David Madore's WebLog: Printemps

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1247 [older|newer] / Entrée #1247 [précédente|suivante]:

(samedi)

Printemps

J'ai passé une fin de semaine de folie, entre ces foutus dossiers qui prennent un temps invraisemblable (j'ai fait un premier envoi pour les endroits où je suis sûr de vouloir aller, afin d'avoir l'esprit un peu tranquille, et j'en expédierai peut-être encore un ou deux autres) et divers enseignements. Et, bien sûr, encore une séance chez le dentiste (mais là, je commence à en voir le bout, et si tout va bien dans dix jours ma couronne sera enfin posée). L'inquiétude concernant une possible occupation de l'ENS est toujours présente, surtout après le récent saccage de l'EHESS (ici en photos). Du coup, pour faire quand même un peu de vraies maths, je me suis trouvé à rester dans mon bureau hier soir jusqu'à 5h30 du matin (si je sors de l'École je ne suis pas sûr de pouvoir y rentrer !) — il faut dire que je butais sur un problème idiot (j'avais un groupe qui aurait dû agir à gauche et qui s'obstinait à agir à droite, parce qu'en fait je confondais deux actions subtilement différentes du même groupe sur le même ensemble) et que je n'aime pas abandonner quand j'ai l'impression de me heurter à un « bug ».

Et ce matin, évidemment, je suis réveillé par les travaux chez mes voisins (apparemment maintenant ils continuent même le samedi…) ; bon, ce n'est pas tout à fait exact, c'est plutôt un coup de téléphone qui m'a réveillé (auquel je n'ai pas répondu, parce que j'ai pour principe de ne jamais répondre au téléphone quand ça me réveille), mais ensuite je n'ai pas pu me rendormir à cause des travaux. Et des (autres) voisins qui parlaient très fort sur leur terrasse (et autant l'isolation entre nos appartements est très bonne autant dès qu'ils sortent sur la terrasse j'entends tout). Bref, j'étais en train de pester contre ce monde qui ne veut pas me laisser dormir tranquille.

Et puis j'ai remarqué que les oiseaux chantaient. Et je me suis alors rappelé que maintenant c'était le printemps. Et alors ma mauvaise humeur s'est calmée. ☺

↑Entry #1247 [older|newer] / ↑Entrée #1247 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées