David Madore's WebLog: Dossiers, candidatures et paperasses

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1432 [older|newer] / Entrée #1432 [précédente|suivante]:

(mardi)

Dossiers, candidatures et paperasses

D'ici vendredi je dois avoir fait le choix définitif, entre les postes parus au JO (ceux qui me concernent sont ceux de la 25e section), des endroits où je vais me porter candidat, et avoir posté les dossiers en question. Bon, cette année le choix a été moins difficile que l'an dernier. En revanche, ce qui n'a pas changé et ne cesse de m'étonner, c'est à quel point ces dossiers sont pénibles à remplir : et je ne parle pas du contenu scientifique, je parle de la paperasse administrative.

Je dois préparer neuf grandes enveloppes (correspondant à treize postes, parce qu'il y a des postes qui ont le même profil alors heureusement on n'a pas à doubler tout le dossier), chacune contenant deux petites enveloppes identiques avec toutes sortes de choses dedans. Chaque enveloppe, grande ou petite, doit contenir, entre autres, une copie d'un accusé de réception de candidature électronique que je dois signer : rien que ça, ça veut dire que j'ai dû vingt-sept fois (27=9×(1+2), vous suivez ?) écrire fait à Paris le 27 mars 2007 et signer : ben rien que ça, on en a bien marre quand on arrive à la 27e feuille. Écrire les choses qu'il faut sur les enveloppes, c'est encore pire.

Et je ne parle pas du papier gâché : 16 pages de CV (ou plus si j'y ajoute mon résumé de thèse intégral) reproduites en 27 exemplaires, plus 10 pages de rapports de thèse en 18 exemplaires… au final il va falloir compter plus de 350 feuilles de papier A4, et 36 enveloppes, dans ces dossiers. Je ne sais pas combien de candidats, comme moi, en pondent, mais au CNRS nous sommes 225 à concourir, donc si tous ces gens postulent aussi à l'Université ça fait 75000 feuilles de papier envoyées… juste pour les maths, et peut-être deux millions pour l'ensemble des candidatures comme maîtres de confs (je ne compte pas les professeurs, là). Est-il vraiment indispensable de faire transiter deux millions de bouts d'arbres morts pour des dossiers qui pourraient aussi bien être complètement électroniques comme c'est le cas, justement, au CNRS ?

↑Entry #1432 [older|newer] / ↑Entrée #1432 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées