David Madore's WebLog: « Potentialités »

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0683 [older|newer] / Entrée #0683 [précédente|suivante]:

(mardi)

« Potentialités »

Cap vers le bas ! Ces derniers jours (depuis mon retour d'Allemagne) ont été tout à fait heureux. Mais je sens que demain va présenter une nette régression vers la déprime.

En fait, je commence à très bien comprendre certains des mécanismes qui me rendent heureux ou malheureux (disons plutôt : certains mécanismes qui me rendent heureux et dont l'absence d'opération me rend malheureux). On pourrait parler de potentialités : j'aurais du mal à expliquer exactement ce que c'est, mais c'est quelque chose que je sais assez bien reconnaître et qui me rend heureux ; la rencontre d'une nouvelle personne (pas forcément nouvelle, d'ailleurs, mais c'est plus frappant si c'est le cas) constitue une potentialité, un échange de mails nouveau et surprenant en constitue une, une information inattendue également, ou encore la découverte d'une possibilité inexplorée. Disons, tout ce qui est nouveau et surprenant et qui sans pour autant imposer un changement offre la promesse d'un choix, d'une liberté, d'une possible nouvelle orientation d'un des paramètres de ma vie. Parfois les potentialités se referment : en gros on pourrait dire qu'il s'agit de la situation d'un espoir faux ou trompé, mais c'est beaucoup plus large que ça (par exemple, un mystère surgi dans ma vie, même s'il n'a aucune sorte de promesse attachée, constitue une potentialité, qui se referme lorsque je comprends que je n'aurai pas la réponse au mystère, ou lorsque ce dernier perd son intérêt pour moi). Parfois elles conduisent à un vrai bonheur durable, mais auquel on finit forcément par s'habituer. Entre temps, les potentialités sont pour moi une source de satisfaction.

Ces derniers jours il y en a eu un assez grand nombre dans ma vie. Je ne vais pas les énumérer, elles prennent des formes trop diverses, certaines sont très mineures, d'autres ne peuvent pas être exposées ici ; cela a été une rencontre, plusieurs mails surprenants (mais de façon agréable), une conversation plaisante qui m'a ouvert l'esprit, (l'approche de) la marche des fiertés, un ragot complètement surgi de l'espace, une découverte informatique qui pourrait me servir, une coïncidence rigolote, une suggestion audacieuse (là je peux dire clairement ce que c'est : candidater comme caïman à l'ENS, même si je n'ai à peu près aucune chance), etc. Mais un grand nombre de ces potentialités sont en train de se refermer, et c'est là toujours un contrecoup pénible (dans le style « mais pourquoi au juste ai-je trouvé à me réjouir de <ceci ou cela> ? »). Il est vrai que d'autres peuvent ressurgir (j'en ai même une ou deux qui sont « au programme »), mais disons que ces derniers jours ont été vraiment très riches, je ne pense pas que ça se prolonge.

En tout cas, je comprends maintenant d'autant mieux pourquoi j'ai besoin de fréquenter des gens, et d'en rencontrer de nouveaux : cela constitue, ou cela crée, de nombreuses potentialités. (Et il y a des gens dont la compagnie m'est agréable parce qu'ils semblent en générer autour d'eux comme par magie.) À l'inverse, l'été est une saison typiquement pauvre en la chose (ou en tout cas c'est l'idée que je m'en fais).

(Au passage, si quelqu'un peut proposer un autre mot que « potentialité », lequel est juste la première chose qui m'est passée par la tête, cela m'intéresse. Par exemple, si la notion a déjà été explorée et nommée.)

↑Entry #0683 [older|newer] / ↑Entrée #0683 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées