David Madore's WebLog: Le durion, la mer, la boussole d'or, la trigo et l'Eee PC

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1514 [older|newer] / Entrée #1514 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Le durion, la mer, la boussole d'or, la trigo et l'Eee PC

Hier soir à une petite soirée, un ami avait apporté — rapporté de Malaisie plus exactement — des bonbons au durion. Ce fruit à l'odeur très forte a l'air assez extraordinaire en ce qu'il y a des gens qui en sont fous alors que d'autres trouvent que ça sent les pieds, le vomi, le camembert cru à point avec des nuances d'ananas et d'ail (sic), ou encore des excréments de porc, de thérébenthine et d'oignons, le tout garni par une vieille chaussette (re-sic !). En faire des bonbons peut rappeler le sketch crunchy frog des Monty Pythons, mais apparemment les Malais aiment vraiment ça. Bon, mes amis étaient plutôt de l'avis des vieilles chaussettes — moi je n'ai pas eu le courage de goûter, mais une chose m'a vivement frappé, c'est que l'odeur des bonbons quand quelqu'un en mangeait était exactement le parfum très caractéristique d'un médicament (probablement un antibiotique) qu'on m'avait donné un jour quand j'étais petit. (Une odeur si particulière et si marquante que je m'en souviens plus de vingt ans après et pendant longtemps elle a été associée dans mon esprit au médicament « typique ».) Je trouve ça très mystérieux, parce que je ne peux pas imaginer qu'on ait voulu parfumer un médicament pour enfants au durion : c'était sans doute censé être un arôme de fraise (un autre ami qui avait le même souvenir que moi disait qu'il se rappelait que c'était un sirop ou bien une poudre rose vif). Pour un peu, je lancerais un appel à témoins !

J'ai de nouveau vu la mer, mardi, mais cette fois-ci c'était la Manche (à Calais, par ici).

Comme je n'ai pas trouvé mauvais le film qui en a été récemment tiré, j'ai entamé la lecture de la trilogie His Dark Materials de Philip Pullman qui, bien que destinée aux adolescents, a de quoi intéresser les adultes. « Localement » je trouve ça bien écrit et maîtrisé, mais j'ai tendance à penser (sans être encore arrivé jusqu'au bout pour juger vraiment) que l'auteur accumule vraiment trop de péripéties et de rebondissements dans tous les sens qui ajoutent au nœud de l'intrigue de façon artificielle.

Quelqu'un a corrigé tout récemment une erreur (de signe dans une formule) que j'avais introduite (bien évidemment involontairement !) dans la Wikipédia de langue française il y a trois ans. Si j'étais un de ces journalistes français qui se font un sport de taper sur Wikipédia à tout propos (surtout quand ils ne comprennent rien à ses principes), je me moquerais de cette encyclopédie qui met trois ans à vérifier une formule qu'on trouve dans n'importe quel précis de trigonométrie sphérique ; comme il se trouve, j'ai plutôt envie de me cacher sous le tapis.

J'ai passé mon Eee PC sous Debian parce que j'avais besoin de faire un peu plus de configuration que ce que la Xandros (pour laquelle je n'ai pas accès aux dépôts) me permettait — notamment recompiler mes propres noyaux (or la seule version que je puisse faire marcher du driver wifi a une API incompatible avec ce que certains programmes de la Xandros supposaient). Depuis, plein de petits détails me posent des problèmes (le Wifi décide parfois aléatoirement de ne plus fonctionner, et il n'aime vraiment pas les mises en veille, le touchpad se met parfois sans aucune raison visible à avoir une sensibilité extrêmement mal réglée, le gestionnaire réseau me redemande des clés que je lui ai déjà données, ce genre de choses) : je pense que j'arriverai à les résoudre à terme, mais ça prendra beaucoup de temps. Je déconseille donc fortement la manœuvre (peut-être que j'aurais dû préférer Ubuntu à Debian, en tout cas vraiment la Debian testing mérite son nom).

Pour ce qui est de mon idée de mettre Wikipédia sur une clé USB, j'ai résolu que la bonne façon de faire était de construire un SquashFS à partir des dumps statiques : en éliminant les pages de discussion, les pages utilisateur, etc., et en utilisant la compression LZMA (une des raisons pour lesquelles j'ai dû recompiler un noyau sur mon Eee), on descend ainsi à 6.1Go pour la Wikipédia de langue anglaise et 2.0Go pour celle de langue française… malheureusement un chouïa trop pour les mettre ensemble sur une clé de 8Go (qui ne font pas 8Go mais plutôt de l'ordre de 8 milliards d'octets soit 7.5Go), mais je pourrai mettre l'anglaise sur une clé et la française sur le disque.

↑Entry #1514 [older|newer] / ↑Entrée #1514 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées