David Madore's WebLog: Nouveaux problèmes de chauffe-eau

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2272 [older|newer] / Entrée #2272 [précédente|suivante]:

(lundi)

Nouveaux problèmes de chauffe-eau

Un adage relatif à la plomberie avertit que quand on veut réparer une fuite, on remplace le joint où a lieu la fuite, on fait un raccord aux deux bouts, et on se retrouve ainsi avec deux fuites au lieu d'une. La plomberie est le domaine par excellence où chaque fois qu'on s'attaque à un problème on court un risque sérieux de le multiplier.

Ces derniers jours, nous avons constaté deux ou peut-être même trois problèmes différents avec notre chauffe-eau (problèmes apparemment indépendants : il est très étonnant que nous les constations en même temps, mais je ne vois vraiment aucun lien causal possible pour expliquer cette proximité, surtout qu'un des problèmes est manifestement assez ancien). Bref, ça commence bien.

Le premier problème est que le groupe de sécurité fuit. Heureusement, la fuite est vers les eaux usées, pas vers le sol de notre appartement, et il s'agit d'eau froide, donc ça ne représente qu'une perte d'eau potable, mais c'est tout de même embêtant parce que ça fait du bruit (un ploc-ploc dont nous avons mis du temps à comprendre l'origine), et que ça représente un gâchis d'eau pas forcément négligeable. D'ailleurs, vu le dépôt de calcaire qui s'est formé, la fuite existe depuis un moment. Mon poussinet a l'air convaincu qu'il faut qu'il change le groupe lui-même et sans faire appel à un plombier (forcément escroc), mais je suis un peu moins enthousiaste quant aux chances de réussir à faire la manip sans créer deux ou trois nouvelles fuites, ce qui m'amène à parler du second problème.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la sécurité de la résistance s'était enclenchée (je m'en suis rendu compte parce que j'ai dû prendre une douche quasi froide), c'est-à-dire qu'elle avait surchauffé. Pourtant, l'eau du ballon était quasi froide. Mon poussinet a décidé que c'était sans doute parce que la résistance s'était trop entartrée, et qu'il était grand temps de la nettoyer (sans quoi elle risquait de casser carrément). Il a donc purgé le ballon, et retiré quelques kilos de calcaire du fond et nettoyé la résistance de la gangue qui la couvrait. L'ennui c'est que d'une part la vidange a apparemment aggravé la fuite du groupe de sécurité, et d'autre part il a constaté que maintenant nous avions aussi une fuite au niveau du joint de la résistance, ou peut-être de la résistance elle-même. (Je ne parle pas du joint de bride, qui rend hermétique la plaque (bonde ? trappe ?) à laquelle la résistance est ancrée, et qui a de toute façont été remplacé, mais du joint qui isole la base de la résistance.) Du coup, maintenant il faut changer en urgence toute la résistance, de peur que celle-ci rouille et/ou fasse un court-circuit.

Et ce matin, nous avons constaté que l'eau était beaucoup trop chaude (environ 80°C au lieu de 55°C) : d'une part c'est dangereux, d'autre part c'est le signe que le thermostat est sans doute lui aussi défaillant. (Il est tentant de trouver un rapport entre ça et le problème précédent, mais je ne vois pas quel serait le mécanisme l'expliquant.)

Bon, en principe tout ça ne présente aucune difficulté particulière à changer, et ça devrait être fait ce soir demain soir, mais je sens venir les complications possibles : une nouvelle purge du chauffe-eau risque d'empirer encore l'état du groupe, changer celui-ci risque de créer des fuites au niveau des trois tuyaux auxquels il est relié (eau froide, ballon, et eaux usées), etc. J'ai un collègue qui a récemment fait changer son chauffe-eau et qui a dû faire venir trois ou quatre fois le plombier pour une fuite créée la fois précédente, fuite de plus en plus petite en volume mais aussi située à un endroit de plus en plus inaccessible sur le tuyau.

↑Entry #2272 [older|newer] / ↑Entrée #2272 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées