David Madore's WebLog: Google images et l'apprentissage des langues

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1633 [older|newer] / Entrée #1633 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Google images et l'apprentissage des langues

Ce qui est génial avec Google et, plus que Google Web, Google images, c'est qu'il donne une vision — absolument pas scientifique, et souvent biaisée par plein de facteurs pipo, mais une vision quand même — de l'image qu'« on » associe à un mot, ou à un fragment de phrase. Ça peut parfois presque servir de dictionnaire (par exemple, si vous voulez savoir ce que smör signifie en suédois, je crois que vous comprendrez vite[#]), donc déjà on pourrait dire que c'est utile pour l'apprentissage d'une langue, mais ce n'est pas tellement ça que je veux dire (quand même, on a trouvé mieux comme dictionnaire) : je le conçois plutôt comme une façon de vérifier qu'on a bien trouvé une façon correcte et même idiomatique de dire quelque chose (Google Web marchera aussi, mais Google images est, euh, ben plus visuel), et même comme une sorte de récompense qu'on peut s'octroyer quand on arrive à faire un bout de phrase correct — ça a quelque chose de merveilleux et de magique de voir que, visiblement, on a réussi à composer quelque chose qui a « marché ». Par exemple, quand j'apprends une langue, je ne me prive pas de chercher des mots signifiant garçons dans cette langue (ou des phrases pour joli garçon, mais en fait l'adjectif n'améliore pas forcément les images qu'on obtient), et voir ce qui apparaît : en arabe ça ne donne pas exactement le même genre d'images qu'en suédois. À part pour le plaisir des yeux, c'est intéressant pour se faire une idée de la tranche d'âge impliquée par des mots comme boys en anglais[#2], garçons en français, Jungen en allemand, ragazzi en italien, мальчики en russe, 少年 en japonais, etc. (On peut aussi rapidement comprendre si le mot est ou non celui qui sert à désigner une équipe sportive masculine !)

[#] Attention à bien régler le paramètre de langue (celui qui apparaît après hl= dans les URL de Google), pour privilégier la langue qu'on recherche : on peut ainsi se rendre compte que, bien que ce soient tous les deux des liquides parfois jaunes et parfois plus sombres, ce que les Suédois appellent öl n'est pas du tout ce que les allemands appellent Öl — réponses ici et ici. (En revanche, les Magyars, pour qui ça veut dire encore tout autre chose, ne doivent pas mettre beaucoup d'images sur le web, ou alors Google ne sait pas bien détecter les pages en hongrois, parce que la même recherche avec hl=hu ne donne pas grand-chose d'intéressant.)

[#2] J'utilise des pluriels — et des indéfinis, et des nominatifs — pour les langues où ça a un sens, parce que c'est ce qui semble coller au plus grand nombre de descriptions d'images (signalant des garçons). Mais évidemment, ça fait partie du jeu que de chercher à explorer les combinaisons grammaticales (exploration dont les pouvoirs magiques de Google limitent cependant l'effet).

↑Entry #1633 [older|newer] / ↑Entrée #1633 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées