David Madore's WebLog: Les évolutions du CMG (ex-Club Med Gym) Italie

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

↓Entry #2603 [older| permalink|newer] / ↓Entrée #2603 [précédente| permalien|suivante] ↓

(mercredi)

Les évolutions du CMG (ex-Club Med Gym) Italie

Méta : Ce que je raconte ici peut se résumer en l'espace dédié à la musculation dans la salle de sport que je fréquente pour y faire de la musculation tend vers zéro à une vitesse terrifiante ; ce n'est peut-être pas très intéressant que je le raconte ainsi en détails, à part si par hasard un habitant du quartier tombe sur cette entrée de blog, mais je l'écris un peu comme memento pour moi-même (pour pouvoir retrouver ces informations ultérieurement), alors tant qu'à faire, autant le publier. Je n'exclus pas d'écrire une autre entrée, une autre fois, sur la muscu de façon plus générale et comment je la pratique (et comment j'arrive à alterner séries de mouvements et lecture d'un article de maths : je ne sais pas pourquoi ça surprend beaucoup quand je dis ça, mais je trouve que ça marche très bien).

J'ai commencé à faire de la musculation un peu sérieusement à l'été 2008 : comme pour ça il faut de l'équipement (appareils pour mouvement guidés et/ou bancs et collections de poids), j'ai cherché une salle près de chez moi et, heureusement, il y en avait une juste à côté, de la chaîne qui s'appelait alors le Club Med Gym. Le tarif était un peu prohibitif, mais comme j'étais motivé[#], je me suis abonné[#2]. Il est d'ailleurs intéressant de noter comment ce tarif a évolué : c'est un peu compliqué parce qu'ils trouvent parfois moyen de vous « offrir » un mois d'abonnement ou deux si on paye comptant, mais j'ai noté que j'ai payé :

  • le  : 760€ pour 14 mois, soit 54.29€/mois ;
  • le  : 805€ pour 12 mois, soit 67.08€/mois ;
  • le  : 840€ pour 12 mois, soit 70.00€/mois ;
  • le  : 840€ pour 12 mois, soit 70.00€/mois ;
  • le  : 880€ pour 12 mois, soit 73.33€/mois ;
  • le  : 880€ pour 12 mois, soit 73.33€/mois ;
  • le  : 700€ pour 13 mois, soit 53.85€/mois ;
  • le  : 880€ pour 12 mois, soit 73.33€/mois ;
  • le  : 1520€ pour 26 mois, soit 58.46€/mois ;
  • le  : 770€ pour 12 mois, soit 64.17€/mois.

La baisse de prix fin 2014 correspond au moment où la salle a été renommée CMG ; il faut noter par ailleurs qu'il y a eu des changements dans le niveau des prestations, je vais y venir. (D'autre part, il y a un truc bizarre dans cette liste : si j'ai pris un abonnement le pour 26 mois, il n'est pas normal que j'aie eu à le renouveler le , il aurait dû être valable pour encore deux semaines.)

[#] C'est une banalité de dire que les salles de sport font énormément d'argent sur le dos des gens qui s'y inscrivent pour se donner bonne conscience en se disant qu'ils sont motivés et qui, finalement, n'y vont qu'une poignée de fois au début, puis, l'année suivante, se réinscrivent en se disant cette fois je suis vraiment motivé, répéter ad lib. ; je ne sais pas dans quelle mesure ce cliché est exagéré, mais en tout cas, je ne suis vraiment pas tombé dans ce piège : d'après mon journal, j'y suis allé 312 fois au cours des deux dernières années, donc trois fois par semaine avec une bonne régularité (du coup, ça me revient à environ 4.60€ la séance). Mais le fait que la salle soit située à même pas cinq minutes de marche de chez moi est certainement très significatif dans le fait que j'aie tenu ce rythme.

[#2] La fréquentation de ces salles de sport est d'ailleurs intéressante par sa diversité sociologique (relative, au moins, à la diversité sociologique du quartier pour commencer), et c'est rigolo à observer. Certains viennent surtout pour la muscu, d'autres surtout pour les cours collectifs ou le cardio-training. Entre les gros bourrins et ceux qui semblent venir juste pour bavarder — ce qui fait un peu cher la séance de bavardage — il y a un échantillon amusant à observer. Au rayon people, il y avait Michel Houellebecq qui fréquentait ce Club Med Gym Italie, et je peux témoigner qu'il se servait des appareils de musculation (je crois qu'il a arrêté de venir ; il est vrai qu'il y allait à des heures où j'y étais rarement, donc je ne l'ai pas croisé souvent).

J'ai pris l'abonnement de base (celui qui ne proposait pas, par exemple, une serviette à chaque entraînement : je n'ai pas de problème à apporter ma propre serviette). Pour ce prix, au début, j'avais accès, je crois, à l'ensemble des salles Club Med Gym. Mais je ne suis jamais allé qu'au club du centre Italie 2. Celui-ci était spacieux : situé dans les locaux d'un ancien cinéma (on voyait encore un écran de projection, recouvert de peinture, dans une des salles de muscu), il offrait deux salles assez grandes (A et B dans la suite) avec des appareils de musculation guidés plus une mezzanine (probablement une ancienne cabine de projection reconvertie) avec encore d'autres appareils et une collection très correcte de poids libres. Il y avait en outre, deux autres salles, une grande (C) et une carrément énorme (D), dédiées aux cours collectifs (où je ne suis jamais allé), et un très grand espace (E) et encore une ou deux petites salles pour le cardio-training. Plus une piscine ; et un hammam et un sauna pour hommes et idem pour femmes. (Je ne suis jamais non plus allé ni à la piscine, ni au hammam ni au sauna ; mais je crois avoir entendu dire qu'ils n'étaient pas terribles.) Et enfin, un petit espace détente (F).

Et pour revenir aux salles de muscu, il s'y trouvait un moniteur en permanence pour aider ceux qui voulaient des conseils, ou bien, sur rendez-vous (mais gratuitement !), pour élaborer un programme d'entraînement personnalisé. Il faut avouer que ces moniteurs avaient l'air de s'ennuyer profondément parce que pas grand-monde ne faisait appel à eux.

Voilà pour l'état des lieux vers 2008–2009.

Tout ça devait coûter cher et être difficilement rentable économiquement. Je suppose que c'est la raison pour laquelle le prix de l'abonnement n'a cessé de grimper, bien au-delà de l'inflation, pendant les cinq premières années que j'ai fréquenté ce club. Visiblement, ça n'a pas suffi, et comme il devait être clair qu'ils ne pouvaient pas augmenter les prix indéfiniment, ils ont commencé à développer des services supplémentaires payants.

La première étape, je crois, c'est quand les moniteurs qui étaient là pour donner des conseils ont été rebaptisés « coachs » et que le Club Med Gym s'est mis à faire des grandes pubs pour les séances de coaching (individuelles ou par petits groupes), à payer en plus de l'abonnement : en même temps, les affiches expliquant qu'on pouvait demander un rendez-vous avec un moniteur pour établir un programme personnalisé ont disparu. En parallèle, les clubs se sont diversifiés et l'abonnement de base que j'avais ne permettait plus d'accéder à toutes mais seulement aux salles One (i.e., basiques, comme la mienne : One Italie).

Quelque part courant 2014, la chaîne a été rebaptisée de Club Med Gym en CMG. Je ne sais pas la raison qui a poussé Club Med à se séparer de cette marque, mais les tarifs ont brièvement baissé (cf. ci-dessus) avant que ce soient les prestations qui changent (cf. ci-dessous).

À peu près à ce moment-là (je crois que c'est vers fin 2014), le club Italie a entrepris des travaux. J'ai expliqué ci-dessus que pour la musculation, il y avait deux grandes salles, appelons-les A et B, plus une mezzanine au-dessus de la salle A. L'une de ces salles, la B, a été fermée (début 2015), et la plupart des appareils déplacés dans les couloirs (mais certains ont tout simplement disparu, comme l'appareil qui servait à travailler spécifiquement les mollets) ; il est vrai que la salle A a été légèrement agrandie peu après (en gros de l'espace situé en-dessous de la mezzanine, appelons-le A′) : à ce stade-là, on n'a pas perdu grand-chose. La salle B, fermée a la musculation, a été reconvertie en salle de cycling, ce qui est une façon très tendance de dire vélo : une des activités proposées (le cycling immersif) consiste à faire du vélo devant un écran qui projette des images de synthèse montrant qu'on avance sur une route à travers un paysage imaginaire, il paraît que c'est rigolo, mais évidemment, cette activité est payante en plus de l'abonnement. Autre activité payante, le club a ouvert un truc appelé crossfit (dans une salle située à côté de la piscine, je ne sais pas à quoi elle servait avant).

Vers 2018, les formules d'abonnement ont changé : l'abonnement de base s'est mis à proposer une serviette à chaque entraînement (petite amélioration, donc, même si personnellement je m'en foutais), mais il n'était plus valable que pour une seule salle (là aussi je m'en foutais un peu, parce que je ne suis jamais allé que dans une, mais c'est à signaler quand on regarde les prix ci-dessus).

À ce stade-là, le club Italie n'avait plus qu'une salle de musculation (la A+A′), mais avait encore deux salles de clubs collectifs, appelons-les C (grande) et D (énorme). Ils ont fermé la salle C pour la sous-louer à PSG Judo qui en octobre 2018 en a fait un dōjō (ou ils entraînent des judokas professionnels ou peut-être promettant de le devenir[#3]), donc la salle était fermée aux abonnés du CMG ; d'ailleurs, pour ajouter un peu d'insulte à tout ça, pendant la soirée d'inauguration de ce dōjō, la moitié du club était fermée aux abonnés parce qu'il fallait faire de la place pour des stars comme Teddy Riner et Kylian Mbappé qu'on ne peut pas prendre le risque de mélanger avec des ploucs comme moi ; et même une fois cette inauguration terminée, les judokas ont droit a un escalier à part, également interdit aux abonnés du club.

[#3] On les voit parfois sortir du dōjō pour utiliser la fontaine à eau, et la plupart ont des kimonos avec leur nom dessus, donc on peut regarder leur niveau. (Par exemple, j'ai régulièrement vu passer Yhonice Goueffon — j'ai retenu celui-là parce qu'il a un nom plutôt inhabituel.)

La fermeture de cette salle de cours collectifs (la C, donc) ne me concernait pas en soi puisque je n'y allais jamais, ils ont commencé par la reloger dans un espace réduit (disons F, qui servait auparavant d'espace de détente), mais le club a décidé qu'il lui fallait deux vraies salles de clubs collectifs, donc ils ont rapidement réattribué la salle de musculation A à cet usage, en laissant, il est vrai, le petit supplément A′ (en-dessous de la mezzanine) ainsi que la mezzanine elle-même, à la musculation.

Donc, des deux grandes salles plus une mezzanine qui étaient réservées à l'espace musculation quand j'ai commencé à fréquenter ce club en 2008, il ne restait que la mezzanine, un petit bout de salle en-dessous (A′), des bouts de couloir çà et là et une petite partie de l'espace de cardio-training (E), où le matériel a été entassé comme possible : en gros, tout ce qui était en double ou en triple parmi les appareils de muscu a été réduit à un seul exemplaire. Et le fait de ne plus avoir une seule vraie salle ne pose pas qu'un problème d'entassement : la clim ne fonctionne pas vraiment dans les couloirs, seulement dans les salles, si bien qu'on a vite très chaud.

Il y a deux semaines, nouveau changement : la mezzanine a été condamnée pour des raisons de sécurité[#4]. La plupart des poids libres qui s'y trouvaient, mais aucun des appareils guidés, ont été relégués dans un espace riquiqui (F ci-dessus) et surchauffé. Je peux comprendre que les réglementations de sécurité s'imposent de façon impérative, mais je remarque qu'aucun effort n'a été fait pour récupérer cet espace ailleurs, par exemple dans l'espace de cardio-training (E) dont quelques appareils auraient pu être sacrifiés.

[#4] Une note disait quelque chose comme (je dis ça de mémoire) suite à de nouvelles réglementations sur les établissements recevant du public, la mezzanine est maintenant inaccessible : nous faisons notre possible pour y remédier dans les meilleurs délais. Mais comme l'escalier métallique menant à la mezzanine a été purement et simplement retiré, je pense que les meilleurs délais sont de la poudre aux yeux et que cette suppression est définitive.

Et depuis hier, le club est totalement fermé suite à un incident technique, sans autre explication ni sur la cause ni sur la durée prévisible (quelques jours ? quelques semaines ? quelques mois ? ou est-ce, en fait, une fermeture définitive qui ne se dit pas ?). Petite compensation : un papier précise que ceux qui n'ont un abonnement que pour cette salle (comme c'est mon cas maintenant) ont exceptionnellement droit d'accès aux autres clubs de la marque. Mais bon, en ce qui me concerne, il n'y en a aucun qui soit à une distance raisonnable.

À ce stade-là, même si la fermeture devait ne durer que quelques jours (or j'en doute), je crois qu'il faut vraiment que je jette l'éponge sur cette marque et que je parte voir la concurrence. (Par exemple, il y a maintenant un club Neoness pas tellement plus loin de chez moi, et même avec toutes les options possibles sur l'abonnement il reste moins cher que le CMG. Reste à savoir si l'espace musculation est significativement moins riquiqui. Si d'aventure quelqu'un a un avis sur cette chaîne, ou à plus forte raison sur ce club précis, je suis évidemment preneur.) ⁂ Ajout () : Voici un petit compte-rendu d'une séance au Neoness le plus proche de chez moi.

↑Entry #2603 [older| permalink|newer] / ↑Entrée #2603 [précédente| permalien|suivante] ↑

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées