David Madore's WebLog: Fragment littéraire gratuit #25 (une vue)

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0797 [older|newer] / Entrée #0797 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Fragment littéraire gratuit #25 (une vue)

J'ai envie de me faire plaisir, alors je vais décrire à nouveau une scène que j'ai déjà dû rédiger mille fois (avec des variations sans importance) parce que c'est une des scènes qui fonde véritablement l'imagination de ma jeunesse dont je cherche à retrouver un certain état d'esprit : place, donc, pour quelques lignes, au David Madore qui écrivait autrefois.

Le col est franchi, dit Tania. Tu peux ouvrir les yeux, maintenant.

Cédric retira son bandeau et son regard se posa pour la première fois sur l'adret des Montagnes Mères et sur les plaines dont elles marquent le terme. Du lieu où ils étaient, à la pointe de l'arche des montagnes, la visibilité était parfaite, et la vue, que rien ne venait bloquer, portait sur plus de trente lieues de terrain fertile et généreusement irrigué — le Premier Royaume. Au cœur de ce pays, juchée sur deux collines jumelles de part et d'autre du grand fleuve, la ville de Lyash-Balder : et les yeux du garçon se fixèrent sur la capitale impériale et royale avec l'immobilité de celui qui cherchait à en pénétrer les secrets par ce seul examen obstiné.

Au même instant, l'empereur sortait sur le balcon du palais qui dominait la ville, et il regarda vers le nord.

↑Entry #0797 [older|newer] / ↑Entrée #0797 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées