David Madore's WebLog: Lendemain de fête

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0429 [older|newer] / Entrée #0429 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Lendemain de fête

Non, je n'ai pas la gueule de bois, puisque je suis toujours sobre : je ne bois pas, je ne fume pas, je ne… bon, bref, vous savez déjà que je suis parfait. 😎

[Photo à table]Mercredi soir, dîner très agréable (et très bon, merci Picard) chez mes parents, conversation très intéressante même si ça tournait parfois aux ragots de physiciens (par exemple, je ne tenais pas spécialement à tout apprendre sur la vie et la mort de Marie-Antoinette Tonnelat). Je suis rentré à Paris grâce au service exceptionnel « Grande Nuit » de la RATP.

Les fêtes, et notamment la nuit du 31 décembre au 1er janvier, ont ceci de déplaisant que tous les gros beaufs pénibles qui ne font jamais la fête se croient obligés de mettre le paquet ce jour-là, et en pratique, évidemment, de se saouler la gueule. Je n'ai rien contre les gens qui boivent, même jusqu'à l'ivresse, mais ceux qui ne conçoivent pas d'autre façon de s'amuser que de se bourrer ont à mon avis un problème. Et les rues le soir de la Saint-Sylvestre, ce n'est pas très drôle à voir. Ni le métro, pendant le service exceptionnel en question, d'ailleurs.

Après un bref passage chez moi je suis passé chez des copains, quatre colocataires qui partagent un appartement rue Vandrezanne — donc nous sommes vraiment voisins. Il y avait là une petite dizaine de personnes, que je connaissais pour la plupart déjà. On a passé la nuit à faire des jeux idiots ([Photo]du style, on tire un mot au hasard et on doit trouver des paroles de chansons ou des vers de poèmes qui contiennent ce mot : c'est affreux, parce qu'on est certain d'en connaître des dizaines pour un mot comme eau, mais on n'arrive plus à en retrouver un seul, surtout à un stade avancé de la nuit).

[Photo à table]Jeudi soir, dîner à l'École. Nous étions une bonne vingtaine. Ambiance très geek, évidemment, et très naze. (Morceau choisi : Oui, les missions spatiales télécommandées échouent plus souvent que celles où il y a des hommes, parce que les hommes peuvent parfois rattraper les problèmes ; dans la mission Apollo 13, par exemple, s'il n'y avait pas eu des gens dans la navette pour intervenir, on n'aurait sans doute pas pu sauver l'équipage.) Mais on a rudement bien mangé, et c'était vraiment sympathique. <joke kind="private">[Petite cuiller]J'ai détruit le pavillon à la petite cuiller (en plastique, parce que moins c'est coupant, plus ça fait mal).</joke> Comme il se doit, on a fini en jouant au pseudo-tarot (qui n'a toujours pas de nom) : ce qui est un peu normal, vu qu'il n'y a pas beaucoup d'autre endroit sur Terre où on arrive à rassembler quatre ou cinq personnes connaissant les règles de ce jeu et un paquet de cartes adéquat, donc il faut bien en profiter.

Ce soir je suis allé à l'Imprévu, un bar (gay-friendly) rue Quincampoix, pour boire un verre avec des gens de >Dégel! et des gens chez que j'avais vus l'avant-veille (l'intersection étant non vide). Retour en Noctambus vers 2h du matin (pas aussi mal fréquenté que les rues le soir du 31, mais pas terrible non plus : je n'étais pas mécontent de ne pas le prendre seul, en fait ; ceci dit, avec le froid qu'il fait, rentrer à pied n'est pas vraiment plaisant).

Diantre, mais je sors beaucoup. Le retour à la réalité du travail, la semaine prochaine, risque d'être dur !

[Désolé pour les photos, si elles font souffrir ceux qui ont une connexion un peu lente. Mais bon, ce n'est pas souvent que mon 'blog est illustré, alors pour une fois…]

↑Entry #0429 [older|newer] / ↑Entrée #0429 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées