David Madore's WebLog: Fusion Ulm-Cachan

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0906 [older|newer] / Entrée #0906 [précédente|suivante]:

(lundi)

Fusion Ulm-Cachan

Maintenant que la nouvelle n'a plus rien de secret, je peux dire de quoi il s'agit : quelqu'un (on ne sait pas bien d'où ça vient, soit de la direction des écoles soit du ministère) prévoit la fusion de l'ENS (Ulm) avec l'ENS de Cachan, à un horizon extrêmement proche (rentrée 2007). On est encore considérablement dans le flou quant aux modalités de la chose (les concours et diplômes seraient fusionnés, les départements le seraient probablement aussi, on ne sait pas dans quelle mesure des déplacements auraient lieu) ou même quant à l'avancement du projet. Les raisons invoquées (par la direction) sont principalement la visibilité internationale, les raisons réelles sont probablement plus d'ordre financier (l'ENS a de sérieuses difficultés de trésorerie) — à moins qu'il ne s'agisse d'une pression ministérielle directe. En même temps, l'actuelle antenne de Ker Lann de l'ENS de Cachan deviendrait sans doute indépendante sous le nom d'ENS de Bretagne (ou de Rennes).

Je ne vais pas exposer en détail mes raisons d'être hostile à ce projet qui, je crois, n'apporte rien sinon des difficultés pratiques infinies. Je crains avant tout qu'on perde un principe fondamental qui vaut actuellement à Ulm : qu'un élève entré sur un concours quelconque est ensuite libre de façonner sa scolarité comme il l'entend (les négociations de contrat d'études avec la direction des études sont extrêment souples), et notamment peut choisir sa discipline comme il l'entend ; je soupçonne précisément que, s'agissant des maths, comme il y aura nettement plus de places au concours qu'on peut raisonnablement espérer recruter de mathématiciens purs, certains soient forcés à s'orienter vers les maths appliquées même s'ils n'en ont pas la vocation (il est indéniable que de telles pressions existent actuellement à Cachan, où les maths pures sont presque inexistantes). (Par ailleurs, toujours concernant les maths, il me semble clair que fusionner les prépas agreg d'Ulm et de Cachan serait une grosse perte, parce qu'elles ont des esprits très différents et remplissent des rôles absolument dissemblables.)

Mais finalement, le plus inquiétant me semble l'esprit du projet, où on parle beaucoup de relations avec les entreprises et très peu d'élèves. Inutile de dire que je suis un ardent défenseur de la recherche pure (qui m'apparaît menacée de tous côtés, et ce projet peut être une de ces menaces).

À l'ENS même, les avis se forment : certains sont plutôt pour, ou indifférents, d'autres sont tout à fait contre (voire très remontés), dans tous les cas pour des raisons qui peuvent être très diverses (je me sens assez peu de sympathie pour ceux qui craignent pour la réputation de leur École et pour le prestige du titre de normalien, encore moins pour ceux qui s'imaginent que les cachanais puent, mais il va falloir faire cause commune).

On en saura plus prochainement sur les détails qui nous manquent. Ou du moins, on l'espère.

En tout état de cause, si par hasard certains lecteurs de mon blog auraient des détails sur la manière dont s'est faite la fusion de l'ENS (Ulm) et de l'ENSJF (Sèvres) en 1985, et sur le rôle qu'ont joué Josiane Serre et Georges Poitou, ou sur la fusion parallèle de Fontenay et de Saint-Cloud, ça m'intéresse. (Ceux qui sont un peu perdus dans ce que sont les diverses ENS peuvent par ailleurs lire cette page.)

↑Entry #0906 [older|newer] / ↑Entrée #0906 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées