David Madore's WebLog: Réveils en sursaut

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1097 [older|newer] / Entrée #1097 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Réveils en sursaut

Ça fait la troisième fois en assez peu de temps que je me réveille en sursaut tôt le matin (entre 6h et 7h du matin) avec un sentiment de panique inexplicable. Ce n'est pas un cauchemar : quand je me réveille d'un rêve ou d'un cauchemar, j'ai toujours au moins quelques images qui m'en restent — là rien, je me trouve juste à bondir de mon lit avec, sans savoir pourquoi, l'impression que merde, je suis en train de mourir. D'évidence, non, je ne suis pas mort : et, à part un rythme cardiaque élevé à cause de la décharge d'adrénaline (même pas une crise de tachycardie comme il m'est arrivé d'en faire — mais ça a appremment cessé) et de la transpiration parce qu'il fait trop chaud chez moi, je n'ai pas trouvé quoi que ce soit qui justifie cette alerte. Mais bon, c'est quand même inquiétant : même s'il s'avère que c'est purement dans ma tête (je sais que je suis hypocondriaque), c'est au minimum gênant puisque soit je me lève et je suis crevé toute la journée par manque de sommeil soit je me recouche et je ne me rendors qu'une heure après (il faut du temps pour éliminer l'adrénaline de la circulation sanguine) et je ne peux me lever que fort tard.

Ce matin, ça m'est arrivé et j'ai eu le souvenir nébuleux (car perdu dans les brumes de l'instant précédant immédiatement le réveil en sursaut) d'un bruit bizarre dans ma bouche (comme si je disais glop très vite — mais tout cela est très flou dans mon esprit) ; c'est peut-être une piste : il est possible que je fasse de l'apnée du sommeil et que je me réveille quand mon cerveau manque d'oxygène. Pourtant, en temps normal, je ne crois pas que je ronfle (je dors sur le côté). Une autre possibilité (plus inquiétante) est qu'il y ait un lien avec certains maux de tête qui me prennent parfois de façon très subite, vive et localisée.

Je devrais peut-être consulter. D'un autre côté, la dernière fois que je suis allé voir un généraliste, c'était pour un problème pas très différent (sauf que c'était une douleur thoracique qui me réveillait), il m'a dit que je n'avais rien et il m'a prescrit du magnésium et de l'euphytose (en clair, rien du tout).

Tant que j'y suis à parler de symptômes nocturnes, une autre chose qui se produit de temps en temps (mais là, ça fait des années — au moins dix ou quinze ans, en fait), c'est que, pendant que je suis couché mais pas encore endormi (et, bizarrement, beaucoup plus souvent quand je suis couché du côté droit que du gauche), j'ai une sorte de vertige : ça ne dure qu'une fraction de seconde, mais ça me fait l'effet d'un éclair — j'entends un son très puissant (un bourdonnement) qui n'existe évidemment que dans ma tête et mon champ visuel devient tout lumineux. Il semble que ça ne prête à aucune conséquence (là il n'y a pas de choc d'adrénaline, donc ça ne m'empêche pas de m'endormir), ça m'arrive peut-être une fois par semaine, mais c'est en tout cas assez intrigant. Je n'ai jamais ressenti rien de tel une fois debout. (Si je dormais en permanence avec un EEG, on y verrait peut-être plus clair…) Mise à jour () : ce phénomène est en fait connu et porte un nom : exploding head syndrome. Ajout () : voir aussi cette vidéo de SciShow sur un sujet proche, et qui mentionne le phénomène.

↑Entry #1097 [older|newer] / ↑Entrée #1097 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées