David Madore's WebLog: La disparition

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0761 [older|newer] / Entrée #0761 [précédente|suivante]:

(jeudi)

La disparition

Je me suis posé tout à l'heure (après une fin d'après-midi bien solitaire, donc déprimante) la question, sans doute malsaine, de savoir ce qui se passerait si je disparaissais : je veux dire, qui remarquerait quelque chose au bout de combien de temps, et qui s'en inquiéterait. (Pas besoin de faire une fugue : juste cesser de lire mon mail et de répondre au téléphone, en gros. Je précise que je ne ferai pas l'expérience, parce que je tiens à ce qu'on puisse légitimement penser que si cela m'arrive c'est qu'il s'est passé quelque chose de grave, donc je ne veux pas jouer au garçon qui a crié au loup. Peut-être vaut-il mieux ne pas savoir la réponse, de toute manière.)

La réponse personne avant longtemps (ne remarquerait, ou au moins ne s'inquiéterait) est à double tranchant. D'un côté elle est rassurante, parce qu'elle signifie qu'on peut, notamment, décider aujourd'hui je ne fais rien sans que l'Univers s'arrête de tourner ; en quelque sorte, c'est une forme de liberté, et je pense qu'il n'est pas raisonnable de souhaiter être irremplaçable. Mais au verso, cela est inquiétant pour deux raisons : concrètement, parce que cela signifie que si on a un accident on a le temps de mourir bien avant l'arrivée des secours ; mais surtout, moralement, parce que c'est une façon de se sentir « inutile ».

↑Entry #0761 [older|newer] / ↑Entrée #0761 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées