David Madore's WebLog: « Donc »

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0328 [older|newer] / Entrée #0328 [précédente|suivante]:

(lundi)

« Donc »

J'ai corrigé une tranche de ma pile de copies (je préfère corriger tous les exercices 1, puis tous les 2, etc., plutôt que corriger complètement la première copie, puis la seconde, etc., parce que de cette façon j'ai toutes les subtilités de l'exercice 1 bien en tête quand je le corrige — et aussi je ne me fâche pas trop contre un étudiant donné, parce que je ne me rappelle plus, en lisant un exercice, s'il était bon ou pas aux autres, donc ma correction est plus objective).

Je crois que ce que je trouve le plus pénible, c'est le mot « donc ». On a l'impression que c'est le seul mot français qu'ils connaissent, et qu'il veut tout dire. Dès qu'il y a deux affirmations mathématiques, ils se sentent obliger de les relier par le mot « donc » ou par le signe « équivalent » (« ⇔ »). Le « donc » signifie, sous leur plume, à la fois « je peux donc conclure », « il suffit donc que je prouve », « cela équivaut donc à », « l'assertion demandée équivaut donc à », « je cherche donc à prouver », « je peux donc réécrire l'affirmation à démontrer de la façon suivante » (d'accord, il y a « donc » dans toutes ces liaisons, mais ce n'est pas simplement « donc »), ou même parfois des choses plus originales comme « en effet », « puisque », « par ailleurs », « or », j'en passe et des meilleures. De toute façon, ils ne connaissent aucune autre coordination que le « donc » ubiquiste (et, rarement un « car » ou un « or » qui traînent, mais c'est vraiment exceptionnel). Pas un malheureux « par conséquent », pas de « ainsi », pas de « parce que », rien de tout ça (je ne vais pas aller jusqu'à demander des « au demeurant », non plus). Pour le signe d'équivalence, c'est à peu près pareil, il veut tout dire, mais en gros c'est « je réécris n'importe comment les formules que je manipule et voici ce que j'obtiens ».

Parfois, bien sûr, les deux affirmations reliées par le fameux « donc » sont toutes les deux vraies, mais le « donc » ne l'est pas (il cache un trou dans la démonstration aussi gros que le Brésil, ou bien, sans cacher quoi que ce soit, il est tout simplement incongru). Parfois j'hésite à pénaliser ce mot incongru (si on n'accordait des points qu'aux démonstrations valables d'un bout à l'autre, la meileure note serait 5 et la moyenne 0.5), surtout quand je devine bien ce que l'étudiant a voulu dire (mais d'autres fois cela relève vraiment des sciences occultes) et que ce qu'il voulait dire (par opposition à ce qu'il a vraiment dit) n'est pas trop faux. Soupir.

↑Entry #0328 [older|newer] / ↑Entrée #0328 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées