David Madore's WebLog: Solitude ?

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0816 [older|newer] / Entrée #0816 [précédente|suivante]:

(lundi)

Solitude ?

Il est délicat de déclarer se sentir seul quand on est entouré d'autant de gens que je le suis, mais j'en ai eu une mesure objective hier soir lors de la soirée « gourmandises » (selon le principe : chacun apporte à manger ce qu'il souhaite, on met tout en commun et on partage) que je co-organisais à l'École. L'an dernier pour le même événement nous étions nettement plus de vingt, l'année d'avant une bonne trentaine, ainsi qu'en 2001 : cette fois nous arrivions péniblement à une quinzaine en comptant tous ceux qui sont venus à un moment ou un autre. Et peut-être plus important que le nombre de participant, le fait que tout le monde est reparti à même pas deux heures du matin (toutes les précédentes avaient tenu jusqu'à l'aube). Avec toute la publicité que j'avais faite pour encourager les gens à venir (autrefois ce n'était même pas nécessaire), ça me fait très mal : je comptais un peu sur cet événement pour m'aider à surmonter ma déprime, mais ça ne m'y replonge que plus profondément.

Je précise bien que je ne veux pas reprocher à telle ou telle personne de ne pas être venue : je suis bien convaincu que leurs raisons étaient réelles et que les empêchements / oublis / whatever ne sont pas des prétextes (au moins quelqu'un qui prend la peine de me dire qu'il n'est pas venu parce que <ceci-cela> montre que j'existe un peu pour lui). Le problème est qu'il a existé un monde où je me sentais bien, où j'avais trouvé un certain bonheur, et que ce monde a cessé d'exister parce que les gens qui le peuplaient sont partis chacun de leur côté : untel s'est trouvé une copine — donc ne me voit pratiquement plus —, untel a déménagé loin d'ici, untel a trop de travail, untel a maintenant d'autres intérêts, untel a décidé qu'il ne supportait plus la compagnie de « glauques », etc. Évidemment chacun prend la route qu'il lui semble bon, mais ça n'en fait pas moins mal pour ceux qui restent sur le bord de la route.

Par ailleurs, j'ai passé toute la nuit à me prendre la tête sur un problème de maths d'apparence enfantine que quelqu'un a posé au cours de la soirée, et je n'ai pas réussi à le résoudre. Ça n'arrange pas mon moral, ça.

↑Entry #0816 [older|newer] / ↑Entrée #0816 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées