David Madore's WebLog: À quoi ça sert, l'intelligence ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0519 [older|newer] / Entrée #0519 [précédente|suivante]:

(jeudi)

À quoi ça sert, l'intelligence ?

Qu'est-ce que c'est ?

Je ne sais pas exactement ce que c'est que l'« intelligence », mais je crois savoir la reconnaître quand je parle avec quelqu'un : il y a des gens qui ont une façon de comprendre les choses (je ne parle pas de rapidité d'esprit, parce qu'on peut avoir une intelligence profonde mais très lente) qui fait que je les classe naturellement comme « intelligents ». Ce n'est pas pareil que le niveau d'études, la culture générale, la logique (ou encore moins le talent pour les mathématiques), la facilité d'expression, la vitesse de réflexion, la capacité d'analyse ou de synthèse, ni la clarté du discours — même si ce n'est pas sans lien avec certaines de ces choses.

Je ne suis pas sûr que les tests de QI mesurent bien ce que je considère comme l'intelligence (les meilleurs semblent surtout se focaliser sur la logique, la capacité de taxonomie, ou parfois la maîtrise du langage, qui ne sont au mieux que des aspects particuliers de l'intelligence et parfois vraiment sans rapport ; les pires tests sont tellement mauvais que quand ils proposent le choix entre six réponses pour compléter une suite je peux typiquement expliquer de façon parfaitement sensée pourquoi chacune de ces réponses est valable pour des raisons extrêmement simples) ; finalement, ce que j'ai trouvé de mieux pour caractériser l'intelligence abstraite, c'est encore les problèmes de Bongard (en tant que tels, ils ne peuvent pas servir de tests d'intelligence, mais je pense qu'on pourrait créer des tests basés sur le principe des problèmes de Bongard, par exemple en proposant six images à répartir entre la gauche et la droite).

Et alors ?

Je trouve bizarre la manière dont on semble considérer que c'est une qualité individuelle positive : pour ma part, je ne vois pas pourquoi il serait plus flatteur de dire à quelqu'un tu es très intelligent que tu es très fort ou même tu es très grand, tu as les cheveux très blonds, ton nom est très haut dans l'ordre alphabétique, etc. Rien n'empêche de prendre toutes ces choses comme des compliments, évidemment, ou même de les dire comme tels, mais il n'y a pas de raison à cela non plus. Dire tu es gentil et attentionné, en revanche (et pourtant ce n'est pas très souvent utilisé comme compliment !) est clairement une marque d'appréciation, puisque la gentillesse s'exerce vis-à-vis des autres, c'est une qualité exotrope (alors que l'intelligence, la force physique, la taille, la couleur des cheveux ou la position du nom dans l'ordre alphabétique sont intrinsèques). Si quelqu'un est intelligent, grand bien — ou grand mal — lui en fasse, mais ça ne concerne pas vraiment les autres. Expérimentalement, je ne trouve même pas que la conversation (ou à plus forte raison la compagnie) des gens intelligents soit plus appréciable que celle des autres (donc ce n'est même pas la qualité exotrope ta conversation est passionnante).

La valeur sociale de l'intelligence est d'ailleurs douteuse au mieux. Je ne connais pas beaucoup de situations ou de positions où elle s'avère utile. Léonard de Vinci était sans doute quelqu'un d'extrêmement doué sur ce terrain, mais le temps des Léonards est passé, et même dans le domaine de la recherche et de la découverte il est plus besoin de méthode et de travail que d'intelligence. Pourquoi donc certains ont-ils tendance à considérer l'intelligence comme plus « noble » (si j'ose dire) que la force physique ?

Et moi ?

Il y a des gens qui m'ont qualifié d'intelligent. Pour les raisons que je viens de dire, je ne prendrais pas ça spécialement comme un compliment même si j'y croyais ; mais de toute façon je pense que c'est surtout dû à une confusion de leur part entre de la maniaquerie intellectuelle (une certaine tendance à couper les cheveux en quatre et à abuser de la taxonomie) et l'intelligence véritable. Pour ce que ça vaut, parmi les personnes les plus intelligentes que je connais (au moins si je me fie à mon propre jugement) sont Péter Horvai, Marjorie Luzet (qui prouve au passage que ça n'a pas de rapport avec les maths) et Nat Makarevitch.

↑Entry #0519 [older|newer] / ↑Entrée #0519 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées