David Madore's WebLog: Quel contrôle doit-on avoir de son nom sur Internet ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2087 [older|newer] / Entrée #2087 [précédente|suivante]:

(samedi)

Quel contrôle doit-on avoir de son nom sur Internet ?

Pour différentes raisons, je continue à recevoir les mails adressés à un groupe de webmasters (ceux du site des élèves de l'ENS — ou peut-être plus exactement d'un de ces sites) dont j'ai fait partie il y a maintenant assez longtemps. Et récemment, ils (nous ?) ont reçu un mail de quelqu'un — que je connais par ailleurs en vrai — demandant qu'on efface son nom d'un fichier PDF qui figure de façon complètement accessoire sur le site. Et j'ai moi-même reçu occasionnellement des demandes semblables s'agissant de personnes dont je cite le nom sur ce site (pun unintended). La motivation est typiquement : il s'agit de la première réponse [ou : la n-ième, avec n assez petit] que renvoie Google quand on recherche mon nom.

Doit-on tenir compte de ce genre de demandes ? Pour ma part, j'essaie de donner satisfaction, surtout s'il s'agit de pages que j'ai écrites moi-même, et qu'il m'est donc facile de modifier. Je réponds cependant en faisant remarquer au passage que je c'est une faveur que je fais et que je n'avais pas d'obligation particulière dans ce sens (pas que je veuille spécialement appeler des remerciements, mais que parfois ce genre de demande est formulé de façon très impérative : merci d'effacer mon nom de ce site). S'il s'agissait, en revanche, d'un PDF que j'hébergerais et que j'aurais du mal à modifier/recréer/recompiler, ou dont je voudrais garder l'authenticité au bit près, je n'hésiterais pas à envoyer promener le demandeur.

Et pour autant que je sache, j'aurais la loi de mon côté : il me semble que le fait d'être nommément cité dans une publication donne un droit de réponse, c'est-à-dire de faire publier une réponse de longueur comparable au passage où on est cité (ce que je serais bien prêt à fournir), mais pas de faire disparaître ce nom ; une question différente est celle de la diffamation ou de l'injure, que la loi condamne, mais il faut pour qu'il y ait diffamation ou injure qu'il y ait plus que la simple mention du nom de la personne.

Maintenant, je ne veux généralement pas entrer en guerre contre les gens, donc quand ça ne me coûte rien de faire disparaître un nom, je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas. Mais je trouve un peu problématique l'idée qu'on aurait un droit à l'image si fort que le simple fait d'être mentionné quelque part donnerait un droit sur le document : elle est problématique, par exemple, si on songe à ce qu'elle donnerait appliquée à n'importe quelle personnalité politique (je n'aime pas ce qu'on dit de moi dans la presse ? pouf, disparu) ; elle est problématique parce qu'elle relève des mêmes idées que les compagnies qui défendent leurs marques (déposées ou non) avec une vigueur qui me semble extrêmement dommageable à la critique et à la libre expression ; elle est problématique parce qu'elle rentre en conflit avec le droit de maintenir l'intégrité de l'information et l'histoire du Web (faites-moi penser un jour à dire à quel point je pense que The Internet Archive est importante et doit être soutenue) ; et je pense qu'elle est moralement problématique parce qu'elle relève d'une conception excessivement symbolique du nom (quelque chose comme la kabbale, où savoir le Vrai Nom des choses donne un pouvoir sur elles ?).

Je ne nie pas pour autant qu'il soit gênant que la première occurrence d'une recherche Google de votre nom soit quelque chose d'extrêmement négatif (et je pense que c'est une question délicate que de savoir si on devrait avoir un droit d'attaquer Google à ce sujet), mais dans les cas dont je discute ce n'est pas le cas, ce sont juste des gens qui estiment avoir le droit que leur nom n'apparaisse pas du tout dans Google, ou en tout cas n'apparaisse pas en premier chez la page d'un autre qu'ils ne contrôleraient pas. Une chose que je suis parfaitement prêt à faire, par exemple, c'est ajouter un lien, portant le nom de la personne, vers le site qu'elle me désignerait comme son site personnel (ou sa page Facebook ou son compte Twitter, ou que sais-je) : c'est à mon avis la bonne façon de faire remonter celui-ci dans les recherches Google sur ce nom ; mais on parle plutôt de gens qui n'ont pas de site Web personnel et ne veulent justement pas que ce nom apparaisse sur le Web — et c'est justement ça que je trouve assez naïf et je ne vois pas en quoi ce serait fondé.

Mais l'idée que je veux surtout faire passer (parce que les subtilités sur les modalités échappent souvent à beaucoup de gens) est celle de la différence entre une politesse et une obligation : il me semble normal et souhaitable, si quelqu'un le demande, de faire disparaître son nom d'un document sur lequel il n'existe pas de contrôle d'authenticité (par exemple une signature cryptographique) ou d'intérêt historique ; en revanche, en-dehors de cas bien spécifiques comme la diffamation, ce n'est pas une obligation — mais le fait que quelque chose ne soit pas légalement obligatoire ne signifie pas que ce n'est pas en général souhaitable de le faire.

Ajout () : J'aurais sans doute dû éclaircir le point suivant : je me place dans l'hypothèse où j'ai affaire à quelqu'un dont le nom est suffisamment rare pour le désigner de façon essentiellement unique (Archibald Fulgence Tartempionsky, pas Jean Jacques Martin), i.e., je n'évoque pas du tout, dans la discussion qui précède, les questions d'homonymie qui rendent l'affaire encore plus confuse.

↑Entry #2087 [older|newer] / ↑Entrée #2087 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées