David Madore's WebLog: Peut-on se protéger de la gastro ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #2079 [older|newer] / Entrée #2079 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Peut-on se protéger de la gastro ?

Mon poussinet a attrapé ce qui est vraisemblablement un norovirus, il a passé entre vendredi et samedi (où il était chez ses parents, à Arras) la fort mauvaise nuit qu'on peut imaginer ; maintenant il va bien, au moins au niveau de l'estomac, mais comme ce virus est très hautement contagieux, et le reste au moins quelques jours (si ce n'est quelques semaines) après la fin des symptômes, comme il me refile facilement ses maladies, et comme je suis limite émétophobe[#], nous nous sommes demandés comment éviter que j'attrape la même chose. Je dors pour quelques jours chez mes parents à Orsay[#2] mais comme nous nous avons quand même passé la journée ensemble aujourd'hui, et que de toute façon je ne voudrai pas trop longtemps rester exilé loin de mon poussinet, il faut prendre d'autres mesures : ne serait-ce que nous laver les mains beaucoup plus soigneusement que normalement, et faire attention à tout ce qu'on touche.

Ce qu'on lit sur le norovirus est un peu surprenant : il n'a pas d'enveloppe protectrice, et il est constitué d'ARN, « du coup » il est passablement résistant au savon (parce qu'il n'y a pas de lipides à dissoudre) et à l'alcool ; j'avoue ne pas comprendre, parce que j'aurais pensé que l'absence d'enveloppe protectrice rendrait le virus plus fragile, et que par ailleurs l'ARN était plutôt facilement détruit (en tout cas, beaucoup plus fragile que l'ADN). L'eau de Javel, semble-t-il, détruit assez efficacement le norovirus, mais on ne peut pas en mettre sur tout.

Ajout () : Cette page est assez précise (en tout cas plus que tout ce que j'ai trouvé par ailleurs) quant aux détails sur les modes de transmission et les bonnes mesures à prendre pour s'en protéger.

Bon, on saura dans quelques jours si nos tentatives prophylactiques auront été couronnées de succès.

Je vais aussi éviter soigneusement le fromage pendant un certain temps, parce qu'il n'y a rien de plus pénible à vomir. Et je vais éviter de manger des choses que j'aime beaucoup, parce que ça peut vous en dégoûter à tout jamais (mon poussinet, par exemple, ne peut plus manger des Croissants de Lune depuis qu'il a eu un épisode de vomissements dont ces biscuits n'étaient en rien responsables mais où ils ont été, disons, impliqués malgré eux).

[#] Certainement pas au point que cela m'obsède, ou même que j'y pense en temps normal, mais quand j'attrape la gastro — ce qui m'arrive peut-être une fois tous les deux ans, c'est beaucoup trop à mon goût — la crainte de vomir est à peu près aussi insupportable que la douleur elle-même, et si ça m'arrive effectivement ça provoque beaucoup de pleurs. Métoclopramide, métopimazine ou dompéridone sont des sauveurs, malheureusement le temps d'avoir une ordonnance médicale et de récupérer le médicament, ce n'est généralement plus trop la peine (et stocker pour la prochaine fois se heurte au problème des dates limites d'utilisation) ; enfin, au moins il existe maintenant une formulation de la métopimazine en vente libre (Vogalib®), mais ce n'est pas le plus efficace. Pour ce qui est des autres symptômes que nausée et vomissements, ils m'incommodent beaucoup moins : s'agissant de la déshydratation, notamment, il y a la magie des mélanges sucre+sel.

[#2] Mais mardi matin je donne un cours à 8h30 : je crois que je préférerai quand même prendre le risque de coucher chez nous, à 5′ à pied de l'École, plutôt que me farcir une heure de trajet en RER.

↑Entry #2079 [older|newer] / ↑Entrée #2079 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées