David Madore's WebLog: Le Terminal

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0751 [older|newer] / Entrée #0751 [précédente|suivante]:

(lundi)

Le Terminal

(Le titre français de ce film me semble un peu douteux : on parle plutôt d'un aérogare que d'un terminal, il me semble.)

Pour ceux qui n'ont pas suivi, il s'agit de l'histoire d'un type qui se retrouve — à cause d'un problème de paperasse et d'un coup d'État dans son pays — à devoir vivre en zone internationale d'un aéroport.

Globalement, j'ai bien aimé. Moins que Catch me if you can (le précédent Spielberg) par exemple, mais tout de même pas mal. Il faut admettre que très peu de concessions sont faites au réalisme, et c'est parfois un peu limite, quand même, et notamment la maîtrise de l'anglais par le personnage joué par Tom Hanks est quand même vraiment trop variable (un coup il ne comprend vraiment rien et deux minutes plus tard il sort des phrases relativement compliquées pour retomber dans le néant absolu encore une minute après). Le début m'a quand même légèrement tapé sur les nerfs notamment à cause de ça (la comédie du type qui ne comprend pas un mot d'anglais et qui répète bêtement, c'est un peu suranné). Mais ensuite, ça roule beaucoup mieux.

Ce qui est fantastique, c'est la magie Spielberg. Je n'explique pas ça, mais il a beau sortir des trucs qui sont, fondamentalement, très naïfs ou même carrément niais, et il les fait Juste Marcher. Par exemple, le coup de la boîte que le héros transporte (je ne spoilerai pas sur son contenu), c'est vraiment gentillet, et si quelqu'un d'autre que Spielberg essayait de faire passer ça, je crois que ça ne marcherait pas (auprès de moi en tout cas), mais là, c'est effectivement émouvant. Pareil pour plein d'autres choses, qui sont à la fois attendues et « faciles » (ne serait-ce que l'opposition entre le héros bon et simple qui se fait plein d'amis et le méchant borné et paperassier qui veut lui nuire), mais qui fonctionnent parce que le film a un vrai karma.

Indépendamment de ça, il y a pas mal de vrais bons gags. Les acteurs jouent bien, le rythme et la construction sont bien maîtrisés.

Par ailleurs, même moi, je bave complètement devant Catherine Zeta-Jones.

↑Entry #0751 [older|newer] / ↑Entrée #0751 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées