David Madore's WebLog: Les technologies qui donnent envie de s'en servir

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1894 [older|newer] / Entrée #1894 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Les technologies qui donnent envie de s'en servir

Le principe de l'utilisation d'un outil, et en particulier d'un outil technologique, normalement, c'est que le besoin précède, et détermine, le choix de l'outil. En pratique, je pense que c'est loin d'être toujours le cas, et il y a des marteaux qui, quand vous les avez en main, vous donnent envie de chercher partout les clous. Ce n'est pas toujours une bonne chose (quand on utilise un outil inapproprié à une tâche juste pour le plaisir de se servir ce cet outil), mais ça peut l'être (quand on fait quelque chose de vraiment utile parce qu'on avait le marteau qui démangeait la main).

Je ne sais pas si c'est le cas de tous les geeks, mais l'informatique me fait souvent cet effet. Souvent, quand je lis la description des zillions de programmes, bibliothèques, ou autres formes de technologies qui sont à la portée de mon ordinateur, cela me donne envie d'en faire quelque chose — n'importe quoi, juste pour m'en servir — dans le même genre qu'un enfant à qui on montre un joujou tout neuf (« tout neuf » parce que c'est surtout quand je découvre de nouvelles features que je ressens ça). C'est particulièrement vrai, en ce qui me concerne, pour les technologies du Web : le Web 2.0 est plein de strass et paillettes, moins visuelles que celles de celui de 1996, mais beaucoup plus attractives pour les geeks. Quand je lis les nouvelles features de telle ou telle version de JavaScript, par exemple, ou tout ce qu'on peut faire avec HMTML5, SVG, CSS et compagnie, ça donne envie de jouer avec… Et même, j'avoue ça comme une perversion dont j'ai un peu honte, Java me donne envie de le tripoter dans tous les sens.

Mais pour faire quoi ? Le problème, c'est que dès qu'on regarde de plus près ces bijoux en caoutchouc qui brillent comme des vrais, on se rend compte qu'ils sont, justement, en caoutchouc, et que tout ce qu'il y a autour est beaucoup moins reluisant : tel standard prévoit telle feature extrêmement amusante, mais elle n'est implémentée nulle part, ou de façon incohérente avec le standard, ou il manque un autre truc qui rendrait la feature utilisable, ou le fait de s'en servir casse autre chose (du genre, les pages Web dynamiques, c'est joli, mais ça met en défaut plein de mécanismes d'historique ou de reflow des navigateurs Web), ou plein d'autres briques sont tout simplement mal foutues (en HTML, les événements, ah, comment ont-ils réussi quelque chose d'aussi cassé ?), ou encore il faut être à deux jouer avec tel nouveau gadget (IPv6, ou tel ou tel nouveau caractère Unicode scintillant 😻). Ou on rencontre des problèmes qu'on a soi-même mis en place (l'architecture idiote et obsolète que j'utilise pour ce blog et que je n'en finis pas de ne pas me décider à réécrire ne me permet pas vraiment de profiter de tous les gadgets que je voudrais, que ce soit pour jouer avec du HTML plus moderne ou avec des pages dynamiques). Quand par miracle les choses marchent comme spécifié, on rencontre des tonnes de problèmes d'efficacité. Il y a des bibliothèques entières écrites pour contourner les problèmes des briques d'en-dessous, comme jQuery ou Node.js. Peut-être même y a-t-il des bibliothèques pour contourner les problèmes de ces bibliothèques : tout d'un coup ça ne sent plus bon le bonbon frais, ça ne donne juste plus envie de mettre les mains dans le cambouis.

Du coup, je ne code rien. Au moins, les maths, ça scintille moins, mais la beauté du temple grec ne disparaît pas quand on regarde de plus près. (⇜Hum, en fait, je ne crois pas du tout ce que je dis, là. Il y a plein de cambouis dans les maths aussi.)

↑Entry #1894 [older|newer] / ↑Entrée #1894 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées