David Madore's WebLog: Brunch

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0590 [older|newer] / Entrée #0590 [précédente|suivante]:

(dimanche)

Brunch

J'étais levé ce matin un peu avant 7h (je m'étais couché samedi vers 16h si vous avez suivi). Ce n'est pas le genre de choses qui m'arrive souvent (d'habitude, quand je suis levé si tôt, c'est que j'ai une obligation quelque part). Première constatation : c'est vraiment emmerdant, le dimanche matin ; ce n'est pas que je n'ai pas des millions de choses à faire, évidemment (comme, répondre à plus d'une centaine de mails qui m'attendent urgemment, ou écrire des tonnes et des tonnes de choses), mais un dimanche matin ce n'est pas ce qu'on a envie de faire. L'ennui, c'est qu'il n'y a vraiment rien d'intéressant nulle part (par exemple : ni à la télé, ni sur le blog de qui que ce soit, ni sur les forums locaux de l'ENS ; quant à Chomsky, au bout d'une trentaine de pages j'en ai eu ma dose pour la journée). Je suis sorti me promener (heureusement qu'il ne faisait pas trop moche, sinon je me demande bien comment j'aurais pu tuer le temps).

J'ai alors eu l'idée de prendre un brunch quelque part (entre temps il se faisait dans les 10h).

D'abord j'ai voulu essayer Le Pain Quotidien (il y en a un rue des Archives). Eh bien je déconseille très vivement : si la carte semblait appétissante, le service était plus que lamentable, il était inexistant. J'ai fait signe à l'intérieur que je m'asseyais en terrasse, on m'a dit d'accord, et vingt minutes plus tard personne n'était passé prendre ma commande ou m'apporter la carte. Un couple de touristes américains est arrivé et s'est installé, et a eu la carte dans les minutes qui suivaient, alors je me suis levé et je suis parti (je n'aime pas faire des esclandres). Qu'on ait pu m'oublier un moment, cela est compréhensible, mais vu le nombre de tables sur la terrasse (guère une douzaine) ce n'était pas, je pense, trop exiger du personnel de jeter un coup d'œil de temps en temps pour s'apercevoir que quelqu'un était seul à table et attendait manifestement quelque chose.

(D'ailleurs, ça m'est arrivé au moins une fois auparavant, de m'asseoir dans un restaurant et d'être complètement ignoré alors même que les serveurs n'étaient pas surchargés de travail. J'en viens dans ces cas à me demander : est-ce que je suis transparent ? ai-je fait quelque chose que je n'aurais pas dû ? cherche-t-on à se débarrasser de moi pour une raison qui m'échappe ? C'est une situation assez étrange, presque surréaliste.)

Finalement j'ai quand même eu mon brunch, mais ailleurs, au Loup Blanc (où le service était tout à fait acceptable, même si vers la fin ils commençaient à être un peu débordés), et c'était très bon (et légèrement moins cher que là où je comptais initialement aller ; en contrepartie, il n'y a pas de terrasse).

C'est amusant, d'ailleurs, autant je n'avais aucune envie de faire des maths quand j'étais chez moi, autant une fois installé devant une table au restaurant j'ai tout naturellement tiré du papier et commencé à gribouiller des calculs.

↑Entry #0590 [older|newer] / ↑Entrée #0590 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées