David Madore's WebLog: Interactions à trois, agreg, ADSL

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1405 [older|newer] / Entrée #1405 [précédente|suivante]:

(samedi)

Interactions à trois, agreg, ADSL

Ce que j'appelle interactions à trois dans le titre de cette entrée est quelque chose de tellement général que c'est un peu difficile d'expliquer de quoi il est question. Il est extrêmement fréquent de constater que quand on met deux choses (les choses pouvant être des objets mais aussi des concepts, des idées, des substances, des personnes…) ensemble, il se produit entre elles une interaction (à deux) telle que le comportement de l'ensemble ne soit pas une conséquence immédiate et intuitive des comportements de l'une et l'autre chose. [Là, je viens de dire dans des termes extrêmement vagues quelque chose de tellement évident que c'est la plus gigantesque porte ouverte de l'univers que j'ai enfoncée à coups de bélier.] Il est cependant un tantinet plus rare d'observer une interaction à trois, en ce sens que trois choses ont, mises ensemble, un comportement qui n'était pas évident non seulement d'après celui de chacune des choses séparément, mais aussi des comportements de deux quelconques mises ensemble.

Exemple concret : il est très facile de trouver deux aliments qui séparément sont bons au goût (soit au goût d'une personne donnée soit d'un avis général) et qui, mis ensemble, ne le sont pas du tout (d'un avis presque universel) : c'est une interaction (néfaste) à deux ; il est, en revanche, plus ardu de trouver trois aliments tels que deux quelconques d'entre eux soient bons mais que les trois ensemble ne le soient pas. Cela doit pouvoir se trouver, sans doute, mais je n'ai pas réussi à mettre le doigt sur un cas vraiment frappant (généralement, deux des trois aliments ne vont pas vraiment ensemble et le troisième ne fait que ressortir ce fait, ce qui n'est pas tellement ce qu'on cherche). Il est encore plus difficile de trouver des exemples d'interactions à quatre ou plus.

Je ne sais pas bien pourquoi je pense à ça, mais c'est un paradigme que j'ai remarqué plusieurs fois pertinent pour réfléchir à certaines situations. Je pourrais aussi mentionner les interactions complexes deux par deux, qui sont des situations où l'interaction entre deux choses A et Y n'est pas du tout intuitive eu égard à l'interaction entre A et X, l'interaction entre B et Y — et l'interaction entre B et X.


En fait, si, je crois que je sais ce qui me met en tête ces histoires d'interactions. Une des choses dont je suis chargé, à l'ENS, c'est de gérer le planning des planches des agrégatifs de maths : chaque semaine, un jour en analyse et un jour en algèbre, deux agrégatifs exposent chacun une leçon (de la liste officielle) devant l'ensemble des agrégatifs et devant un encadrant (un chercheur en maths du département). Le planning comporte donc une colonne semaine, une colonne encadrant, une colonne leçon et une colonne orateur. Et de temps en temps, un encadrant ou un agrégatif me signale qu'il veut changer avec un autre : et là je me frappe la tête contre le mur en me demandant s'il voulait dire qu'il veut changer de semaine, de leçon, ou les deux, ou quoi. Généralement les gens rédigent des mails excessivement elliptiques et ont l'air de considérer comme évidents des sous-entendus qui ne le sont pas.


Je passe à tout autre chose. J'ai fait changer ma ligne ADSL récemment : je suis toujours chez le même fournisseur, mais j'ai fait dégrouper la ligne et je suis en ADSL2+. Ça devrait me coûter environ 55% moins cher, mais je ne sais pas si j'ai vraiment fait une bonne affaire : d'une part, si mon débit descendant (de download) a un peu augmenté, mon débit montant (d'upload), lui, a beaucoup baissé. Aussi, j'ai un problème incompréhensible avec IPv6 : tous les paquets de plus de 1466 octets qui me sont adressés disparaissent sans laisser de trace (c'est-à-dire, sans m'arriver, mais sans non plus générer d'erreur datagram too big) ; c'est incompréhensible et c'est aussi très gênant (encore, si le problème venait des datagrammes que j'envoie, ce serait une chose, parce que je pourrais facilement forcer mon interface réseau à fragmenter à partir de 1466 octets en IPv6 en réglant la MTU : mais il s'agit des paquets qui me sont adressés, donc je ne peux presque rien y faire sauf dans une certaine mesure dans le cas de TCP en coupant le MSS). Souci, donc.

↑Entry #1405 [older|newer] / ↑Entrée #1405 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées