David Madore's WebLog: De choses et d'autres

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1055 [older|newer] / Entrée #1055 [précédente|suivante]:

(mercredi)

De choses et d'autres

Ma règle empirique est qu'il n'est pas possible de faire plus d'une chose dans une journée. Aujourd'hui je suis allé à Orsay chercher des copies de ma thèse qui restaient dans mon casier (comme mon casier à la fac disparaîtra sans doute à la rentrée, et que le bâtiment est fermé en août, j'avais intérêt à ne pas traîner… accessoirement, j'ai l'impression que j'aurais eu moins d'exemplaires, au total, que les soixante-dix qu'on m'avait promis, mais ce n'est pas plus mal, parce que c'est lourd à transporter). C'est à peu près tout pour la journée. Pour une journée d'été, ce n'est pas si mal : je ne sais pas comment ça se fait, le temps semble encore plus lent et inutilisable en juillet et août que le reste de l'année… Enfin, heureusement que je n'habite plus à Orsay, parce que, déjà que je me plains que Paris est mort, mais alors là c'est encore bien pire, pour ce que j'en ai vu. Ça donne un peu une vision post-apocalyptique : pas un chat dans les rues, un soleil de plomb qui tape sur une ville mort, c'est surréaliste. Bon, sinon, aujourd'hui, j'aurai aussi aidé un copain à déménager de sa chambre d'internat à Ulm, mais c'est plus aider par la pensée donc ça ne compte pas vraiment.

Je pourrais me plaindre du temps qu'il fait, aussi, pas seulement de celui qui passe. J'aime à dire qu'un climat tempéré c'est un climat où la moitié de l'année il fait trop froid, l'autre moitié il fait trop chaud, et le reste du temps il pleut. En ce moment, je ne sais pas comment « il » fait, mais c'est un peu tout à la fois, et c'est vraiment agaçant. L'atmosphère chez moi est d'une lourdeur insupportable. Bon, au moins j'ai trouvé à peu près de quoi m'habiller pour quand il fait trop chaud (le genre tenue de sport ultra-légère, sans manches), et j'ai découvert les vertus de la banane (ook ! ook !) pour éviter de mettre des affaires dans mes poches (avec la transpiration, c'est intenable).

En revanche, la chaleur me donne des maux de tête assez pénibles. Le genre, plutôt intense et très localisé à la fois dans l'espace et dans le temps, qui me donne l'impression (mais il est vrai que je suis hypocondriaque) que l'ai un vaisseau sanguin est sur le point d'éclater. Si je n'étais pas habitué (à la fois aux maux de têtes en général, de toutes sortes différentes, et aussi à ceux-ci en particulier) je m'affolerais assez. Mais je devrais peut-être voir si je peux passer un scanner (seulement, encore une fois, en été, au moment où j'en aurais besoin, c'est encore plus compliqué qu'en temps normal).

Parlant de tête, je crois que je vais ressortir l'idée de me raser les cheveux — probablement pour le jour de mon anniversaire (j'avais fait ça en '97, faut célébrer) — parce que les shampooings tous les jours voire deux fois par jour ça commence à me gonfler. Et puis, l'été a des bons points : la plupart des gens qui pousseraient des cris scandalisés, ils ne sont (ou ne seront) pas là.

Ah zut, j'avais encore un truc à dire sur les poissons, aujourd'hui (quelque chose qu'on m'a raconté tout à l'heure pendant le dîner), mais j'ai de nouveau oublié. Il y a certainement un complot là-dessous.

↑Entry #1055 [older|newer] / ↑Entrée #1055 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées