David Madore's WebLog: Gourmandises bizarres

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #1057 [older|newer] / Entrée #1057 [précédente|suivante]:

(vendredi)

Gourmandises bizarres

Une amie a organisé ce soir à l'École une soirée gourmandises (le concept, c'est que chacun apporte ce qu'il veut à manger, on met tout en commun et on se goinfre) ; bon, il s'agissait de prouver qu'on pouvait rassembler du monde encore le 29 juillet, et de ce point de vue-là ce n'était pas énormément réussi (nous étions sept au plus haut point), mais on a en tout cas goûté des choses intéressantes. L'amie en question avait fait des courses chez Tang frères et en avait rapporté toutes sortes de fruits bizarres : notamment, un pamplemousse géant (je ne connaissais pas, c'est gros comme un ballon de basket, vert comme un citron[#], et plus sucré qu'un pamplemousse ordinaire), malheureusement trop sec ; mais aussi des rambutans, qui sont des fruits vaguement comme des lychees, qui de l'extérieur ressemblent à des virus du SIDA énormes ou à des aliens avec plein de tentacules un peu gluants. Un ami de retour d'un stage en Angleterre en avait ramené de la Marmite, une pâte à tartiner comme seuls les Anglais pouvaient en inventer, qui est vendue là-bas entre le Nutella et la confiture mais qui a un goût, disons, proche de la sauce soja concentrée horriblement salée avec une touche de poisson pourri (ce n'est qu'une illusion : la substance en question est 100% vegan) ; bon, en fait, je trouve ça presque mangeable, moi, mais c'est peut-être parce que je ne suis pas très très loin d'être Anglais (je suis bien sujet de la même reine). On a aussi goûté de l'authentique Spam (ça ressemble à ceci), mais, bizarrement, ça n'a pas fait l'effet de enlarge your penis NOW ; ce n'est pas trop mauvais, mais c'est quand même du mauvais jambon (et ça a exactement l'odeur d'une pâtée que j'ai donné à des chats).

Sinon, ça n'a aucun rapport, mais c'est arrivé dans le feu de la conversation, voici un candidat pour le moyen de transport le plus grotesque du monde : c'est une énorme roue (verticale) dans laquelle le conducteur se met en bas, et la roue tourne sous lui et lui reste fixe par rapport à la route. Je sais, pour l'instant je n'invente rien, ça existe déjà. Mais l'idée, c'est que quand on veut arrêter l'engin, plutôt que de fixer la roue, ce qui lui fait perdre son énergie, on se sert du conducteur comme volant d'inertie, et c'est lui qui se met à tourner quand la roue s'immobilise. Donc, tant qu'on roule, on est fixe par rapport à la route, mais à l'arrêt on tourne à toute vitesse dans la roue. Génial, non ? Ouais, c'est grotesque, c'est bien le principe.

Voilà le genre d'idées que peut occasionner une consommation de Marmite. Kids, don't try this at home!

[#] Vert comme un citron vert, bien sûr, hein ! Ça fait con de le dire, mais sinon il y aurait certainement des gens pour conclure que je disais ça ironiquement et que le fruit était, en fait, jaune.

↑Entry #1057 [older|newer] / ↑Entrée #1057 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées