David Madore's WebLog: Des inscriptions sur les tee-shirts

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1880 [older|newer] / Entrée #1880 [précédente|suivante]:

(lundi)

Des inscriptions sur les tee-shirts

(Je rebondis sur l'entrée précédente pour prouver une fois de plus ma capaciter à débiter du rant au kilomètre sur les sujets les plus totalement dénués d'intérêt — et à ainsi ne pas vider ma TORANT-list, ce qui est ce qui se passe le plus souvent.)

Les choses écrites ou dessinées sur les tee-shirts me semblent entrer en très grossièrement quatre catégories (pas vraiment disjointes). (1) Il y a les dessins qui sont là juste pour le dessin et qui n'ont pas spécialement de sens. (2) Il y a ceux qui contiennent un message (humoristique, politique, que sais-je), généralement un peu activement choisi par celui qui porte le tee-shirt (on peut supposer qu'il est d'accord si c'est un message politique, ou qu'il trouve la blague drôle si c'est un message humoristique), voire, conçu par lui. (3) Il y a les logos, blasons ou enseignes : d'une institution, d'un événement, d'une marque, et je les qualifierai d'officiels quand ils sont émis par l'institution elle-même, l'organisateur de l'événement ou le dépositaire de la marque (je range là-dedans les tee-shirts des marques de vêtements qui sont essentiellement décorés par le logo de la marque elle-même). Je suppose qu'on doit aussi rattacher à cette catégorie les maillots sportifs portant le blason de telle ou telle équipe ou le nom de tel ou tel joueur. Idem pour les groupes de musique (et officiel est alors effectivement le mot qu'on utilise pour dire que le groupe autorise l'utilisation de son nom ou logo).

Enfin, (4) il y a les choses qui ne veulent rigoureusement rien dire. C'est assez impressionnant, d'ailleurs, le nombre de tee-shirts qui entrent dans cette catégorie, et je me demande souvent qui les invente. Souvent il y a une année (il faudrait faire des statistiques xkcd-esques sur les années qui apparaissent sur les tee-shirts ; je dirais que la médiane doit être vers 1975), et je ne pense pas qu'il se soit passé quelque chose de particulier cette année-là ; accompagnée de quelques mots anglais (dont souvent authentic, official ou encore established devant la mystérieuse année), parfois avec des fautes, sans queue ni tête. Et c'est plus la typographie et la composition de ce qui est écrit qui importe que les mots eux-mêmes. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, voici un exemple (à supposer que les URL utilisées par les 3 Suisses soient stables). Je rattache plus ou moins à cette catégorie tous les blasons du style collegiate quand ils ne sont pas vraiment le signe d'une université existante. (Il y a des cas rigolos, comme la marque italienne Franklin & Marshall, qui a pris sans autorisation le nom d'un collège privé américain, est devenue populaire en faisant des vêtements sous ce nom et avec un logo inventé ; cela a causé une confusion assez amusante, mais au final ils se sont arrangés à l'amiable et maintenant la marque produit des vêtements « officiels » pour le collège.)

Je ne prétends pas que cette typologie soit excellente ou exhaustive (et, je le répète, les catégories se recouvrent pas mal), mais je pense qu'elle n'est pas absurde.

Personnellement, je porte surtout des tee-shirts de la catégorie (3) (et quelques uns des catégories (1) et (2), sans compter plein de tee-shirts vierges, mais quasiment aucun de la (4) : je les trouve assez insupportables, en fait). Plein d'entre eux avec juste le logo de la marque, imprimé en gros et sans aucune fioriture (DC Shoes par exemple, j'en ai plein ; d'ailleurs, régulièrement on me demande si c'est Dolce & Gabbana). Ma mère me demande régulièrement pourquoi je paie pour faire de la publicité pour une marque : la question a du sens, m'enfin, on achète telle marque parce qu'on trouve ça beau ou sexy (et/ou qu'on se dit que d'autres trouveront ça beau ou sexy), et dans la mesure où on veut acheter un vêtement de telle marque, il n'y a pas de raison que le logo n'y soit pas bien visible. (Surtout si, et c'est souvent mon cas, on trouve le logo lui-même graphiquement intéressant ou, encore une fois, sexy.) J'ai d'ailleurs aussi quelques vêtements avec les signes de groupes musicaux (genre, Slipknot), même si je ne suis pas spécialement fan de leur musique, juste parce que j'aime bien le logo.

Par contre, je n'aime pas quand quelque chose dans la catégorie (3) n'est pas officiel. J'ai un tee-shirt Wikipédia : je l'ai acheté auprès de la fondation Wikimédia France — si quelqu'un d'autre l'avait proposé, je ne l'aurais pas acheté. (Ce n'est pas une question de droit : je ne sais pas vraiment l'expliquer, c'est un principe idiot que j'ai.) Certes, mes débardeurs à l'insigne de la Bundeswehr n'ont pas été achetés directement à l'armée allemande, mais au moins à ceux qui la fournissent. Sinon, c'est vrai que j'ai un drapeau de l'ONU qui n'est pas fait par l'ONU, mais un drapeau c'est un peu différent (c'est même justement un peu le principe : quand le pays X reçoit le chef du pays Y, il va hisser le drapeau de Y, et ce n'est pas le pays Y qui le fournit).

Et pour le coup, un tee-shirt officiel de l'Union européenne, on voit mal comment ça pourrait exister. Il faut que je fasse part de ma profonde déception à M. Barroso.

↑Entry #1880 [older|newer] / ↑Entrée #1880 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées