilla. Pas non plus parce que l'omniprésence Google est un peu lassante. Mais simplement parce que je pense qu'il est mauvais pour l'écosystème Web qu'un seul navigateur se mette à dominer complètement le marché. Et malheureusement, c'est visiblement ce que le Web a beaucoup de mal à faire : admettre qu'il existe plusieurs navigateurs différents sans que l'un domine complètement les autres. Ça a longtemps été IE, avec des résultats catastrophiques ; puis ça a failli être Firefox ; et maintenant, c'est Chrome qui est parti pour rafler tout le marché : youhou, ce n'est pas possible d'avoir un peu de variété ?

(Oui, je sais, c'est bizarre : la part de marché de Firefox est encore tout à fait comparable à celle de Chrome, et celle d'IE est encore supérieure, mais la dynamique de ces parts de marché, ainsi que la domination de Webkit sur le web mobile, fait que Chrome, ou du moins Webkit, a déjà acquis une hégémonie écrasante et que ça ne va pas s'arranger.)

Évidemment, je suis concerné : parce que Chrome ne convient pas du tout à mes attentes. Il y a deux principales raisons pour lesquelles je ne l'aime pas : d'abord parce qu'il lui manque des standards du Web que je trouve très importants et que j'ai envie d'utiliser, notamment MathML et des gros bouts de SVG (le clipping et masking ont l'air d'être complètement cassés) ; mais surtout, parce qu'il n'est quasiment pas configurable, même un truc aussi simple que d'afficher le http:// au début des URL (ils ont décidé de l'omettre, ce qui se défend si c'est une option ou même le comportement par défaut, mais ce qui est assez fasciste si c'est imposé aux utilisateurs) n'est pas réglable sans recompiler le machin. Au contraire, Firefox, et c'est sa qualité principale à mes yeux, a un milliard d'options de configuration (tapez about:config dans la barre d'adresse si vous ne connaissez pas) qui permettent de régler très finement les préférences de chaque utilisateur : je prends ça comme l'exemple canonique pour prouver qu'un programme peut très bien être utilisable par n'importe quel neuneu et pourtant très finement réglable par les power-users (parce que beaucoup de gens prétendent que c'est impossible).

Mais bon, peu importent les raisons pour lesquelles moi personnellement je n'aime pas Chrome. Je conçois très bien qu'on le préfère parce qu'il est plus rapide que Firefox. Je n'ai aucune envie de faire de l'évangélisme de Firefox (sauf peut-être en montrant la peluche). Je n'ai rien contre le fait que Chrome invente plein de technologies dont l'intérêt me semble souvent assez douteux (SPDY, Dart, nativeclient, Pepper…) : en fait, quand je dis Chrome, généralement je veux dire Webkit, qui est le moteur partagé par Chrome et Safari (et plusieurs autres moins connus).

Ce qui me gêne, c'est la façon dont les gens développent ou testent des sites Web : si on passe d'un monde où on fait tout pour IE (et où les fonctionnalités des autres navigateurs ne servent pas à grand-chose, parce que personne n'ose s'en servir) à un monde où on prétend faire du HTML5 mais en fait le HTML5 en question ne marche correctement que sur Webkit, on n'a pas vraiment progressé. Voici le genre d'annonce qui me fait peur (le plugin Flash sous Linux ne sera à l'avenir disponible que pour Chrome, ben voyons), et voici un appel de Daniel Glazman (un des chefs du groupe CSS du W3C) dans le sens n'oubliez pas qu'il existe autre chose que Webkit.

D'un autre côté, je considère les différents groupes de standardisation comme partiellement responsables du problème. Le HTML5 est en travail depuis je ne sais pas combien d'années, et ils en sont encore à changer d'avis tous les trois jours sur des choses vraiment basiques dans leur standard (je vous ai parlé de <time> ? ah oui, je radote). Ça ne donne pas trop envie de s'appuyer sur le standard, ce genre de choses.

Et un autre truc que je ne comprends pas, c'est la manie qui a pris tout le monde de mettre des préfixes devant toutes les fonctionnalités un peu récentes : maintenant, pour utiliser une propriété CSS foobar un peu récente, il faut écrire non seulement foobar: blah, mais aussi -moz-foobar: blah pour que ça marche sous Mozilla/Firefox, -webkit-foobar: blah pour que ça marche sous Webkit/Chrome/Safari, -ms-foobar: blah pour que ça marche (peut-être) sous IE, et je ne sais pas quoi pour Opera. Et tout ça ne sert rigoureusement à rien à part faire des lignes de code en plus : le problème est (je crois !) que des gens ont peur qu'il y ait un changement epsilonesque entre la spécification et l'implémentation temporaire, mais si de toute façon toutes les pages Web utilisant cette fonctionnalité vont écrire toutes les variantes -préfixe-foobar: blah plus la variante sans préfixe (et on est bien obligé de faire ça pour que ça marche partout), ben je ne vois absolument pas quel problème on aura réglé. Or c'est le genre de manie qui fait que les gens vont juste écrire -webkit-foobar: blah et tant pis pour les autres navigateurs. Ben la faute en est à l'idée stupide de mettre des préfixes partout, alors faut pas s'étonner après.

↑Entry #2011 [older|newer] / ↑Entrée #2011 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées