David Madore's WebLog: J'ai une tête de fan d'AC/DC, moi ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1616 [older|newer] / Entrée #1616 [précédente|suivante]:

(samedi)

J'ai une tête de fan d'AC/DC, moi ?

Dans le train entre Chambéry et Lyon il y avait un groupe de trois djeunz pas méchants mais un peu remuants. L'un était un skinhead avec la tenue qui va avec (treillis-rangers-à-lacets-blancs-bombers), un autre était plutôt dans le genre métalleux, et le troisième (plus jeune que les autres) faisait juste lycéen endormi — endormi dans le sens presque en coma éthylique, en fait, et du coup il était moins remuant que les deux autres (pas que ceux-ci fussent sobres !). Comme je portais moi-même un treillis et des chaussures de chantier (qu'on peut prendre pour des rangers), ils (les deux pas encore trop endormis) sont venus discuter avec moi. J'ai donc appris que c'étaient des fans d'AC/DC qui allaient à Paris pour un concert au palais de Bercy : ils tenaient absolument à savoir si j'en étais moi aussi un, et ils étaient persuadés que oui, et que j'allais forcément au même endroit qu'eux ; personnellement, je ne connais pas trop la sociologie du fan typique d'AC/DC, mais si j'en juge par leur look à eux, et si on veut absolument que l'habit fasse le moine, ça ne doit pas être trop le genre à porter les cheveux longs, un blouson de ski rouge vif et un tee-shirt Rip Curl. 'Fin bref… Ils m'ont demandé ce que j'écoutais comme musique (la question que je déteste), j'ai esquivé la question, mais le fait que je ne réponde même pas le nom d'un groupe de métal les a désopilés, ils m'ont proposé de boire un coup avec eux, et quand j'ai dit que je ne buvais pas ils ont eu l'air de me considérer comme complètement irrémédiable et ils ont laissé tomber.

Peu de temps après, une jeune femme visiblement dérangée par leurs braillements est venue s'asseoir dans mon compartiment. Moi à ce moment-là je faisais joujou avec mon GPS pour enregistrer le parcours du train : elle m'a demandé ce que c'était, et je crois que je suis passé pour complètement irrémédiable auprès d'elle aussi.

Dans le TGV de Lyon à Paris, je me suis retrouvé de nouveau dans le même wagon la même voiture que les trois djeunz AC/DC. Là ils ont vraiment emmerdé le monde parce qu'ils se sont mis à vomir. Du coup, il y a encore deux jeunes filles qui, pour les fuir, sont venues s'installer à côté de moi (note pour les mecs hétéros, donc : si vous voulez que des jeunes femmes s'assoient à côté de vous dans le train, arrangez-vous pour être dans la même voiture que des skins bourrés et pour avoir l'air moins lourd qu'eux). Ensuite, je ne sais pas ce qui s'est passé, ils sont sortis pour aller au bar du train, puis un contrôleur et une contrôleuse sont venus dans notre voiture regarder le vomi, et enfin les djeunz sont revenus et ils se sont complètement tenus à carreau pour le reste du trajet.

Au moment où je sortais du train, un autre passager m'a demandé : Vous aussi, vous allez écouter AC/DC ?

↑Entry #1616 [older|newer] / ↑Entrée #1616 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées