David Madore's WebLog: Rentrée, TNT, jeux, promeneurs, flèches, blog

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1404 [older|newer] / Entrée #1404 [précédente|suivante]:

(lundi)

Rentrée, TNT, jeux, promeneurs, flèches, blog

Je suis retourné au boulot aujourd'hui, avec le sentiment d'avoir un million de choses à faire. Il faudrait peut-être que j'arrête de culpabiliser ou de stresser de ne pas m'employer assez, parce qu'en fait je crois que ce n'est pas une question de temps passé mais plutôt d'organisation. Notamment, j'ai un problème sérieux de « fragmentation » du temps : je me retrouve sans arrêt avec des petits morceaux de temps (qu'on m'excuse l'expression) dans lesquels je n'arrive pas à faire quoi que ce soit d'utile parce qu'ils sont trop courts, et que je suis donc forcé de perdre. Je ne sais pas comment les gens qui ne souffrent pas de ce problème s'arrangent pour éviter ça ! Je crois qu'il y a des gens qui en profitent pour lire : mais j'ai du mal, personnellement, à entrer et sortir d'un livre aussi rapidement.


Quelques nouveautés chez moi : mon copain m'a ramené un décodeur TNT — en fait, je regarde rarement la télévision, mais ça m'arrive quand même de temps en temps (par exemple pendant les petits fragments de temps à tuer que je mentionne ci-dessus), et je ne suis pas mécontent d'avoir ainsi un peu plus de choix. J'ai aussi commandé une mise à jour de ma ligne ADSL pour passer en ADSL2+ (actuellement j'ai un abonnement à débit plus bas et prix plus élevé, ce qui n'est pas forcément idéal), donc je vais probablement, un jour prochain, devoir faire un peu sans Internet à la maison, le temps que le dégroupage soit effectué.


Dans la catégorie voyage vers le passé, j'ai récemment rejoué un peu au jeu King's Quest (le premier), qui m'avait tant captivé quand j'étais petit (c'est quasiment la première chose que j'ai faite avec un ordinateur, jouer à King's Quest). Ça n'a pas été évident de trouver un interpréteur capable de faire tourner les fichiers de données (il y a au moins deux versions du jeu, la version AGI que j'ai connue, et la version SCI qui correspond à un remake de 1990 : les deux formats ont des interpréteurs qui existent sous Linux, mais certains ne marchent pas suffisamment pour qu'on puisse finir le jeu). Mais c'était amusant de refaire un tour là-dedans. J'en ai profité pour mettre une carte, et des screenshots comparés, sur la Wikipédia (anglophone, cette fois, en espérant qu'ils seront moins maniaques).


Ce genre de choses me fait penser qu'il serait bien de créer un petit méta-moteur permettant facilement de concevoir des jeux d'aventure. Le compilateur Inform s'approche assez de cette idée (en tout cas telle que je la conçois), mais ses gros défauts sont que (1) il n'est pas libre et (2) il compile du code pour une machine virtuelle complètement obsolète, la Zork-machine. C'est dommage.


Aucun rapport. L'autre jour, alors que je dînais avec mon copain dans un restaurant japonais de la rue de Choisy, nous avons vu passer des gens qui venaient de la direction de la place d'Italie et qui allaient vers le boulevard Masséna. Pas que ces gens eussent quoi que ce soit de remarquable (ils pouvaient être des touristes, ou quelque chose comme ça), mais il y en avait beaucoup : pendant tout notre repas, ils n'ont pas arrêté de défiler, généralement par petits paquets d'une douzaine ou d'une vingtaine, parfois plus, parfois moins ; difficile d'expliquer ce qui nous a fait prendre conscience que tous ces gens étaient ensemble, mais c'était assez clair. Ça rappelait un peu la promenade en rollers à travers Paris du vendredi soir, sauf que là c'étaient des gens à pied. En sortant, nous étions curieux et nous les avons suivis : apparemment ils rejoignaient des dizaines de cars parqués au niveau de la porte d'Ivry. Nous n'avons pas vraiment eu le fin mot de l'énigme, à part que c'étaient apparemment des marcheurs genre randonneurs (l'un d'eux nous a dit être Belge et faire partie d'une association appelée Les Godillots, mais il semble que ce soit une toute petite association, et certainement pas la seule derrière cet événement).


Encore aucun rapport. Je me suis rendu compte soudainement, hier, que le concept de flèche était un des éléments culturels non évidents les mieux partagés au monde. C'est quelque chose qui peut paraître tellement bête que ça ne nous saute plus aux yeux, mais il n'y a, finalement, aucun rapport intrinsèque entre un trait orné de deux autres petits traits à une extrémité, stylisant une flèche (le projectile), et le fait d'indiquer une direction. Je crois que ça doit être compris dans tous les pays du monde, quasiment par tout le monde (sauf peut-être quelques tribus reculées ayant eu vraiment très peu de contact avec la civilisation globale) : et pourtant, je pense que ce n'est pas si vieux que ça, d'utiliser ce symbole, surtout sous une forme aussi hautement simplifiée (je crois qu'on a commencé par utiliser des dessins beaucoup plus figuratifs, soit de flèches soit de mains qui pointent, pour évoluer vers les formes plus épurées qu'on connaît maintenant). Je serais curieux d'en savoir plus (malheureusement, Wikipédia ne dit rien, pour une fois) sur la manière dont ce symbole s'est imposé.


Je remarque que j'ai tendance en ce moment à faire des entrées dans ce blog qui sont rares mais plutôt longues et composées de tout un tas de petits paragraphes sans aucun lien, ou presque, entre eux. Je n'en suis pas très content : je devrais m'efforcer, pour ce genre de petites réflexions à ¤0.02, de faire une entrée séparée à chaque fois, ça me permettrait de garder une fréquence raisonnable et une séparation des sujets. Après tout, il n'y a pas de taille minimale pour une entrée de blog.

↑Entry #1404 [older|newer] / ↑Entrée #1404 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées