David Madore's WebLog: Quelques râleries de nouvel an

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2180 [older|newer] / Entrée #2180 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Quelques râleries de nouvel an

Le docteur Gro-Tsen est d'avis qu'il n'y a pas de meilleure façon de bien démarrer l'année qu'en râlant, alors voici un petit échantillon pour commencer.

D'abord je voudrais me plaindre tout particulièrement de la fermeture du Daily Monop' de la rue des Archives (Paris 4e). Pas que je sois particulièrement fan des Daily Monop' en général, mais celui-ci, situé juste derrière le BHV et franchisé à celui-ci, était un endroit où j'aimais beaucoup me poser pour manger en regardant les gens passer et lire des livres de maths à l'abri des distractions de mon bureau. À ce qu'on m'a dit, les galeries Lafayette (propriétaires du BHV) ont décidé de fermer l'endroit pour le remplacer par une boutique de vêtements de mode, ce qui est malheureusement le destin de beaucoup d'endroits dans le coin (je pense aussi au Starbucks qui était juste à côté : pas que les Starbucks manquent à Paris ou que j'aime beaucoup cette chaîne, mais c'était toujours plus intéressant qu'une enseigne de vêtement hors de prix ; ou bien à leur concurrent plus franchouillard, Columbus Café, qui s'était installé rue Vieille du Temple).

Toujours est-il que je suis à la recherche d'un endroit à Paris, si possible dans un quartier sympa, où je pourrais occasionnellement m'installer pour manger (à l'intérieur, mais avec vue sur l'extérieur) et ensuite occuper la table, éventuellement pendant longtemps. Les cafés parisiens traditionnels ont des tables minuscules et on peut difficilement s'y poser pendant des heures sans encourir les foudres du propriétaire ; les Starbucks ne servent que des choses trop sucrées et en tout cas pas des vrais plats ; j'eus jadis fréquenté le restaurant du Carrousel du Louvre, mais il est devenu un pur piège à touristes, hors de prix et médiocre ; les bibliothèques ne permettent évidemment pas qu'on mange ; bref, je ne connais rien qui me convienne.

Autre sujet de râlerie de consommateur first world : les produits en vente à mon Carrefour Market local. Je conçois qu'ils doivent prendre des décisions sur les articles qu'ils mettent ou ne mettent pas à leur inventaire, mais ce qui m'agace franchement c'est que ces produits changent sans arrêt, même dans la sélection (minuscule par rapport à l'ensemble de tout ce qu'ils proposent) des choses que j'achète vraiment. Je ne peux jamais compter sur le fait qu'un produit sera encore disponible le mois ou la semaine prochaine : même si j'exclus les produits de saison (ils n'ont déjà plus de panettone au chocolat, sniff, sniff !) et les ruptures de stock provisoires (comme celle-ci), il y a des produits qui disparaissent vraiment (plus d'étiquette indiquant leur produit ou d'emplacement vide dans les rayons), parfois pour réapparaître tout aussi inexplicablement des mois plus tard, parfois jamais. Si j'étais un peu complotiste, je soupçonnerais que c'est une façon de pousser à la consommation : si on ne sait jamais si un produit sera encore disponible plus tard, on est tenté d'en faire des stocks, quitte à ce qu'ils périment un peu, donc en acheter globalement plus.

↑Entry #2180 [older|newer] / ↑Entrée #2180 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées