David Madore's WebLog: Une parabole

Index of all entries / Index de toutes les entréesXML (RSS 1.0) • Recent comments / Commentaires récents

Entry #0382 [older|newer] / Entrée #0382 [précédente|suivante]:

(mercredi)

Une parabole

Mon état d'esprit présent m'inspire l'histoire suivante (un kōan?) :

Un jour, Maître Gro-Tsen raconta l'histoire suivante devant un disciple :

Un homme est perdu dans le désert, poursuivi par la soif. Il va se résigner sur son sort quand il voit à l'horizon l'éclat d'une oasis. Rassemblant toutes ses forces, il marche jusqu'à l'endroit en question — où il découvre qu'il ne s'agit en fait que d'un mirage. Il maudit alors le ciel et s'effondre par terre. Mais en ce faisant, il aperçoit un nouvel éclat au loin : cette fois ce n'est plus un mirage ! Avec une énergie renouvelée il va jusqu'à ce nouveau lieu. Mais il s'est de nouveau trompé, et est de nouveau frappé par le désespoir. Cependant, une nouvelle lumière attire ses yeux…

Et ainsi de suite, interrompit le disciple, jusqu'au moment où il trouve enfin la véritable oasis qu'il n'aurait pas pu découvrir sans ces mirages. Est-ce bien cela, Maître ?

Gro-Tsen sourit.

Non, répondit-il. Il n'y a pas d'oasis dans ce désert. L'homme auquel je pense finit par mourir de la soif.

Alors il aurait aussi bien pu rester sur place ! protesta le disciple.

Mais il n'aurait pas accompli tout ce chemin, observa Gro-Tsen. Peut-être n'aurait-il pas pu le faire sans ces illusions devant lui ?

Quelle importance le chemin accompli, rétorqua le disciple, furieux, si c'est pour mourir de toute manière ? Ou du moins l'homme aurait-il pu être courageux et avancer sans se nourir de faux espoirs !

Est-ce à moi d'en décider ? demanda Gro-Tsen d'un ton paisible.

À cet instant, l'esprit du disciple fut libéré.

↑Entry #0382 [older|newer] / ↑Entrée #0382 [précédente|suivante]

Recent entries / Entrées récentesIndex of all entries / Index de toutes les entrées