David Madore's WebLog: Mes projets de dictateur fou

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

↓Entry #2098 [older| permalink|newer] / ↓Entrée #2098 [précédente| permalien|suivante] ↓

(vendredi)

Mes projets de dictateur fou

Si un jour je deviens Maître du Monde et Dictateur de la Terre (ce n'est pas dans mes plans immédiats, ça a l'air plutôt pénible comme boulot, mais on ne sait jamais, je garde toujours un CV au chaud des fois que), j'ai quelques projets de grandeur à réaliser, au chapitre des grands travaux du régime :

  • Creuser un tunnel sous le détroit de Béring, de manière à pouvoir ensuite réaliser une ligne de chemin de fer à grande vitesse entre Le Cap et Ushuaïa (en passant par Le Caire, Téhéran, Oulan-Bator, Vancouver, Mexico, Panamá, Lima et Santiago).
  • Construire une tour haute de 250m au sommet du K2 — la deuxième plus haute montagne du monde — de manière à le rendre plus haut que l'Everest. La tour servira d'hôtel six étoiles (pressurisé et climatisé, évidemment), et au 75e étage j'insisterai pour faire installer une piscine avec jacuzzi.
  • Et toujours dans le rayon des piscines, et dans l'esprit du Dubaï Ski Resort : mettre une piscine olympique, chauffée (et éclairée en hiver), exactement au pôle sud. J'envisage un solarium et des grandes serres tropicales juste à côté, aussi.

J'ai éventuellement d'autres idées, comme une ville flottante (ça c'est juste piqué à Jules Verne) de la taille de Paris, mais ces trois projets-là sont les plus importants. Je me demande à combien il faudrait les chiffrer, et lequel est le plus (resp. le moins) irréaliste des trois.

Un peu plus sérieusement, je me sers de ces exemples lorsque des gens me parlent de terraformer d'autres planètes : je leur dis, écoutez, je prendrai les projets pour habiter Mars un peu plus au sérieux quand ces petites broutilles auront été faites et plus généralement que des humains habiteront en nombre en Antarctique, qui reste très largement plus hospitalier que Mars — parce que pour l'instant, malgré le réchauffement climatique, je ne trouve pas encore de fraises antarctiques (antarctiquiennes ?) en vente dans mon supermarché, ni de représentant du continent aux épreuves de natation des JO.

↑Entry #2098 [older| permalink|newer] / ↑Entrée #2098 [précédente| permalien|suivante] ↑

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées