David Madore's WebLog: Complément à l'entrée précédente : pourquoi mariage ≠ adoption

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1578 [older|newer] / Entrée #1578 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Complément à l'entrée précédente : pourquoi mariage ≠ adoption

Je souhaitais dans l'ce que j'écrivais avant-hier écarter explicitement la question de l'adoption par les couples de même sexe, pas seulement parce que je n'ai pas vraiment d'avis mais surtout parce que c'est une question multiple (il faut considérer séparément l'adoption d'un enfant complètement étranger au couple et l'adoption par un des membres du couple d'un enfant biologique de l'autre, par exemple). Un commentateur me rétorque que mon argumentation est alors dénuée de sens, le mariage ne se concevant pas sans enfants (ou au moins la possibilité d'enfants), et c'est pourquoi, étant opposé à l'idée d'adoption par les couples du même sexe, il est opposé au mariage idem. Il faut donc que j'argumente un peu pour expliquer pourquoi je ne suis pas d'accord, pourquoi, à mon avis, la question du mariage des couples de même sexe est une question bien distincte de celle de l'adoption par eux :

Bref, selon moi, le mariage n'est pas une question d'adoption. Ce n'est pas non plus parce qu'il a une tradition ancienne et forte qu'il est important, et ce n'est pas qu'un simple moyen de baisser ses impôts : ce qui est important, et je le soulignais dans l'entrée précédente, est qu'il a une reconnaissance internationale[#2] que n'aura jamais aucun type de contrat d'union civile — toute personne qui argumente contre le mariage des couples du même sexe et qui prétend dire autre chose que ben tant pis pour vous, vous n'aviez qu'à être hétéros devrait au moins faire semblant de répondre à cette revendication.

[#] J'écris en situation de procréer : parce que ce n'est pas une question de pouvoir. Et, de fait, souvent, quand un couple, disons, de lesbiennes, veut à tout prix avoir un enfant, plutôt que d'essayer d'adopter, elles vont trouver un homme — typiquement gay — dans leurs amis pour servir de père. Ça, on peut difficilement les en empêcher : tout ce que la Loi peut faire (et, en France, fait), c'est ne reconnaître aucun droit sur l'enfant à la femme qui n'en est pas la mère biologique (et savoir si c'est dans l'intérêt de l'enfant est, disons, sujet à débat).

[#2] Pas dans tous les pays, évidemment, mais au moins dans tous ceux qui admettent pour leur part le mariage de couples du même sexe et dans quelques autres (par exemple Israël, suite à une décision de la Cour suprême du pays ; mais on pourrait citer, au moins dans une certaine mesure, la France, qui il y a quelques mois a reconnu le droit pour un couple d'hommes légalement mariés aux Pays-Bas de remplir une déclaration d'impôts commune — alors qu'un couple PACSé en France peut toujours se brosser pour essayer de faire reconnaître son union n'importe où ailleurs).

↑Entry #1578 [older|newer] / ↑Entrée #1578 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées