David Madore's WebLog: The Art of Computer Programming, volume 4.2

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0896 [older|newer] / Entrée #0896 [précédente|suivante]:

(vendredi)

The Art of Computer Programming, volume 4.2

Donald Knuth, le quasi-mythique auteur de TeX et de The Art of Computer Programming est venu aujourd'hui donner un exposé à Paris (allez savoir pourquoi, à l'EHESS), sur le sujet Lattices of Trees (Treillis d'arbres), exposé qui constituait, à ce qu'il nous a dit, à la fois le début et la fin de son book tour pour la sortie du fascicule 2 du volume 4 de TAOCP (le fascicule 1 n'est pas sorti, mais il nous a expliqué que c'est normal que le 2 sorte maintenant : le 1 viendra ultérieurement ; par ailleurs on notera que le fascicule 1 de la nouvelle édition du volume 1, celle qui utilise le processeur MMIX au lieu du vieux MIX, est également parue récemment).

Le sujet était intéressant, même s'il n'a pu que l'effleurer et que ça se limitait un peu à décrire trois treillis qu'il trouve jolis. Mais je suis tout à fait d'accord, au moins pour ce qui est du treillis de Tamari (c'est comme ça qu'il l'a appelé), également connu sous le nom d'associaèdre, un de ces objets mathématiques mystérieux qui semblent à mes yeux avoir une existence platonique très forte (je veux dire qu'ils ne sont pas inventés par l'homme, on les découvre) et une très grande naturalité (en l'occurrence, il s'agit du graphe de tous les parenthésages sur n objets avec des arêtes représentant la loi d'associativité, certainement quelque chose de fondamental pour définir les n-catégories…) ; on peut lire ce qu'il écrit à ce propos en regardant l'exercice 27, section 7.2.1.6, du pré-fascicule 4a du volume 4 de son Œuvre éternelle.

À part ça, je suis déçu par deux choses. D'abord, Knuth ne ressemble pas à ce à quoi je m'imaginais : enfin, j'avais vu sa tête en photo, donc je pouvais l'identifier, mais je me faisais l'idée qu'il devait être tout petit (et un peu gros), alors que c'est un géant (maigre). Ensuite, je pensais qu'il parlait couramment français (et allemand, russe, italien, espagnol, chinois, et plein d'autres langues), parce qu'il n'arrête pas de faire des références à toutes sortes de langues ; en fait, c'est un bluffeur comme moi et il ne parle que l'anglais. Il nous a tout de même raconté qu'il a écrit un livre en français (aux presses de l'université de Montréal), mais c'est parce que des étudiants ont pris des notes sur des exposés qu'il a faits et lui ont permis de l'éditer ainsi (il connaissait tout de même assez de français pour le relire).

« On » a essayé de l'inviter à dîner (comme « on » l'avait fait pour Hofstadter quand celui-ci était venu donner quelques conférences à l'X il y a trois ans), mais il était pris. Dommage, c'était une occasion rare.

↑Entry #0896 [older|newer] / ↑Entrée #0896 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées