David Madore's WebLog: Suis-je vraiment canadien ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1426 [older|newer] / Entrée #1426 [précédente|suivante]:

(mardi)

Suis-je vraiment canadien ?

Le fait de chercher à remplir les formalités pour un passeport m'a fait me poser la question de savoir si j'étais vraiment canadien. Après examen, il semble que la réponse (au moins en un sens légal, je ne vais pas réfléchir au sens plus vaste parce que je l'ai déjà fait) soit positive, mais j'ai eu un doute.

Il y a des pays dont le droit de la nationalité relève exclusivement du droit du sang : on est citoyen de ce pays lorsqu'on a un parent qui l'est, et y naître n'apporte aucun droit à la citoyenneté. Le Canada est dans l'extrême inverse, c'est-à-dire que c'est le droit du sol qui importe avant tout. Quiconque naît au Canada (sauf un fils de diplomates) est canadien ; et il suffit de passer trois ans au Canada comme résident permanent pour pouvoir être naturalisé. En revanche, le fils d'un Canadien ne l'est pas automatiquement : avant février '77, il fallait faire un enregistrement de la naissance à l'étranger (ce que mes parents ont fait), et encore, peut-être fallait-il que spécifiquement le père soit canadien. Depuis février '77, c'est automatique ; mais quelqu'un qui est Canadien de deuxième génération à naître à l'étranger perd la nationalité canadienne à 28 ans s'il n'a pas, auparavant, fait une démarche pour la conserver, qui implique d'avoir habité un certain temps au Canada. Comme autre preuve d'attachement au droit du sol, on peut mentionner le fait qu'avant '67 le fait de passer dix ans à l'étranger vous faisait perdre la citoyenneté canadienne (et jusqu'à '77 le fait d'acquérir une autre nationalité, mais ça ce n'est plus vraiment une question de sol/sang).

Je me demande si ces règles conduisent à créer des apatrides ; on peut supposer que non, il y a probablement des exceptions visant à empêcher ça (exceptions que les articles Wikipédia, ici et , où j'ai lu ces règles, ne mentionnent cependant pas). En tout cas, ça doit être un imbroglio juridique assez pénible d'être, disons, petit-fils de Canadiens installés durablement en Suisse.

Toujours est-il que je passe entre ces diverses restrictions, donc apparemment je suis bien canadien. Le contraire n'aurait pas été une catastrophe (je peux bien aller passer une semaine à Toronto sans être canadien), mais tout de même passablement vexant vu qu'on m'a quand même fait chanter O Canada! We stand on guard for thee! tous les matins d'école pendant un an. (Bon, après ça, on nous faisait réciter une prière, ce qui ne manqua pas de scandaliser ma maman vu que j'allais, après tout, dans une école publique.)

↑Entry #1426 [older|newer] / ↑Entrée #1426 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées