David Madore's WebLog: La Nuit blanche : a priori

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0270 [older|newer] / Entrée #0270 [précédente|suivante]:

(samedi)

La Nuit blanche : a priori

De façon générale, je trouve les initiatives de l'actuelle Mairie de Paris tout à fait excellentes, et la Nuit blanche me semble être une excellente idée (je veux dire, le principe de proposer diverses manifestations festives et culturelles tout au long de la nuit). Mais sur la programmation effective, je trouve un peu à redire.

OK, peut-être suis-je un affreux ringard qui ne comprend rien à l'art moderne (pardon, l'art postmoderne, l'art contemporain ; l'art « post-contemporain », suis-je même tenté de dire). J'avoue même sans honte le pire : je préfère Michel-Ange aux impressionnistes, les impressionnistes à Van Gogh, Van Gogh à Picasso, et Picasso à Arp (bon, ce n'est pas systématiquement pire avec le temps non plus : j'aime mieux Magritte que Van Gogh, par exemple, mais je suppose que je passe encore plus pour un ignare en disant ça…). Ce n'est qu'un exemple, bien sûr : je veux dire que j'ai du mal à apprécier certaines formes de création artistique qui sont des siècles en avance sur là où mon pauvre cerveau en est resté ; je pense notamment à une artiste que j'avais vu je ne sais plus où et qui présentait fièrement une œuvre constituée de ce qui, pour moi, ressemblait sacrément à un alignement de pots de yaourt (en verre) vides ; l'artiste commentait : Oui, j'ai beaucoup travaillé sur le thème du corps humain, le corps déchiré, mutilé, la souffrance… — et moi je cherchais à comprendre le rapport entre les pots de yaourt et le corps torturé, enfin, bon, ça doit me dépasser, mais apparemment celui qui écoutait d'un air intéressé, lui, il comprenait.

Eh bien la Nuit blanche me fait un peu cet effet. Quand je lis le programme, la quasi-totalité des happenings proposés suscite en moi un « uh? » d'incompréhension.

C'est très bien de vouloir inciter les Parisiens à découvrir l'art, et en particulier l'art postcontemporain. Mais il faut comprendre que certains ne sont pas encore prêts à tout digérer et il y a peut-être un risque de les dégoûter, au contraire. Est-ce qu'il n'était pas possible de prévoir des choses un peu plus soft?

…Je crois que je vais aller au cinéma, ce soir.

↑Entry #0270 [older|newer] / ↑Entrée #0270 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées