David Madore's WebLog: Mon nouvel halogène

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0974 [older|newer] / Entrée #0974 [précédente|suivante]:

(mardi)

Mon nouvel halogène

Je pense qu'il est généralement impossible de faire plus d'une chose (vaguement constructive) dans une journée. Aujourd'hui, donc, je suis allé faire des courses. Et j'en suis revenu avec une lampe halogène (puisque la précédente est morte). Elle marche. Ce à quoi je n'ai pas fait attention, en revanche, c'est qu'elle est verte (pas la lumière, hein, bien sûr, je parle de la couleur extérieure de l'objet). Et pas n'importe quel vert : un vert vaguement kaki (peut-être que caca d'oie serait une description plus fidèle ; ou jeune pousse — qui a contracté une maladie bizarre), le genre de couleurs qui devaient paraître rieuses à certains esprits dérangés dans les années '60 qui s'amusaient à en colorer tout et n'importe quoi, mais dont j'aurais pensé, maintenant, qu'elles étaient rendues impossibles par les lois de la physique — eh bien non, et mon nouvel halogène le prouve. Je n'essaierai pas de reproduire la nuance précise, parce que toute ma science colorimétrique n'y arriverait pas. Toujours est-il que c'est le genre de couleur qui fait mieux sur un vêtement qu'on porterait à Woodstock que sur une lampe halogène de salon. Bon, vous direz, je n'ai pas été très malin de ne pas vérifier la couleur sur l'emballage avant d'acheter la chose, mais sur l'emballage, justement, à l'éclairage blafard des néons du Bricorama, ça avait l'air blanc cassé ; à y regarder de plus près, c'est effectivement vert pâle. De toute façon, ces putains de trucs sont tellement lourds à transporter (la compagnie qui les fabrique s'appelle Massive, c'est sûrement un signe), poids doublé par la quantité invraisemblable de carton utilisée pour emballer une malheureuse lampe (et la faire tenir dans un parallélépipède aux dimensions soigneusement étudiées pour être impossible à tenir à la main de façon commode), que, bien que le Bricorama soit à cinq minutes à pied de chez moi, je préfère encore vivre avec sous mes yeux cette couleur — argh — verte.

↑Entry #0974 [older|newer] / ↑Entrée #0974 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées