David Madore's WebLog: Mais où sont donc les vidéos antijihadistes humoristiques ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2291 [older|newer] / Entrée #2291 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Mais où sont donc les vidéos antijihadistes humoristiques ?

Il paraît que le recrutement de jeunes occidentaux par Dāʿiš (l'autoproclamé « état » « islamique » en Syrie et au Levant) doit beaucoup à une bonne maîtrise d'outils de propagande passant notamment par les « réseaux sociaux » (je n'aime pas ce terme, mais je n'en ai pas vraiment d'autre) comme Facebook et Twitter et les sites de vidéo tels que YouTube et DailyMotion. Il paraît que, à la différence d'al-Qāʿidaẗ qui faisait des vidéos franchement chiantes et pontifiantes, Dāʿiš est beaucoup plus doué question communication avec des gens qui ont peut-être plus l'habitude de regarder Game of Thrones ou de jouer à Grand Theft Auto XLII que lire le Coran : i.e., en cherchant plutôt à exploiter le désir d'aventure, l'envie de manier des armes pour faire le kéké, une forme romantique de naïveté politique et la rébellion d'ados contre papa-maman / la société, qu'une recherche de sainteté ou d'expériences religieuses par le jihād (autre terme que je n'aime pas utiliser : 1 partout). Il paraît que ces vidéos sont même dangereusement efficaces et convaincantes. (J'écris il paraît, non que je mette spécialement tout ça en doute, mais je n'ai aucun avis personnel sur la question, vu que je n'ai vu que des bribes de ce genre de vidéos, dans des documentaires sur la question.)

Tout le monde semble d'accord, par ailleurs, sur le fait que ce n'est pas en essayant de faire disparaître de telles vidéos qu'on combattra efficacement leur message : il faut plutôt, ou aussi, essayer d'avoir un contre-discours qui leur réponde. En revanche, je n'ai pas vraiment l'impression qu'on ait une idée claire sur ce que serait le contre-discours le plus efficace — analyse rationnelle démontant la propagande jihadiste et les mécanismes sectaires, témoignages de repentis, contre-arguments religieux, ou autres pistes. En tout cas, quelle que soit sa forme, la réponse antijihadiste a l'air assez inexistante (ou alors elle sombre dans une autre forme de puanteur, à laquelle il est également désolant de laisser le terrain : voyez par exemple le mouvement Pegida).

Peut-être que je ne suis pas doué pour faire des recherches en ligne, mais je n'ai pas trouvé grand-chose. Je suis surtout tombé sur cette vidéo du gouvernement français qui est, il faut le dire, vraiment sacrément nulle. À moins que leur but soit de faire parler d'elle à force qu'on se moque de sa nullité (et ce qui s'est plus ou moins passé, mais je ne pense quand même pas que c'était une stratégie audacieuse), je pense qu'on peut dire que c'est raté.

Et ce que je ne comprends pas, c'est qu'il y a l'air d'avoir tout le matériau nécessaire pour faire des vidéos humoristiques qui tournent efficacement le pseudo-« califat » en dérision. Je ne suis pas sûr que l'humour marche parfaitement, mais, une fois passée la réticence naturelle à traiter de façon comique la barbarie criminelle (ce qui est tout de même une tradition ancienne), on peut se dire que ça vaut certainement la peine d'essayer : j'aurais tendance à penser que le pire pour celui qui veut susciter des vocations fanatiques, ce n'est pas une réfutation structurée et rationnelle de sa propagande, c'est surtout de passer pour un bouffon, parce que l'héroïsme et la bouffonnerie se mélangent mal — donc, qu'on ferait mieux de s'attacher à présenter le « calife » al-Baġdādī et ses féaux comme de méchants clowns que comme des puissants (et donc potentiellement séduisants) seigneurs de guerre. Que de plus, ça tombe bien, il y a assez de choses grotesques et ridicules chez Dāʿiš pour qu'on puisse en tirer de bons sketchs. Et que si on veut faire une vidéo « virale » sur les « réseaux sociaux » (argh), ayant le plus de chances d'être vue par un maximum de gens, y compris ceux qui pourraient être touchés par les vidéos qu'on cherche à contrer, faire de l'humour est une bonne façon de s'y prendre (mais pensez à ajouter quelques chats, ça ne peut pas faire de mal). Alors que, bon, une vidéo préchi-précha du gouvernement français, sauf si c'est pour dire regardez combien c'est nul, ce n'est pas le genre de choses qu'un ado va avoir tendance à « liker » (re-argh) sur Facebook et à partager avec ses potes.

Une fois évité l'écueil qui consisterait à s'attaquer à l'Islam lui-même[#], on ne peut pas dire que manquent les sujets sur lesquels se moquer. J'ai tendance à imaginer, par exemple, que des séries de sketchs avec des personnages hauts en couleur comme un calife qui se branlerait en secret en regardant des vidéos de décapitations qu'il ordonne à ses hommes de filmer, un vizir qui voudrait devenir calife à la place du calife (ça s'impose), des émirs locaux complètement corrompus, des combattants qui ont peur de ne pas monter au ciel s'ils sont tués par des femmes (authentique), des jeunes recrues naïves qui pensaient faire leur guerre d'Espagne et qui comprennent qu'ils risquent vraiment leur vie, et globalement une équipe qui combinerait l'intelligence des personnages de Kaamelott à l'honnêteté du héros éponyme de Blackadder, ça pourrait avoir du succès (ah oui, et un chat, n'oublions pas le chat, c'est important). Ces gens ont le ridicule d'un méchant caricatural comme Iznogoud dans une BD de Goscinny, il serait dommage de ne pas en profiter. Il y aurait évidemment une polémique pour savoir si la réponse est appropriée, si le ton n'est pas déplacé, et ce seraient certainement des questions légitimes, mais en tout cas on en parlerait ; et même si je ne sais pas si ce serait la meilleure réponse possible, ç'en serait au moins une, pas le silence assourdissant qui semble actuellement faire face aux vidéos de propagande de Dāʿiš.

Il faut que je note que je suis au courant de l'existence de sketchs humoristiques tels que celui-ci et celui-ci du Saturday Night Live (le second, qui a d'ailleurs fait polémique à sa manière, est une parodie d'une pub de Toyota qu'il vaut mieux voir d'abord pour le comprendre) : mais je ne les qualifierais pas vraiment d'antijihadistes, parce qu'on ne peut pas vraiment dire que ces vidéos se moquent de Dāʿiš, lequel est plutôt utilisé comme ressort comique que comme cible — ce qui est visé par l'humour, en l'occurrence, ce serait plutôt la télé ou pub américaine (spécifiquement, l'émission de télé-réalité Shark Tank et la pub de Toyota qui est parodiée).

Ajout : On me souffle des liens vers deux sketchs des Guignols de l'info, Jihadol et Les Barbuspapa, qui correspondent déjà mieux à ce dont je veux parler. [Mise à jour : Liens cassés, comme d'habitude. Le second est encore visible au sein de cette émission autour de 4′, mais je ne retrouve rien pour le premier.] Il paraît aussi qu'il y a des Turcs et des Égyptiens qui font des parodies de ce genre. [Mise à jour () : la BBC parle de comédiens en Iraq et en Syrie, même dans les régions contrôlées par Dāʿiš, qui se moquent d'al-Baġdādī.]

[#] Pour ceux qui auraient la compréhension facilement distraite : je défends sans réserve le droit de se moquer de l'Islam, mais outre que je ne trouve généralement pas très drôle la façon dont c'est fait, ce serait en l'occurrence totalement contreproductif, donc un piège autour duquel il vaut mieux laisser une très grande marge de sécurité. En revanche, il y a certainement lieu de se moquer de la façon dont l'organisation qui se prétend de cette religion la détourne.

↑Entry #2291 [older|newer] / ↑Entrée #2291 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées