David Madore's WebLog: Veille de départ: trucs en vrac

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1567 [older|newer] / Entrée #1567 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Veille de départ: trucs en vrac

Je pars vraisemblablement demain (comme l'an dernier à la même période) pour environ cinq jours dans les Alpes à un endroit où j'aurai au mieux une connexion Internet douteuse (voire, pas du tout). Je suis obligé de laisser en plan tout un cas de choses que j'aurais voulu finir plus tôt (et qui vont sans doute me tracasser, d'ailleurs), et aussi de remettre en pause, parce que je ne veux pas m'embarrasser des manuels, mon étude de l'arabe (qui est déjà assez vacillante).


Hier, mon poussinet m'a emmené à la piscine (municipale d'Orsay). Ça faisait peut-être quinze ans que je n'avais pas nagé : résultat de l'expérience, apparemment les mouvements ne s'oublient pas trop (je n'ai jamais été bon nageur, mézenfin j'arrive à peu près à me déplacer), par contre, ce qui s'oublie, c'est comment respirer (i.e., soit j'étouffais soit je buvais la tasse).

Par ailleurs, c'est frustrant quand on est très myope : la piscine serait une occasion de regarder des jolis garçons en petite tenue (que le poussinet me signale), mais je ne vois pas à cinq mètres. (Certes, j'aurais pu garder mes lunettes pour nager, mais ça pose d'autres problèmes.)


J'ai enfin découvert, il y a quelques jours, comment je pouvais ajouter un menu personnel à mon Firefox. Je tâcherai d'écrire à mon retour une petite documentation sur la façon de faire (j'aurais voulu avoir le temps avant de partir, mais j'ai été débordé).

Précisons que la difficulté n'est pas là où on peut le croire : la création d'une extension à Firefox est très bien documentée (d'où le nombre de telles extensions qui existent), ainsi que le mécanisme d'overlays qui permet structuralement d'ajouter le menu décrit en XUL (pour lequel il y a un tutoriel ici), bref, pour tout cela il y a des manuels clairs ; en revanche, ce qui est nettement moins clair, c'est tout ce qui concerne ce que Firefox appelle le chrome, et spécifiquement la façon dont on peut enregistrer du chrome sans passer par l'écriture d'un fichier de package (.xpi) et tout le tralala. I.e., ce qui était difficile à trouver, c'est comment faire pour faire une extension purement locale à Firefox, pour juste s'ajouter un menu personnalisé qui sera chargé depuis des fichiers locaux et qu'on pourra facilement modifier. La réponse, finalement, est apparue à un endroit assez caché d'une doc : si on crée, dans le sous-répertoire extensions de son profil, un fichier texte contenant le nom d'un répertoire local, alors Firefox y cherchera un install.rdf et un chrome.manifest et on peut ainsi avoir une extension locale.

C'est un problème fréquent avec le développement sous Firefox : ce n'est pas qu'on manque de documentation, c'est qu'elle est terriblement mal rangée, on ne sait jamais bien ce qui est obsolète et ce qui ne l'est pas, certains bouts sont très clairement expliqués, mais d'autres sont totalement obscurs et entourés de magie. Par exemple, en essayant de comprendre le fonctionnement d'un bout de code obscur qui sert à retrouver la fenêtre Firefox principale à partir d'une sous-fenêtre, je suis tombé sur un morceau apparemment assez gros, appelé le nsWebBrowser et pour lequel il n'existe essentiellement pas de documentation sauf ce schéma complètement incompréhensible et cette page vaguement obsolète.


Pour insister sur ce que je disais déjà sur les jeux olympiques, j'en rajoute une couche :

Lutter contre le dopage dans le sport de compétition, c'est futile, et c'est perdu d'avance (à quand les manipulations génétiques pour produire des athlètes ? et qui pourra dire si c'est de la triche ?), ce qui est pourri ce n'est pas tellement le dopage — qui n'est qu'un symptôme — c'est le sport de compétition lui-même. Pousser à fond des gens hyperentraînés et hyperspécialisés pour parcourir une distance d en un temps aussi court que possible, jusqu'à compter les centièmes de secondes, c'est non seulement grotesque et malsain, c'est aussi très con pour un homme (qui, quand il a besoin de parcourir la distance d en aussi peu de temps que possible, construit un engin pour ça : on est Homo faber et pas Homo citior), et surtout, c'est répugnant à l'esprit du sport (qui est d'avoir un corps en bonne santé et de prendre du plaisir à l'utiliser — pas de se transformer en machine à faire tomber les records en se bousillant complètement au passage).

Et en écrivant le mot hyperspécialisé, je suis retombé sur une phrase géniale de Robert Heinlein (dans Time Enough for Love, un de ces aphorismes qu'il aimait lancer un peu au hasard) :

A human being should be able to change a diaper, plan an invasion, butcher a hog, conn a ship, design a building, write a sonnet, balance accounts, build a wall, set a bone, comfort the dying, take orders, give orders, cooperate, act alone, solve equations, analyze a new problem, pitch manure, program a computer, cook a tasty meal, fight efficiently, die gallantly. Specialization is for insects.

↑Entry #1567 [older|newer] / ↑Entrée #1567 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées