David Madore's WebLog: Paris 2012 : ad nauseam

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0895 [older|newer] / Entrée #0895 [précédente|suivante]:

(jeudi)

Paris 2012 : ad nauseam

Est-ce qu'ils n'ont pas l'impression d'en faire un peu beaucoup ? Même les voitures de police maintenant portent des autocollants Paris 2012. Impossible de faire trois pas sans voir ce foutu logo partout. Le métro en est rempli (dix millions de tickets de métro en ont été frappés !). L'affichage urbain est squatté à mort. Bordel, les Parisiens ont compris que leur ville était candidate aux Jeux Olympiques de 2012, c'est bon, le message est passé, on a saisi que c'était censé être un acte civique et citoyen de soutenir cette candidature. Je n'ai aucune idée de la quantité d'argent qui a été engloutie dans cette campagne de com' démesurée et je préfère ne pas savoir combien venait de fonds publics ou (surtout) d'entreprises dont je suis client, mais j'ai vaguement l'impression que ces sommes auraient pu plus utilement servir.

Personnellement je m'en fous assez, je suppose que si la ville est choisie ça sera un désagrément certain (mesures de sécurité paranoïaques, transports perturbés, ce genre de choses) pour les gens qui y habiteront à ce moment-là et probablement un gain d'infrastructures aussi (comme d'un tronçon de tramway) — moi j'ai du mal à voir aussi loin. Je me demande vaguement à qui profitera véritablement la manne économique promise de façon aussi ostensible (les jeux sont une chance pour notre économie, nous clame-t-on partout). Ce qui me donne vraiment la nausée, c'est l'unanimité forcée : c'est de l'auto-persuasion à un niveau rarement atteint (décidément, les slogans avec tous unis dedans, je digère très mal). Hum, si les gens sont aussi enthousiastes que la pub le laisse penser, pourquoi faut-il alors faire encore plus de matraquage ?

Si on estime devoir mobiliser les gens à ce point, et, surtout, si on y arrive autant qu'on le prétend, est-ce que ça n'aurait pas pu être pour quelque chose d'un peu plus, euh, je ne sais pas, quelque chose d'un peu plus grandiose ? L'élan en faveur des victimes du tsunami asiatique était peut-être critiquable sur certains points (notamment celui d'oublier toutes les autres victimes de toutes sortes d'autres fléaux de par le monde) mais au moins il partait d'un sentiment de solidarité (je veux le croire) authentique.

↑Entry #0895 [older|newer] / ↑Entrée #0895 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées